Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le ciel au-dessus de Bruxelles 2. ...[après]

21/05/2007 9180 visiteurs 5.6/10 (7 notes)

21 mars 2003. Les télévisions du monde entier rapportent en continu des images de la conquête de l’Iraq par les troupes américaines. A Bruxelles, au 25ème étage du Hilton, Jules et Fadya vivent une relation violente, extrême, passionnée. Elle est musulmane, lui est juif. L’amour et l’insouciance sont leurs mots, leur seul moyen de se révolter, mais aussi d’oublier, pour un temps, l’horreur du monde dans lequel ils vivent.

« Imagine que Roméo soit juif et Juliette kamikaze… Le désir de cette histoire est né comme un besoin, à la veille du déclenchement de la guerre en Iraq, au vu de cette nouvelle défaite des pacifistes. Qu’est ce qu’on peut faire quand les puissants décident de faire la guerre ? Ma seule réponse est cette BD. »

A la lecture de ce diptyque, il apparaît comme une évidence que Bernard Yslaire s’est intensément et intimement impliqué dans ce projet qui lui a permis d’exprimer son mal-être et son impuissance. En leitmotiv, des références à Imagine de John Lennon, LA chanson de paix et de rassemblement par excellence, tout comme à ce fameux bed-in qu’il fit avec Yoko Ono pour protester contre la guerre au Vietnam en 1971, également dans une chambre au Hilton. L’auteur a construit une œuvre singulière, inondée d’images de télévision désordonnées, dont un message ressort invariablement : douleur et détresse. Après un premier tome que d’aucuns pourraient qualifier de choquant tant les premiers contacts entre Jules et Fadya furent violents, celui-ci se veut plus provocateur, avec des scènes de sexe assez crues mises en parallèle avec les horreurs de la guerre. L’auteur cherche assurément à interpeller les lecteurs, sachant très bien que bon nombre d’entre eux seront plus interloqués par les scènes érotiques que par celles du conflit iraquien. Un moyen pour lui de nous mettre face à ce triste et terrible constat : nous vivons dans un monde où les images d’amour dérangent plus que les images de haine.

A l’instar de XXe ciel.com, Yslaire soigne au maximum l’aspect visuel, multipliant les nouvelles expériences. Son dessin en tout point remarquable est ainsi largement retouché grâce à des techniques informatiques et mélangé avec des photos issues de journaux télévisés. Par ailleurs, on appréciera le travail effectué au niveau des polices de caractères. Grâce à elles, tous les textes sont écrits en français, et les différences de langues sont représentées par des différences d’écriture. En particulier, les textes en arabe semblent plus vrais que nature, pour des non initiés bien entendu.

Une fois de plus, Bernard Yslaire signe une œuvre atypique et forte qui fera couler beaucoup d’encre. Mais si le message ou la manière de le faire passer peuvent prêter à discussion, tout le monde admettra que l’auteur fait définitivement partie de ceux qui auront donné à la BD ses lettres de noblesse.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
5.6

Informations sur l'album

Le ciel au-dessus de Bruxelles
2. ...[après]

  • Currently 3.09/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (65 votes)

  • Yslaire
  • Yslaire
  • 04/2007
  • Futuropolis
  • 978-2-7548-0084-6
  • 94

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    horoloadmin Le 26/08/2007 à 14:29:52

    Oula !
    Rien, non il n'y a pas de scénario...
    Le premier tome pourtant très très bon promettait un chef d'oeuvre et bien non se sera une histoire sans fond...
    Le dessein reste bien mais pollué par des photos d'archives que je trouvais originales au début mais qui m'ont vite lassées.
    Non, franchement je déconseille cette série.

    madlosa Le 17/06/2007 à 20:28:09

    Ce deuxième volume dépeint l'amour. Un amour intense, physique et intemporel qui se joue de la guerre et rapproche les différences, ici juif/arabe. La démonstration reste pudique. Elle se sublime dans une fin surnaturelle, qui poétise le débat mais enlève de l'impact au message. L'amour triomphant des armes est certes, un message naïf mais tellement humain ...