Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les Âmes d'Hélios 4. Chaînes éternelles

23/04/2007 9303 visiteurs 7.5/10 (2 notes)

J our après jour, la ville d’Hélios agonise, ses voûtes de métal rongées par la rouille. Malgré les quelques tentatives de rébellion, sa population, soumise au joug de fanatiques religieux, se résigne à son triste destin. Ylang, enfin adoubée dragon au prix de lourds sacrifices, fait désormais partie de l’élite de la cité. Son ascension n’est pas du goût de tout le monde. Haïe par ceux de sa caste, la jeune fille sensible qu’elle était a fait place à un monstre d’agressivité. Mais l’heure est à de plus graves préoccupations : le cœur de la cité, le Torkamak est entré en fusion et menace d’anéantir toute la communauté…

La maîtrise du scénariste Saimbert dans la description de cette société brimée par un pouvoir religieux totalitaire reste, tout comme dans les albums précédents, tout simplement bluffant. La personnalité de Ylang, originaire des castes les plus basses et qui défend bec et ongle cette dictature théocratique, en est d’ailleurs la preuve la plus éclatante. La deuxième moitié de l’intrigue n’est pas non plus avare en scène d’aventure, augmentant de manière surprenante le rythme du récit. Cette différence de cadence par rapport aux albums antérieurs renforce adroitement le côté catastrophique de l’aventure. Enfin, Ricci arrive à surprendre ses lecteurs par une fin totalement inattendue, qui prouvera, si besoin en était, la maturité de l’artiste par rapport à son propos.

Comme à l’accoutumée, les dessins de Ricci sont toujours de très bonne facture. Etant à l’aise tant dans les scènes d’actions que dans l’expressivité des visages, le dessinateur arrive, sans aucun problème, à faire passer les émotions de ses personnages. Jouant de plus en plus sur des couleurs sombres à la fin du récit, il accompagne même ceux-ci dans leur descente aux enfers.

La série Les Ames d’Helios se termine donc sur un sans-faute. Disposant d’une intrigue maîtrisée, originale et surprenante ainsi que d’un graphisme plus qu’agréable, cette série offre une réflexion mature sur les dangers des extrémismes religieux sans pour autant tomber dans un académisme ennuyeux.

Finalement, le seul reproche que l’on peut faire aux auteurs, c’est d’arrêter leur série…

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Les Âmes d'Hélios
4. Chaînes éternelles

  • Currently 4.02/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (48 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    6350frederic Le 28/10/2011 à 12:00:05

    Je viens de lire les 4 et je suis pas tres emballe , l'action est molle , le scenario pas mal mais sans plus , le dessin correct mais pas sublime ( certaines couleurs sont pales et manques de relief sur les visages ) , donc pas indispensable