Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le maître de Benson Gate 1. Adieu Calder

23/04/2007 14138 visiteurs 7.0/10 (6 notes)

États-Unis, début du 20ème siècle. Promis à un bel avenir après de brillantes études de droit, Richard Benson revient dans la demeure familiale. Il y retrouve son frère aîné, Calder. Rustre, violent, séducteur, tricheur, celui-ci est en tout point aux antipodes de son cadet. Quant au paternel, dominateur et autoritaire, il est l’une des plus grosses fortunes de Boston, à la tête d’un empire pétrolier. Un soir, Calder entraîne Richard pour « s’amuser » en ville, mais la virée tourne mal.

Le maître de Benson Gate traite d’un sujet dont on pensait avoir fait largement le tour depuis des années, que ce soit en bandes dessinées mais aussi et surtout au cinéma. Qu’est-ce qui a donc bien pu motiver Fabien Nury à écrire cette saga familiale emprunte de luttes de pouvoir ou autres guerres de gangs aux Etats-Unis dans les années 1900 ? Si ce n’est pas l’originalité, c’est certainement la respectable idée que l’important n’est pas le sujet mais la façon de le traiter. Et en ce sens, il faut bien reconnaître que ce premier épisode est agréable à lire. L’intrigue est menée efficacement, les scènes d’action et celles plus verbeuses trouvant un bon équilibre. Certes, les protagonistes sont dans l’ensemble stéréotypés et les différentes situations assez convenues mais cela n’empêche pas d’atteindre la fin avec l’envie de lire rapidement la conclusion de ce premier diptyque, donc l’objectif est atteint.

Par ailleurs, le synopsis de la série est séduisant car les auteurs prévoient, sur les douze tomes attendus, de parcourir l’histoire du pays. Passeront en revue la révolution mexicaine, la première guerre mondiale où encore la prohibition et la montée de la mafia, ce qui promet d’intéressantes lectures, à l’image des Maîtres de l’Orge .

Graphiquement, Renaud Garreta montre un style réaliste de rigueur dans ce genre d’histoire. Lisible et des plus accessibles, on regrettera tout de même une certaine inconstance et un manque de précision. Toutefois, si la mise en couleur de ses dessins dans la série Insiders donnait un ton glacial regrettable, ici Jean-Jacques Chagnaud installe une ambiance chaleureuse et sobre tout à fait réussie.

Adieu Calder est un premier épisode ultra classique mais efficace et divertissant. Si la série tient ses promesses, rien ne devrait l’empêcher de devenir un best-seller.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le maître de Benson Gate
1. Adieu Calder

  • Currently 3.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (83 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Armand Bruthiaux Le 01/01/2012 à 11:06:47

    Un bon début pour cette série prometteuse. Dans l'Amérique du début du XXème siècle, deux frères, les Benson, sont les héritiers d'un empire pétrolier. Dans cet album d'introduction le lecteur découvre les personnalités de ces deux frères très différents. La fin, très bien menée, laisse présager un second tome de qualité.

    BIBI37 Le 23/08/2011 à 00:30:35

    Excellent premier tome. L'histoire est celle de 2 frères dans l'amérique du début du 20ème siècle. L'un est un petit truand, l'autre deviendra avocat. le scénario est remarquable avec tout une galerie de second rôle et une description au vitriol de cette bourgeoisie de l'Amérique profonde.
    Un grand moment.
    8/10.

    cachou Le 07/06/2009 à 12:46:47

    Voiçi un très bon début d'histoire se situant en Amérique dans le début du 19ème siècle.
    Le dessin de Garretta que je connaissais déjà, réussi très bien içi.
    Quant à l'histoire, elle tiend bien la route et est passsionnante.

    Bullit Le 30/08/2008 à 21:15:04

    Un bon début de série qui sait nous captiver et nous mettre l'eau à la bouche. Boston, 1912, un pere, chef et patriarche, puissant patron petrolier mouillé dans des plans maffieux a 2 fils: un plus ou moins corrompu rompus aux coufs fourrés, et l'autre avocat voulant devenir procureur, honnete et ignorant tout de la famille. Le corrompu ou l'honnete? L'un devra partir en exil...
    Cela fait penser au parrain, c'est sur, mais on accroche!

    voltaire Le 27/01/2008 à 11:59:15

    Le succès des Maîtres de l'Orge nous vaut aujourd'hui de voir une floraison de ce dynasties industrielles comme Flor de Luna ou van Berg.
    Cette fois ci il s'agit d'une dynastie pétrolière américaine, encore qu'on en parla assez peu dans le livre.
    Il s'agit davantage d'une rivalité entre deux frères dont le père est le tycoon de la ville et fait donc la pluie et le beau temps.
    L'album est plaisant mais on saura davantage ce que la série vaut avec le deuxième album.

    judoc Le 29/12/2007 à 16:56:22

    Excellent album, dessin précit et efficace soutenant bien l'histoire de ce premier tome. L'atmosphère de cet album me fait penser à un judicieux mélange de "Largo Winch" (succession, empire financier) débarqué dans "Ce qui est à nous" (mafia, crime organisé...). Les personnages sont suffisament approfondis avec des traits de caractères très marqués. L'intrigue est bien introduite, la suite est, en ce qui me concerne, très attendu...