Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Voyageur 1. Futur 1

09/04/2007 9981 visiteurs 6.0/10 (7 notes)

G lénat n’est pas l’éditeur le plus réputé pour multiplier les collections diverses et variées ou pour exploiter des niches commerciales, mais force est de constater qu’il a su remarquablement communiquer sur cet ambitieux nouveau projet. Le buzz qui a entouré la sortie du premier tome de cette saga SF a en effet été de belle ampleur, grâce notamment à quelques atouts majeurs qui ont fait saliver les bédéphiles en manque de blockbusters d’envergure ces temps-ci. Le couple Boisserie-Stalner pour commencer, réputé pour la Croix de Cazenac, s’occupera du scénario des 13 tomes. Stalner dessinera lui-même le premier cycle, une palette de dessinateurs talentueux s’occupera des albums suivants, et un poids lourd garnira le haut de l’affiche : Juanjo « Blacksad » Guarnido, qui dessinera les couvertures de toute la série et le dernier épisode, mais dont le nom sera repris en haut de chaque album. Vous avez dit marketing ?

C’est en effet une sorte de Dream Team qui est aux commandes, mais qui s’est heureusement développée autour d’un concept réellement intéressant : deux personnages s’affrontent dans des voyages temporels, l’un pour préserver le futur, l’autre pour le corriger. Cela, ce n’est pas un premier tome dense et parfois obscur qui nous l’apprend, mais le tract glissé à l’intérieur (également disponible sur le site de la série) qui, une fois n’est pas coutume, s’avère bien plus captivant en quelques lignes qu’un premier album de présentation graphiquement réussi, mais un peu léger sur le plan narratif.

Présentation des personnages et du contexte oblige, l’action n’est pas toujours captivante ou très compréhensible. Quelques lourdeurs surprennent, comme ce long monologue du principal méchant se félicitant d'être à ce point machiavélique : pratique pour présenter les faits, mais un tantinet artificiel. Côté paradoxe temporel, l’atout maître en général de ce genre d’histoires, Bajram a placé la barre tellement haut avec Universal War One que les quelques passages dans ce registre semblent bien timides. Il reste donc ce concept à peine effleuré, mais dont on perçoit malgré tout une bonne partie du potentiel. Quelques scènes bien rythmées donnent également le ton de ce que pourraient être les aventures à venir.

L’univers graphique est très réussi, les couleurs sont chaudes et les talents de Stalner pour les décors urbains se marient à merveille avec le choix de l’unité de lieu, en l’occurrence Paris. Les personnages manquent encore de charisme, tant par le trait que par le comportement, mais ils sont jeunes : vivement le passé pour qu’ils vieillissent (oui, oui : c’est ça le sel de l’histoire !). Bref, le démarrage se fait en douceur, mais on pourrait bel et bien être embarqué pour un voyage en première classe.

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Voyageur
1. Futur 1

  • Currently 3.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (127 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 25/08/2020 à 20:11:55

    Avis portant sur la série:

    Tiens, c'est curieux! Je suis l'un des rares à trouver cette BD franchement bien... Le voyageur, c'est l'histoire d'un homme doté d’un gène quantique, qui traverse les époques et se frotte aux paradoxes inhérents aux voyages temporels. Un seul lieu : Paris du passé, du présent et du futur. Cette unité de lieu a pour souci de renforcer la cohérence de la série.

    Les couvertures toutes signée par Guarnido sont plutôt réussies. Les dessins semi-réalistes de Stalner sont toujours aussi magnifiques! Le scénario de Boisserie m'a littéralement captivé. Mention spéciale également pour une colorisation judicieuse tout à fait à mon goût. Je sais qu'il s'agit là d'un projet plutôt ambitieux de décliner la série en trois cycles: futur, présent et passé. Cette série sera constituée de 3 cycles de 4 tomes et un dernier album dessiné par Juanjo Guarnido en guise d’épilogue. Tout un programme! Je trouve qu'au-delà de l'aspect "commande purement commerciale", c'est plutôt bien de contenter son public de lecteur en ne les faisant pas attendre des années pour une hypothétique suite.

    Les voyages temporels m'ont toujours captivé. J'ai lu peu de BD traitant de ce thème assez sérieusement. Aussi, je trouve ce récit franchement original. On est troublé par le jeu des personnages qui se déchirent. Le mystère s’épaissit également sur l’identité du voyageur car ce n’est pas aussi simple que les premiers éléments ne le laissaient transparaître. Cette histoire est véritablement passionnante.

    1er cycle: Futur
    Je suis juste un peu perplexe sur le fait que le 3ème tome du cycle "futur" nous plonge dans le passé de l’Antiquité un court instant. Peut-être les auteurs ont-ils voulu signifier que ce dont il est question : ce n’est pas simplement les déplacements dans l’espace mais surtout dans le temps. En tout cas, ce premier cycle est réellement prenant après un fastidieux apprentissage de la téléportation. Le 4ème tome qui clôture le premier cycle sur le futur tient toutes ses promesses. On est véritablement époustouflé par le dénouement du scénario et les nombreux rebondissements.

    2ème cycle: Présent
    Le second cycle qui se passe dans le Paris du présent arrive à nous captiver autant que le monde du futur. La barre a été placé assez haute avec un changement de taille puisqu'il s'agit de suivre une intrigue policière plutôt convaincante. On éprouve même du plaisir à reconstituer certains morceaux du puzzle. Il y a une logique et une cohérence du scénario jusque dans les moindres détails et cela ne peut que me plaire. Le changement de dessinateur ne se fait pas du tout ressentir. Par ailleurs, Stalner fait un clin d'oeil assez audacieux à sa série La Croix de Cazenac (Présent - 3ème tome). Pour l'instant, c'est du tout bon !

    3ème cycle: Passé
    Il y a comme quelquechose qui va casser l'unité scénaristique voir narrative avec tout ces sauts temporels. On a l'impression que chacun de ces albums est totalement indépendant à la manière d'un one-shot puisqu'on explore à chaque fois une époque différente. J'ai bien aimé Passé 2 qui nous entraîne dans le Paris de l'Occupation allemande. On se rend compte également que l'un des deux jumeaux évolue dans un sens où on ne l'attendait plus. Cela redynamise l'histoire. Bref, on n'est point gagner par la lassitude ce qui constitue un exploit pour une série plutôt longue. On attend néanmoins avec impatience le fameux tome 13 (Omega) qui nous livrera, on l'espère, tous les secrets de cette magnifique saga sur le voyage spacio-temporel.

    Dernier tome: Oméga
    Nous avons enfin une conclusion avec un retour vers le futur pour Vedder. On arrive à comprendre pourquoi il fallait absolument 3 cycles même si celui du passé apparaissait un peu superflu. L'intrigue se rejoint assez efficacement. Curieusement, on regrettera un peu le dessin de Guarnido qui est moins grandiose qu'à l'accoutumé et dont le style tranche avec les dessinateurs qui se sont succédés sur la série. Au niveau du dénouement, j'avais espéré un peu mieux même si je dois reconnaître que cette conclusion est bien construite. En effet, les auteurs nous font partager un devenir de l'humanité bien sombre mais qui se semble se dessiner sous nos pieds avec des Etats endettés et rachetés par de grosses multinationales qui vont faire la pluie et surtout le mauvais temps.

    En conclusion, une saga temporelle à découvrir car elle remplie honnêtement sa part de marché !

    yannzeman Le 04/07/2016 à 23:11:06

    A l'encontre des productions actuelles, qui ont tendance à ne proposer que des récits courts, sur 1 ou 2 tomes, "Voyageur" est un ambitieux récit en 13 volumes utilisant les ressorts scénaristiques de la science-fiction et des super-héros.

    Le résultat est... décevant.
    Décevant, car si l'idée des sauts (dans l'espace, le temps) est très bonne, le résultat n'est pas tout à fait à la hauteur des espérances.

    Toujours le plus évident à juger, le dessin.

    On est clairement dans de la BD low-cost ; chaque dessinateur a eu très peu de temps pour dessiner chaque album, je pense, car cela se voit.
    Si certains dessinateurs s'en sortent mieux que d'autres, l'ensemble n'est pas digne du niveau requis d'une Bd franco-belge.

    Stagner déçoit, son Paris du futur ne ressemble à rien, graphiquement ; c'est torché, mais pas bien dessiné.
    Bourgne s'est contenté du minimum (alors que c'est un dessinateur génial), Guarnido n'est pas au niveau, Siro n'en parlons pas, et seul Liberge s'en sort graphiquement avec les honneurs, même si lui aussi a fourni un travail au rabais.

    Le scénario, s'il est (très) intéressant, m'a laissé sur ma faim ; j'ai trouvé les albums du début (futur et présent) trop lents, et ceux de la fin (sur le passé) trop rapides.

    Siro n'était pas un bon choix pour illustrer la Seconde Guerre Mondiale, son dessin ne convient pas. Guarnido non plus, pour illustrer l'album final, celui qui doit frapper les esprits, et qui, finalement, est un peu raté (dessin trop caricatural, trop proche de son formidable "Blacksad" mais en moins fouillé, moins réussi).

    Mais surtout, ces albums se déroulant dans le passé vont trop vites ; j'aurais aimé que le Voyageur s'attarde dans ce Paris conquis par les nazis ; j'aurais aimé voir l'ascension du Mal, Fish et Lou se fondre dans les SA, ou les SS et se débrouiller avec leur conscience.

    Petit souci, également, pour reconnaitre les personnages principaux, dans certains albums ; minces pour certains dessinateurs, hyper-musclés et gueules cassées pour d'autres. Un peu de cohérence, que diable ! (que fait l'éditeur ???)

    Ah, et puis, la haine du chrétien, j'en ai un peu ma claque ; messieurs les auteurs, vous pensez vraiment que le plus grand danger de ce monde, c'est le catholicisme ??? Ouvrez les yeux, le fondamentalisme, le vrai, il fait des ravages chez 2 communautés religieuses : les juifs (extrémistes du gouvernement d'Israel) qui oppriment le peuple palestinien (chrétiens comme musulmans), et les musulmans (islamistes, même "modérés") qui terrorisent les chrétiens (et aussi les musulmans) en Egypte, en Syrie, en Irak et en occident.

    Bref, je n'ai pas acheté ces albums, mais j'ai eu l'occasion de les lire, une fois tous les albums sortis, et je suis bien content de ne pas les avoir achetés !

    Quel dommage, car le concept était culotté, peu courant en BD franco-belge.

    MINOUCH Le 14/11/2015 à 16:31:38

    Mon avis vaut pour la série. J'adore le concept. J'adore le fait d'avoir trois époques qui modernisent la notion traditionnelle de cycle ou saison. L'histoire est assez fouillée. Malheureusement le niveau n'est pas homogène et parfois quelques faiblesses ou lenteur sont à noter. Une bonne note quand même pour une série de SF qui mérite d'être lue. Mon dessinateur préféré sur ces récits ? Bourgne ... Au fait cette série ne vaut que par les 13 tomes autrement ce n'est pas la peine de l'entamer.

    horoloadmin Le 01/09/2007 à 16:32:47

    C'est album permet de mettre en place l'intrigue, les dessins sont clairs et précis.
    L'ensemble est cohérent et semble prometteur.
    Une bonne série de SF en perspective.
    A noter, Guarnido réalisera le dernier album servant d'épilogue à la série. Il réalise également toutes les couvertues