Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Un taxi nommé Nadir 1. Un taxi nommé Nadir

19/03/2007 18222 visiteurs 8.3/10 (4 notes)

N adir est taxi, taxi dans la nuit, taxi dans Paris mais il fait rarement la sortie des boîtes de nuit depuis qu'un soûlard a fait ses besoins sur sa belle banquette en cuir. Nadir est un vrai chauffeur de taxi, que Romain Multier et Gilles Tévessin ont suivi pendant plusieurs mois pour en savoir plus sur son quotidien. Et là, c'est la surprise : Nadir n'est pas grossier, ni malhonnête. Il est plutôt cultivé, a un profond respect pour ses clients et n'écoute pas Rires&Chansons !

Loin d'être un reportage "caméra à l'épaule" sur la vie de chauffeur de taxi, un Taxi nommé Nadir est plutôt une suite de moments choisis, d'anecdotes qui, mises les unes après les autres, brossent un portrait des plus intéressants sur la vie de ces "travailleurs de la nuit" qui jouissent d'un dédain général de la part d'une population pour laquelle "assis derrière un volant" rime encore avec "fainéant". Mais Nadir est loin d'être un fainéant. Et quand il raconte les crampes et les courbatures provoquées par la longue station assise, les discussions avec les clients, les trajets dans la nuit, on en vient à se dire que, finalement, ça a l'air relativement difficile, mais plutôt agréable d'être taxi... L'album est également bourré d'humour, de ces petites situations cocasses dont leur improbabilité même est la preuve qu'elles sont véridiques.

Le graphisme, mélange de décors à la gouache et de personnages au crayon, donne un effet intéressant de dessin d'enfant faussement naïf. Cependant, il croque avec justesse et précision les petits travers de la vie quotidienne, les mesquineries et les regards en coin que le héros affronte, lui, jeune maghrébin au volant d'une grosse Mercedes...

Entre humour et poésie, un Taxi nommé Nadir est un album que l'on finit le sourire aux lèvres, avec la ferme intention de guetter tous les taxis blancs. Qui sait, on pourrait tomber sur Nadir ...

Par Léga
Moyenne des chroniqueurs
8.3

Informations sur l'album

Un taxi nommé Nadir
1. Un taxi nommé Nadir

  • Currently 2.70/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (23 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.