Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Golden man 1. Volume 1

15/03/2007 4429 visiteurs 4.0/10 (1 note)

L e décès subit d'Harry Fross, la plus grosse fortune mondiale, agite la haute finance et les marchés internationaux. Ses adversaires comme ses associés et employés s’interrogent sur l’identité de son héritier. Son neveu aimerait bien remporter la mise, mais déchante vite lorsqu’apparaît le successeur. Brad Fross, alias Jie, le fils caché, n’a rien d’un homme d’affaire. Bien au contraire, il travaillait dans une boutique de toilettage d’animaux et paraît inoffensif. Ce qui n’empêche pas les complots ni les attentats contre sa personne, mais Sen Pulei veille pour le protéger.

Si le début de Golden Man possède un petit air de Largo Winch avec son homme le plus riche du monde qui meurt brusquement et son héritier inattendu, la comparaison s’arrête là. Car le héros n’a rien du charisme, ni du bagout de l’aventurier multi-milliardaire. Il est un peu trop gentil, naïf, plein de bonnes intentions et de discours sur le partage des richesses qu’il compte mettre en œuvre : un agneau au milieu des loups. La galerie de personnages qui gravitent autour de Jie n’étonne guère et paraît assez conventionnelle. On y retrouve l’ennemi récurrent et néfaste, l’espionne aussi charmante que dangereuse, l’aristocrate déshérité prêt à tout et un mystérieux garde du corps toujours là au bon moment.

Rien que de très classique. Pourtant la combinaison de l’héritier candide, mais pas idiot, et de tous ces protagonistes fonctionne relativement bien et donne une histoire plaisante. Les manigances plus ou moins habiles, avec leurs lots de faux-semblants et de jeu de masques, qui sous-tendent le tout confèrent en outre une dimension théâtrale à l’ensemble, à la façon d’une soap story. Enfin, le graphisme comporte tous les éléments d’un manhua pour adolescente. Les trames scintillantes ou fleuries y sont nombreuses et les garçons sont évidemment séduisants. Le trait est de qualité moyenne et le découpage ordinaire.

Ce premier volume de Golden Man n’est pas exceptionnel, mais se laisse lire agréablement. C’est suffisant.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Golden man
1. Volume 1

  • Currently 1.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.7/5 (7 votes)

  • A Ying
  • <N&B>
  • 02/2007
  • Xiao Pan
  • 978-2-940380-34-3
  • 271

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    chapeti Le 20/06/2007 à 06:22:15

    Bon, on pourrait penser que l'on va tomber sur du Largo , mais, il y a quelque chose qui tourne vers le fantastique, alors, l'histoire devient étrange ; le pouvoir et l'argent ne semble finalement pas le thème principal de cette série, donc à suivre car surement en saurons nous plus dans la suite. Il semblerait que ce soit un tome ou les personnage et l'histoire se mets en place surtout... et bien sûr