Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

(DOC) Études et essais divers Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés

12/02/2007 13413 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Q u’est-ce qu’un otaku ? Comment devient-on mangaka ? Que dire de la censure des mangas, films et images érotiques au Japon ? Comment les Japonais fêtent-ils Noël et le Nouvel An ? Que sont ces carpes qui flottent près des maisons le 5 mai ? Quelles sont les traditions liées à la Fête des Morts ? Et que sont les kami et les mononoké ? Le village d’Ashitaka existe-t-il ?

Autant de questions que Keiko Ichiguchi (1945, America) explore dans Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés. Installée à Bologne, en Italie, depuis une dizaine d’années, la mangaka porte un regard à la fois amusé et parfois espiègle sur son pays. Ainsi, sous le mode d’un journal autobiographique, elle lève un coin du voile en explorant légendes urbaines, traditions et tribulations propres au monde du manga. Saint-Valentin, onmyojis, langage des fleurs, fêtes, théâtre moderne et yaoï, tout y passe, à travers de multiples exemples tirés de l’expérience de l’auteur ou pris dans des œuvres connues comme Lamu, Lupin III ou Le Voyage de Chihiro. Ichiguchi ne manque pas de faire part de quelques considérations sur l’évolution de la société japonaise depuis son départ, en particulier en ce qui concerne la violence, la censure, le monde des fanzines. Quelques strips, parsemant l’ouvrage, ajoutent une touche humoristique à l’ensemble.

Les amateurs de mangas et de japanimation trouveront dans le livre de quoi alimenter leur passion. Ils y apprendront en effet de nombreux détails sur quelques traits culturels rencontrés dans leurs albums et dessins animés. Les néophytes et curieux, intéressés par le Pays du Soleil Levant, pourront également plonger dans ce recueil savoureux, sans se sentir perdus. A lire !

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

(DOC) Études et essais divers
Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés

  • Currently 2.09/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.1/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.