Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'Œil privé L'œil privé

12/02/2007 6819 visiteurs 8.0/10 (1 note)

D es brevets classés sensibles ont été dérobés par une employée des laboratoires Van Güllick. Le riche industriel éponyme, celui que les médias surnomment "Dieu", fait appel à un détective privé aussi anonyme que lui-même est célèbre. Sans doute parce que cette affaire nécessite la plus grande discrétion ?

Les lecteurs du magazine Ferraille Illustré, peut-être déstabilisés par les pages relativement hermétiques que Blexbolex y signait, seront rassurés de savoir que cet auteur est également capable de composer « une vraie histoire ». Et avec quelle facilité ! Réparties définitives et argot tellement fleuri qu'il en devient littéraire, durs à cuire au tempérament d'acier, mais incapables de comprendre que dans "femme fatale", il n'y a pas seulement "femme"... sont au rendez-vous d'un polar dans le style des années 1950 ; avec quelques éléments de science-fiction pour corser le dossier. Comme dans Blake et Mortimer ? Heuh ! Oui, mais avec un langage graphique très, très différent.

La forme est particulièrement originale : le récit est séquencé en chapitres numérotés de quatre pages chacun, différenciés par l'utilisation de couleurs posées en aplats (Blexbolex est sérigraphe de formation) qui changent d'un chapitre à l'autre. Cela provoque la sensation de parcourir un feuilleton distribué dans la rue, à la criée. A cela s'ajoute une esthétique très "rétro", contredite par un sens aigu de la mise en scène et de la mise en page qui font souvent preuve d'une grande audace.

L'œil privé faisait partie des "50 indispensables d'Angoulême 2007". On ne peut que donner raison au jury de sélection !

Par J. Briot
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

L'Œil privé
L'œil privé

  • Currently 3.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.