[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Donjon Monsters 7. Mon fils le tueur
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Donjon Monsters 7. Mon fils le tueur

07/07/2003 18589 visiteurs 8.2/10 (12 notes)

D onjon est un univers tentaculaire. Pour cette première chronique sur un des albums de la série,
une présentation s'impose ! Vous trouverez donc ci-dessous, en encart, un rapide aperçu de cet univers.

Donjon Monster 7 : mon fils le tueur.
C'est à Blutch qu'a été confié le dessin du vingtième album de Donjon, Mon fils le tueur.
L'histoire se situe au niveau -90, donc dans la période DPM, alors que Hyacinthe de Cavallère n'est pas encore le gardien du donjon.
Ce dernier se sent en danger suite à de nombreux attentats et il embauche comme gardes du corps une maman dragon accompagnée de son jeune fils, Marvin, futur personnage essentiel de la série.
Cet album est tout simplement un des meilleurs de la série, il en possède toutes les qualités :
- C'est en premier lieu une aventure au rythme effréné mêlant action et humour sur fond de complot politique.
- En second, c'est une nouvelle pièce et non des moindres à l'immense puzzle que forme l'univers Donjon. Les auteurs confirment qu'ils maîtrisent leur univers qui reste très cohérent malgré la complexité de la trame. Ils répondent à quelques interrogations mais ne sombrent pas dans la facilité puisqu'ils en amènent de nouvelles pour la suite dont celle essentielle concernant l'évolution de Marvin : quand et comment va-t-il devenir végétarien et se décider à ne plus se battre contre ceux qui l'insultent ?
- Enfin, Blutch est en grande forme : il a su s'approprier l'univers et montre son immense talent. Avec son trait nerveux à la fois hachuré et précis, il n'a pas son pareil pour dessiner des scènes d'action, des cascades : le combat final en est un bel exemple. Quelle maîtrise du mouvement !

Ce nouvel album confirme tout le bien qu'on pouvait penser de cette série qui devient de plus en plus incontournable. Pour l'occasion,
2 éditions sont prévues : une normale en couleur et une plus luxueuse en noir et blanc mettant à l'honneur le graphisme de Blutch.






L'univers du Donjon

Coeur de canard :
Tout a commencé en 1998 avec l'album Coeur de canard. Joann Sfar et Lewis Trondheim avaient envie de faire une aventure humoristique dans un univers proche des jeux de rôles de type Donjons & Dragons.
Mais plutôt que de se placer du côté des aventuriers, ils choisissent comme « héros » la cible de ces
derniers, à savoir un donjon avec son gardien et toutes les créatures qui le peuplent. Ainsi, Herbert le canard et Marvin le dragon vont être chargés d'une mission de la plus haute importance puisqu'il en va de la survie du Donjon.

Potron-Minet et Crépuscule :
Les deux auteurs s'amusent et débordent d'idées, pourquoi s'arrêter là ? C'est décidé, ils créent deux autres séries dans le même univers :
- Donjon Crépuscule (DC) se situe dans le futur et relate la fin du Donjon alors qu'Herbert est devenu le maître maléfique du monde et que Marvin est vieux et aveugle. Ce sera Joann Sfar qui s'occupera des dessins.
- Donjon Potron-Minet (DPM) se situe dans le passé et raconte la genèse du Donjon avec l'évolution de Hyacinthe de Cavallère, alors gentil et innocent, futur gardien du Donjon. Christophe Blain se chargera des dessins.
- La série initiale, dessinée par Trondheim, qui parle de l'apogée du Donjon, est alors baptisée Donjon Zénith (DZ) .
Ces trois séries peuvent être lues indépendamment : chacune a sa propre histoire et ses propres personnages principaux.
Par ailleurs, elles ont toutes un style bien à elles : DPM est très chevaleresque, romantique, dans la lignée des romans de capes et d'épées, DZ a un ton plus humoristique, plus léger alors qu'enfin DC est plus sombre.

La toile Donjon
Trois époques pour un même monde. Inévitablement cela devient plus complexe à gérer mais c'est là que l'univers de Donjon prend toute sa dimension. En effet, les auteurs réussissent à garder une grande cohérence et s'amusent à donner au compte goutte des indices permettant aux lecteurs de comprendre l'évolution des personnages d'une série à l'autre. Par exemple comment le gardien du donjon est devenu tel qu'il est alors qu'il était tout gentil et tout niais á l'époque DPM ou encore comment Herbert est devenu maître du monde entre DZ et DC...
Et pour donner encore plus de piment à cet univers, Joann Sfar et Lewis Trondheim ont eu la géniale idée de créer la série Donjon Monster (DM) . Le principe est clair : les épisodes peuvent se passer n'importe quand (une précision est donnée en tête de chaque album) et un nouveau dessinateur est invité pour chaque tome. Cette approche permet soit de consacrer une histoire à un personnage secondaire, soit d'apporter des éléments supplémentaires à une époque. De plus, chaque invité s'approprie graphiquement la série (l'exemple le plus frappant est pour l'instant DM5 par Yoann) et apporte sa fraîcheur et son originalité à chaque nouvel épisode.

Enfin, une dernière série existe :
Donjon Parade (DP) . Dessinée par Manu Larcenet, l'action se déroule entre les tomes 1 et 2 de DZ. Les auteurs en profitent pour faire des histoires humoristiques indépendantes sans avoir la contrainte de devoir faire avancer l'intrigue.

Dans quel ordre lire Donjon ?
Lewis Trondheim et Joann Sfar ne cessent de répéter que l'on peut attaquer l'univers de Donjon par n'importe quel album et ils n'ont pas tort.
Cependant, certains préféreront suivre l'ordre de parution, d'autres l'ordre chronologique ou tout simplement feront leurs choix uniquement en fonction de leurs attirances graphiques...
Il n'y a pas de règle absolue. Pour ma part, je les ai lus dans l'ordre de parution mais je suggère uniquement de commencer par le premier DZ : coeur de canard.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
8.2

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.