Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

U n soir que M. Jang rentre chez lui, seul comme presque toujours, il découvre dans le studio qu’il occupe un cafard géant. Plutôt que de chercher à s’en débarrasser, il accepte la présence de l’insecte dans son environnement quotidien, comme une sorte de repère familier, presque rassurant. Et c’est ainsi que débute une improbable cohabitation avec les aléas de la vie à deux.

La solitude amène souvent au cafard. De là à ce que l’insecte prenne forme en tablier pour faire la vaisselle ou le ménage, il y a un pas qu’a su franchir Jang Kyung-Sub. Métamorphose de la pensée qui transforme en cafard à taille humaine un compagnon imaginaire. Kafka n’est pas loin, la réalité non plus : qui n’a pas parlé avec son double en période de grande solitude ? Le petit rampant qui se promène dans toute cuisine et qui a tendance à faire fuir ou au minimum à dégoûter, n’est pas un choix idéal pour attirer le lecteur. C’est un parti pris audacieux de l’auteur dont le Brève cohabitation regroupe plusieurs des récits écrits depuis 1996.

L'humour omniprésent atténue le caractère dramatique de certains passages, souvent issu des préjugés que chacune des deux races prête à l'autre et des conséquences que certains sacrifices impliquent. Le graphisme, qui ne sort pas des codes du manhwa classique, bien entendu en noir et blanc, ne déroutera pas l'amateur de bande dessinée asiatique. Expressivité des personnages et simplicité des arrières-plans, un style sans originalité mais non dénué d'une certaine efficacité.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Brève cohabitation

  • Currently 2.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.1/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.