Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mutafukaz 1. Dark Meat City

18/12/2006 9794 visiteurs 7.0/10 (6 notes)

A ngelino est livreur de Pizza dans la bonne ville de Dark Meat City. Engorgée de gangs tous plus violents les uns que les autres, scindée en une multitude de ghettos renfermés sur eux-mêmes, cette cité fait partie des plus dangereuses de la planète, et Angelino ne doit sa survie qu’à un art consommé de se faire tout petit. Pourtant, avec sa tête entièrement noire, il ne passe pas inaperçu, d’autant que son meilleur ami Vinz ressemble à s’y méprendre au Ghost Rider, avec son crâne apparent et enflammé. Difficile de faire deux pas dans la rue sans s’entendre interpellé par un gangsta teigneux, le flingue à la main. Jusqu’au jour où Angelino est victime d’un accident de scooter, et voit des ombres étranges accrochées à certaines personnes. Des ombres avec des oreilles de Batman. Des ombres qui résonnent bizarrement dans son imaginaire, alors que des OVNI se baladent au-dessus de la ville et que de drôles d’hommes en noir se mettent à le poursuivre…

Mutafukaz est un projet multimédia aussi inattendu qu’ambitieux, mené par un graphiste et animateur qui a dû se tourner vers une minuscule maison d’édition pour publier enfin sa bande dessinée. Après une séquence d’animation qui a fait le tour du net, et a raflé au passage nombre de prix dans le monde entier, Run (l’auteur) a contacté plusieurs éditeurs, et a été refusé autant de fois. Jusqu’à sa rencontre avec le staff d’Ankama, éditeur autoproduit et distribué, qui a été mis en place par l’équipe de Dofus (MMORPG français gratuit et dont le succès va croissant) afin de proposer au public des livres tirés de l’univers du jeu. L’enthousiasme de la jeune structure a donc permis à ce drôle de bouquin de voir le jour, sous la forme voulue par son auteur : pavé de 120 pages, alternance papier glacé-papier mat, passages sans complexe de la couleur informatisée au noir et blanc crasseux… Avant même d’ouvrir le volume, le lecteur sait qu’il doit s’attendre à quelque chose de différent.

Le dessin est fatalement la première chose qui saute aux yeux. Le travail de graphiste de l’auteur est évident ici, que ce soit dans le choix des polices de caractère, ou dans le mélange esthétique bd-comics-manga… Clinquant, pêchu et clairement maîtrisé, il regorge d’influences mais finit pourtant par imposer sa propre touche. Les amateurs de GTA (jeu vidéo ultra violent au succès planétaire) reconnaîtront sans peine le style des illustrations du jeu, par exemple, mais Run sait réutiliser tous ses modèles à sa sauce, explosant ses pages avec une énergie réjouissante et faisant subir à ses personnages des transformations et des délires venus d’ailleurs.

L’histoire, quant à elle, laisse fatalement un petit goût de trop peu : totalement survolté, ce premier tome est une introduction. En 16/9, d’une qualité confondante, mais une introduction quand même. On se laisse porter par des personnages sympathiques, dans un univers réaliste (hum) et cohérent, et le mélange gangsta–fantastique fonctionne à plein régime, éclaboussant l’album de références populaires et très Z : hommes en noir, catch mexicain, pizzas caoutchouteuses et gangs hispano-afros-blanco-crétins. Le tout recouvert de cafards affamés, bien entendu…

Un authentique plaisir de lecture, savoureux pour son aspect BD sans frontière, et réjouissant par son absence totale de complexe.

Par G. Colié
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Mutafukaz
1. Dark Meat City

  • Currently 4.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (114 votes)

  • RUN
  • RUN
  • 07/2006
  • Ankama Éditions
  • Label 619
  • 2-9524509-4-3
  • 120

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    maximespy Le 30/12/2008 à 22:06:00

    J’avoue que quand l’album est sorti, cela ne m’a pas du tout attiré.Je ne sais pas
    pourquoi un a priori idiot, mais cela m’a paru etre tape à l’œil.
    Il a fallu que je le lise chez un pote pour me convaincre de mon erreur. Cette BD
    est tout simplement géniale. Il y a une telle créativité graphique que c’est un
    régal quand on est passionné de dessin.
    Run prend le parti de changer de style plusieurs fois au cours du même livre.
    C’est plus que risqué, mais il s’en sort toujours haut la main, car on sent chez lui
    cette curiosité qui le fait évoluer.

    L’histoire quant à elle est un joyeux délire, dans la ligné de tout un tas de films
    que j’affectionne, tels ceux (entre autres) de Tarantino ou bien de Miike.

    À lire !!!

    amuna29 Le 30/10/2008 à 09:24:46

    C'est sur que cette BD est un ovni, très originale dans sa conception graphique (format, personnages, alternance couleur et n&b...), l'auteur Run nous fait entrer dans son univers si particulier au fil des aventures des deux "héros" aux visages monstrueux mais rigolos.
    Le premier tome est une sorte d'intro aux aventures futures, et c'est là dessus que je ferais ma plus grosse critique, il ne se passe finalement pas grand chose et le scénario (contrairement au dessin et à la conception) est des plus classiques.
    Je suis un peu d'accord aussi avec la critique précédente, on a ici affaire à un fan de GTA San Andreas et l'univers de cette BD est très "teenager", pas de la grande philosophie quoi !
    J'attends de lire la suite pour me faire un avis définitif...

    Nicobax Le 08/09/2008 à 16:18:03

    Moui, pas convaincu des masses. C'est un peu trop de la bédé pour fans de GTA San Andreas (et comme ça m'avait fait chier ce jeu...). C'est le problème de ce genre de titre à mes yeux : on délire beaucoup, on part dans tous les sens en en faisant des tonnes et après, ça passe ou ça casse. Alors oui, il y a de bons passages assez marrants (déjà rien que pour la tête d'Angelino et de son pote), ça peut promettre des trucs sympas avec le développement des pouvoirs d'Angelino mais c'est un peu lent et trop "han top délire man teenager" pour moi (je deviens vieux con c'est moche). Je suis pas forcément fan du dessin de Run non plus même si on finit par s'y faire...

    philig Le 08/01/2007 à 14:04:43

    vous aimez les univers dejantés avec des heros improbables a la lucha libre allez y franco
    vous n'aimez que le style relaché les ellipses et les romans graphiques
    passez votre chemin

    peubi Le 05/12/2006 à 09:36:21

    Superbe album sur le fond et sur la forme.

    L'auteur maitrise son univers.

    L'histoire est très riche et délirante.

    La suite, la suite !!

    Zeal0t Le 25/11/2006 à 19:42:21

    Sans doute ce que j'ai lu de plus original depuis très très longtemps, c'est dynamique, inventif et drôle, l'histoire est complètement barrée et on sent vraiment que l'auteur (Run) se fait plaisir en faisant son album et veut faire plaisir au lecteur. Que du bon.

    oosadoskyoo Le 02/11/2006 à 23:13:01

    J'ai mis dix minutes a la lire et franchement bravo j'adore! Super intrigue, touches d'humour, a voir si les prochains volumes tiennent la route ;)

    palmbox Le 01/09/2006 à 22:43:48

    Nouvel auteur francophone, première bd et sans aucun doute indispensable (j'ai laissé 'Chef d'oeuvre pour le tome 2 et 3 !!!). C'est original, c'est super bien dessiné, c'est plein de bonus, la qualité est là (qualité du papier, de la couverture), ... Bref, à découvir