Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Merci Patron

23/11/2006 6563 visiteurs 3.0/10 (4 notes)

D ans un village au Portugal, Aida, une vielle dame mélancolique, réclame chaque jour au « patron » une pièce en mémoire de sa fille. Une enfant, intriguée par ce rituel, la questionne. Tout cela remonte vingt ans en arrière : Aida vivait alors sur les terres du « patron » avec sa fille Anita, jeune, belle, innocente…

En feuilletant Merci Patron de Rui Lacas, on s’imagine avoir entre les mains une œuvre légère, pour un jeune public, construite « à la Disney » avec ses quelques passages tristes ou émouvants avant sa conclusion heureuse. Une impression tout à fait confirmée par la lecture du premier quart : Anita est joyeuse, pleine de vie, liée d’amitié avec Ernesto le poney, le tout sur des dialogues très enfantins et des dessins tout en rondeurs. Un côté très mièvre un peu agaçant mais le style a son public.

Toutefois, au fur et à mesure que l’histoire progresse, la forme ne change pas mais les propos s’assombrissent pour évoquer des abus sexuels du « patron » envers la candide Anita, le tout illustré de façon très expressive. C’est choquant. Il semble assez maladroit d’utiliser un tel traitement pour aborder ce thème particulièrement fort et pénible. On ne sait plus du tout à qui s’adresse cet album, beaucoup trop cru pour des enfants et trop niais pour des adultes.

Malgré un manque de maturité assez flagrant, le jeune auteur portugais Rui Lacas a un style qui n’est pas déplaisant. Malheureusement, il passe complètement à côté de ce sujet extrêmement délicat. Mieux vaut se tourner vers le poignant Pourquoi j’ai tué Pierre, déjà incontournable.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

Merci Patron

  • Currently 2.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    edgarmint Le 12/10/2006 à 17:27:01

    Acheté par hasard ce matin suite à un feuilletage rapide... Après lecture, pas terrible - terrible. Une histoire pas très claire d'abus sexuel d'une enfant... Là, le dessin naîf ne colle pas à la dureté souhaitée du scénario. le décalage est constant. En plus ce scénario n'a rien d'extraordinaire et ne réserve aucune surprise.

    Je trouve qu'il y a dans cette collection édité par paquet beaucoup de déchet, ce qui est regrettable pour le beau format de ses BD.