Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Lily Love Peacock

13/11/2006 10368 visiteurs 7.2/10 (6 notes)

L ily est mannequin : décalage horaire, regard des hommes et haine de son prochain forment son quotidien. Et William, fashion-victim, est vendu avec.
Lily est chanteuse. En elle vit son père, vétérinaire dans la brousse. Et son grand-père, vadrouilleur. Et sa grand-mère, amoureuse. Et Pierre, beau fermier, fait partie du lot.
Comment composer avec ces deux personnalités quand on a vingt-cinq ans et qu'on ne sait pas très bien où on en est ?

Depuis La tendresse des crocodiles, on sait que Fred Bernard aime à prêter à ses personnages féminins des caractères bien trempés. Ici, on découvre une jeune fille sûre d'elle, débrouillarde, mais pourtant sérieusement paumée dans sa vie de mannequin. Elle est tiraillée entre ses souvenirs d'enfance dans la brousse et son présent hyper-sophistiqué sur les podiums des grandes capitales, entre une vie naturelle et une autre artificielle. L'histoire, rythmée par des chansons de l'héroïne, est construite avec minutie, entraînant le lecteur dans une longue ballade dont il est difficile de décrocher.

Ce sentiment est amplifié par le dessin de Fred Bernard, nerveux et précis tout en laissant une grande part à l'approximation, fenêtre ouverte à l'imagination. Entre personnages esquissés et double-pages sur la nuit new-yorkaise fourmillant de détails, son trait expressif n'appartient à aucune école prédéfinie, ne rappelant que lui-même et ne faisant référence qu'à une certaine réalité. Point n'est besoin de couleur pour sentir la vitalité et la joie de ces planches qui fleurent bon les rêves de jeunesse.

Un album extrêmement réussi, qu'on ne lâche qu'avec peine, une boule dans la gorge. Mais ce n'est pas de tristesse face à un sort mauvais, c'est de joie devant la beauté et la simplicité du récit. Encore, s'il vous plaît, monsieur Bernard, donnez-nous vite la suite de l'Ivresse du poulpe, si elle est seulement moitié moins enivrante que cet album ce sera encore un bijou.

Par Léga
Moyenne des chroniqueurs
7.2

Informations sur l'album

Lily Love Peacock

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (27 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.