[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
I.R.$. 6. Le corrupteur
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

I.R.$. 6. Le corrupteur

15/04/2004 6409 visiteurs 5.0/10 (8 notes)

L arry MAX, beau gosse, impassible, terriblement efficace et accessoirement agent spécial de l'IR$ (Internal Revenue Service), traque les magouilleurs de toute envergure qui osent arnaquer le fisc américain. Dans le tome précédent, Larry était aux prises avec l'entreprise "Silicia Inc." chargée d'exécuter des contrats juteux mais surtout illégaux (chantage, meurtre, corruption, …). Les principaux témoins ayant prématurément disparus, et malgré la clôture du dossier, l'agent spécial décide de poursuivre ses investigations sur "Silicia inc.", persuadé que le champ d'action de "l'entreprise" est bien plus grand qu'il n'y paraît.

Cet album marque la fin de "l'affaire Silicia", une histoire entamée au tome précédent . On y rencontre un Larry Max en fâcheuse posture, hésitant entre son devoir d'agent du fisc et Gloria son amour virtuel qui n'est encore qu'une voix au téléphone.

Si le cocktail scénario/dessin peut être jugé efficace sur l'ensemble de la série, il n'en va pas de même pour cet album.
Pas de changement notable pour le dessin, tiré à quatre épingles à l'image de son héros. Précis, même si l'on peut lui reprocher une certaine raideur, le trait de Vrancken se marie à merveille avec son héros et l'esthétique des décors développée dans cette série.

c'est en revanche le scénario qui fait défaut. Trop de croisements de personnages et pas assez de réalisme dans les actions nous font penser que non seulement Larry MAX n'est pas aussi fort que nous pouvions le croire, mais aussi que ses adversaires sont vraiment bons à rien. Le manque de crédibilité des situations et l'absence de surprise font de la fin de l'affaire Silicia un épilogue bien fade. Seuls la faille de l'armure, que l'on devine issue d'un drame familiale qui ne nous est pas encore dévoilé et la relation qu'entretient Larry avec Gloria, idéal féminin incarnant à la fois le fantasme et l'épaule chaleureuse, viennent relever légèrement la saveur de cet album.

Une baisse de régime du duo Desberg/Vrancken qui nous avait habitués à un niveau plus proche de ses "cousins" Alpha et autres Niklos Koda. La série reste néanmoins très agréable à lire et l'on peut espérer un prochain diptyque plus accrocheur.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.