Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Malédictions

07/11/2006 4591 visiteurs 6.0/10 (1 note)

G lenn Ganges est un jeune homme inoffensif.Etudiant-type, il s'enferme chez lui avec des litres de thé pour terminer son mémoire sur les "visions". A tel point qu'il finit lui-même par avoir des hallucinations.

Tel est le point de départ de ce recueil de nouvelles qui traite des malédictions. Incapable de faire un bébé, poursuivi par des étourneaux ou un chien mangeur de mains, Glenn incarne toutes les malédictions de la vie de tous les jours, que l'on appelle "hasards", "coïncidence" ou "jour de guignon". Mais pour Kevin Huizenga ce sont bel et bien des coups du sort qui s'acharnent sur son personnage. Ces courtes nouvelles permettent de voir Glenn dans sa vie de tous les jours, digne suite de Ganges paru chez le même éditeur.

Graphiquement, rien d'extraordinaire. A part l'utilisation de la trame et des ombrages très présents, on pourrait presque parler de ligne claire. Personnages simplifiés au maximum, décor presque inexistants, Huizenga reste dans la ligne classique des auteurs "underground" américains qui privilégient le fond à la forme.

Malheureusement, dans Malédictions, le fond n'a pas de réelle saveur, et il ressort de ce mélange un peu insipide un album sur lequel on ne s'attarde pas, et que l'on oublie rapidement. Dommage.

Par Léga
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Malédictions

  • Currently 3.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.