Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Tiffany 1. Escrime et châtiment

16/10/2006 10294 visiteurs 6.8/10 (4 notes)

T iffany, jeune femme débordante d’énergie et vive d’esprit, est maitre d’armes. Et il n’y a pas qu’avec un fleuret que la jolie brune piquante fait mouche. Pas question pour elle de s’en laisser compter par qui que ce soit. Y compris par les membres de cette famille de châtelains aux allures de panier de crabes pour laquelle elle mène une enquête, remplaçant au pied levé son détective privé de frère. Ah et il ne faut pas oublier qu’elle a un don, celui de lire dans les pensées. Est-ce toujours un atout ?

Tiffany commence mieux que son sous-titre un rien vaseux (Escrime et châtiment cette fois, En garde, Austerlitz ! la prochaine fois ?) et le somme toute classique coup du don pouvait le laisser craindre. Cette première aventure, sans révolutionner le genre, est pleine de fraîcheur, habilement exposée et ce n’est pas aujourd’hui qu’on brulera Mlle d’Arc en place publique (mince c’est contagieux…). L’héroïne a ce qu’il faut de malice et d’espièglerie pour qu’on lui passe quelques défauts. La pointe de charme dont elle fait preuve est un atout supplémentaire qui doit beaucoup au trait d’Herval. Il possède un talent certain pour doter ses personnages féminins d’expressions aussi variées que séduisantes. Qu’on se souvienne de Drôles de pin-up, recueil de portraits aux commentaires plutôt quelconques sauvé par une galerie de créatures fort bien croquées - et à croquer à la fois - pour ne pas être surpris aujourd’hui. La légèreté des lignes et des couleurs sont d’autres atouts indéniables alors qu’on peut penser parfois retrouver chez certains personnages des airs de famille avec ceux du Green manor de Bodart. Il sera alors pardonné à Herval de gratifier les élèves-escrimeurs de Tiffany de deux blasons, un sur chaque manche, alors que dans le quotidien des salles d’armes un seul suffit amplement.

Par ailleurs, d’autres clins d’œil sauront amuser la rétine de l’amateur de détails : ici un défilé de camions d’éditeurs de BD sur l’autoroute (devinez celui qui ouvre la marche ?), là de multiples affiches de films là (la Fille de d’Artagnan notamment, forcément), sans oublier le maintes fois vu Totoro en peluche dans un coin de chambre ou une référence explicite à Tif et Tondu. Alors qu’est-ce qu’on peut reprocher à ce premier volet ? Pas le don de l’héroïne car son talon d’Achille est tout à fait mignon, pas non plus l’émotivité de la brunette qui la rend très humaine, ni l’allure d’hybride M Robin / J Balasko du Lieutenant Colarro avec lequel elle pourrait être amenée à faire équipe au cours de prochaines enquêtes. Et surement pas les réparties qui fusent à répétition.

Finalement aucune raison valable de bouder son plaisir et d’attendre le prochain volume avec l’appétit réservé aux choses simples et joliment préparées.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Tiffany
1. Escrime et châtiment

  • Currently 3.45/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (56 votes)

  • Herval
  • Herval
  • 09/2006
  • Delcourt
  • 2-7560-0364-6
  • 46

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kingtoof Le 12/05/2018 à 14:01:22

    Plaisant moment de lecture.
    Bonne première histoire pour cette maître d'armes, descendante de Jeanne d'Arc.
    Les personnages secondaires sont bien mis en valeur.
    L'enquête est bien ficelée.

    fanch7 Le 30/04/2008 à 18:03:31

    Voilà une vraie jolie surprise!
    Avec Tiffany, Yann a inventé une héroïne très attachante et à grand potentiel scénaristique. Ce premier album est loin d'être un simple tome d'introduction. Yann y développe une histoire policière très solide. Bien sûr, il n'oublie pas de le parsemer de petits clins d'oeil savoureux. Le dessin d'Herval est souple et élégant. L'ensemble donne un album d'une très grande lisibilité avec lequel on passe un bon moment de lecture.

    Rebel Le 15/10/2006 à 11:24:10

    Cet album est un petit bijou ! Le dessin est d’une élégance rare, les couleurs aussi lumineuses que l’héroïne, le scénario parfaitement maîtrisé. On cherche vainement des défauts, à moins de se montrer mesquin. Tiffany est une descendante de Jeanne d’Arc (de son frère plus exactement puisque l’illustre Pucelle n’a évidemment jamais eu d’enfant). Elle a hérité de sa lointaine ancêtre un goût pour l’escrime et à défaut d’entendre des voix, elle est capable de lire les pensées. Un don avec lequel Yann s’amuse beaucoup. L’humour est d’ailleurs omniprésent dans l’histoire. On se régale de répliques bien senties et de clins d’œil au lecteur (« Jacob ! Richter ! Une échelle, vite ! »). Mais on ne rit pas toujours. Le ton général est très sérieux, dramatique même. Tiffany va sortir meurtrie de cette histoire qui lui laissera des blessures qu’on imagine douloureuses à cicatriser. Mais elle a une force de caractère qui laisse à penser qu’elle s’en remettra. Et l’on a hâte de connaître la suite de ses aventures !

    spartacux Le 11/10/2006 à 15:46:46

    Encore une bonne surprise en cette fin d'année.
    Si l'idée de base peut sembler assez banale bien qu'intéressante, elle est traitée de façon intelligente et pas caricaturale comme elle pourrait très bien l'être.
    L'enquête en elle-même n'est pas ce qu'on peut appeler une énigme à tiroirs, c'est relativement simple maisc'est efficace et ça se lit très bien et en une traite.
    Le choix des couleurs peut être également discutable d'un premier abord mais par la suite il ajoute un petit côté poétique à la série ce qui n'est pas plus mal en cette période de grande violence

    A suivre donc.