Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Luxley 2. Sainte Inquisition

14/09/2006 7645 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A n de grâce 1199. Ceux que tous appellent les Atlantes dominent l'Europe. Seules quelques poches de résistance existent encore ça et là. Vucub-Nob, le gouverneur maya de la France, peut prévoir l'avenir et donc devancer toutes les actions des Chrétiens. Pourtant il demeure un espoir : le chevalier Robin de Luxley, plus connu sous le nom de Robin des Bois, est mystérieusement parvenu à s'évader des geôles ennemies et est devenu invisible aux yeux des devins atlantes. Mais la Sainte Inquisition, le tout nouveau tribunal créé par le Pape pour contrôler la rébellion, ne croit pas au miracle. Pour Dominique, le grand Inquisiteur, Robin n'est qu'un sorcier, un hérétique qu'il faut éliminer au plus vite !

Le premier tome de Luxley avait quelque peu déçu tant le huis clos, haletant pourtant, exploitait peu l’originalité du scénario, à savoir le choc uchronique entre les civilisations incas et les royaumes européens du moyen-âge. Mangin semble avoir entendu la critique car ce tome 2 offre maintenant une aventure épique via une confrontation armée surprenante entre les rebelles chrétiens et les armées incas. En sortant du château de Vucub-Nob, l’histoire s’épanouit et le lecteur prend conscience de l’ampleur de l’invasion par les peuples d’Amérique.

La rébellion contre les envahisseurs s’organise, connaît ses premiers succès mais doit faire également face à ses premières querelles intestines. Ces différents permettent à la scénariste de ne pas seulement se limiter aux scènes d’action mais également de présenter un conflit finalement beaucoup plus compliqué qu’il n'y paraît. Les scènes de guerre et celles sur le tribunal de l'Inquisition s’agencent parfaitement pour donner un récit épique et dramatique à la fois.

Outre le fait de proposer une aventure originale, cette uchronie permet également aux occidentaux que nous sommes de se mettre à la place de ces peuples précolombiens que la Conquista a décimés. En voyant les royaumes chrétiens ravagés, Rome, la ville éternelle, incendiée, le Pape torturé, les églises remplacées par des temples « païens » et les divisions des peuples opprimés face à leur envahisseur commun, on comprend beaucoup mieux le calvaire que ces civilisations ont vécu.

Cette impression de fin du monde pour notre civilisation en devenir est accentuée par le trait de Ruizgé, qui se fait moins classique et beaucoup plus nerveux. Les scènes de batailles expriment avec beaucoup d’adresse le chaos ambiant, chaos qui est renforcé par un adroit jeu de couleurs, alternant entre l’obscurité et le rouge/orange : les royaumes chrétiens sont réellement tombés en Enfer.

La Sainte Inquisition donne une autre dimension à la la série en exploitant beaucoup plus l’originalité du synopsis de base, sans pour autant tomber dans une intrigue facile, exclusivement centrée sur l’action. Finalement , la grande force d’une uchronie est de mettre le vainqueur de l’Histoire à la place du vaincu et cet album en est la parfaite illustration.


>> Lire la chronique du Tome 1, Le mauvais Oeil

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Luxley
2. Sainte Inquisition

  • Currently 3.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    tomek14 Le 18/06/2009 à 13:08:39

    Après la lecture du tome 1, j'étais un peu impatient de lire la suite. La voici lue.

    L'histoire suit le même procédé que dans le tome 1: résignation au début au sors qui attend Ronbin, puis changement de situation au dernier moment...
    Ca a très bien marché pour le tome 1, mais là ça ne prend plus. On voit bien comment va finir l'épisode, et on a aucune surprise (à part le pape... et encore).

    Par contre, on ne sait toujours pas pourquoi Robin a le pouvoir de se cacher aux yeux de Vucub-Nho... On est un peu étonné que la "grande armée" de Vucub-Nho soit finalement si petite car mis en pièce par quelques dizaines de soldat de Robin ( un remake de 300?!?!).

    Bref, un peu déçu de cette suite, mais j'irai quand même lire la suite par curiosité.

    wismerhill 1er Le 13/08/2007 à 15:13:11

    Et l'aventure continu, Robinest à la tête de la rébellion. Malheureusement pour lui
    la sainte-inquisition tente de le faire disparaître lui et le roi de France, mais
    pourquoi? Le pâpe intercedera t'il en sa faveur?
    Pendant ce temps, la gigantesque armée de Vucub-Nho est à la recherche de
    Robin et de la rébellion.
    Adam des loraux, ex-précepteur du roi de France, hante les cauchemars de
    Vucub-Nho, mais dans quels camps est-il?

    Encore une fois Valérie Mangin nous sort un chef d'oeuvres scénaristique et le
    dessin de Ruizgé va en s'améliorant.
    Ce second tome est très réussi, alors vivement le tome trois.

    safedreams Le 27/10/2006 à 22:11:25

    Une histoire abracadabrantesque... On est plus dans un remake de "retour vers le futur".