[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Caroline Baldwin 10. Mortelle thérapie
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Caroline Baldwin 10. Mortelle thérapie

05/04/2004 5071 visiteurs 5.7/10 (3 notes)

R etour aux sources ! Caroline Baldwin a besoin de retrouver ses racines. C'est la raison pour laquelle nous retrouvons la jolie enquêtrice au Canada, avec la ferme volonté de repartir de zéro. Elle s'est d'ailleurs promis de lâcher Wilson et ses "enquêtes foireuses".

Dans cet album, André Taymans fait effectivement prendre à son héroïne un nouveau virage. On sait maintenant qu'elle est séropositive et qu'elle devra se battre contre la maladie. L'auteur a donc décidé d'ajouter cette charge sur les épaules de son personnage, ce qui ne l'empêchera pas de continuer à mener ses enquêtes. Ni ses voyages d'ailleurs, puisque, après l'Asie, la voici de nouveau sur la route, ce qui constitue un moyen infaillible de composer de nouveaux rebondissements.

Le dessin de Taymans, après 10 tomes, a atteint un niveau de précision important. Il sait aller droit au but, sans s'encombrer des détails qui lui semblent inutiles. Les codes utilisés pour concevoir les planches sont simples mais terriblement percutants, la métisse n'a pratiquement pas changé physiquement depuis le début, ce qui peut paraître invraisemblable d'ailleurs, vue la vie dissolue qu'elle mène. Mais c'est là le parti pris de l'auteur que de faire de l'efficace, n'est-ce pas justement la marque de fabrique de tout bon scénario de polar ?

Mortelle thérapie se lit d'une traite, comme tous les albums de la série, surtout grâce au suspense maintenu jusqu'à la fin, mais aussi à la touche d'humour qu'apporte le caractère malgré tout optimiste de l'héroïne.

>> Caroline Baldwin, chronique du tome 11

Par J. Léger
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.