Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La branche Lincoln 1. Un secret hors de la tombe

29/06/2006 6474 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

E tats-Unis, début du XXe siècle. Un cow-boy aide Parker, un jeune homme poursuivi pour n’avoir voulu céder un terrain à un potentat local. En échange de ce service, Voss reçoit les titres de propriété de ces terres renfermant en sous-sol une quantité prometteuse de minerai. Quelques années plus tard, notre cow-boy a fait fortune grâce à son gisement. L'argent s'accompagne du pouvoir et cette richesse toute nouvelle lui permet bientôt de peser sur les hommes politiques de tous horizons. Il obtient ainsi de Mussolini, lors du nouveau découpage du territoire du Vatican, le droit d’occuper une propriété de 6 ha, lieu idéal pour les affaires exigeant une totale discrétion.
Ted est le dernier représentant de la famille Voss. En rangeant les affaires de son père, il découvre une bien étrange lettre lui expliquant l’histoire de sa famille. Mais en cherchant à en savoir plus, il va réveiller des souvenirs que certains ont intérêt à ne pas voir révélés au grand jour.

La Branche Lincoln
inaugure une nouvelle série dans la collection Polyptyque aux éditions du Lombard. Prévu en quatre tomes elle s’inscrit dans le registre classique du thriller politique aux racines plongeant dans l’histoire du XXe siècle. En effet, le jeune scénariste Emmanuel Herzet a choisi de raconter le récit d’un clan dans cette Amérique où les dernières frontières venaient de tomber et où cette jeune nation se devait de continuer à aller de l’avant. Ce qu’elle fit en se préparant à devenir, tout au long de ce siècle tourmenté par deux guerres mondiales, la première puissance économique et politique. Cet empire s’est bâti notamment grâce au pouvoir et à la domination de puissantes familles. Le clan Voss en fait partie et le talent du scénariste est d’en dévoiler une petite facette dans ce premier tome. Un secret hors de la tombe est très dense au point que certains passages recèlent quelques lourdeurs dans les dialogues, passages obligés pour permettre au lecteur de suivre l’intrigue. Loin de révolutionner le genre et sans grande surprise, ce scénario reste cependant une aventure bien menée. L’auteur a su doser avec justesse les révélations importantes tout en ménageant le suspense pour la suite. Il a souhaité que son intrigue soit réaliste et crédible accordant beaucoup d’importance aux détails.

Ce souci de précision demeure également dans le dessin de Piotr Kowalski, dessinateur polonais. Comme un certain nombre de ses compatriotes, il découvre la bande dessinée par les aventures d’un célèbre viking illustré par Rosinski. Ce dernier sera à l'origine de son entrée dans le monde de la bande dessinée, et particulièrement aux éditions du Lombard. Son trait peut être qualifié de réaliste avec un souci du détail qui l’honore, que ce soit pour illustrer le Far-West ou l’Italie fasciste. Il manque cependant de constance et les variations au niveau des personnages tout au long de l’album sont particulièrement flagrantes. En revanche, peu de choses à lui reprocher concernant la fluidité des mouvements. Le dernier point faible provient d’une mise en couleur inégale, particulièrement réussie et homogène pour les périodes du passé mais irrégulière lorsqu’il s’agit de l’époque contemporaine.

Un secret hors de la tombe
est une bonne entrée en matière, souffrant certes de quelques faiblesses, mais particulièrement efficace dans ce genre très classique des romans d’espionnage.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La branche Lincoln
1. Un secret hors de la tombe

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 30/04/2011 à 16:27:56

    Départ en fanfare pour cette série.
    Un tome d'introduction au scénario haletant (flash back, sociétés secrètes..). Des personnages intéressants et mystérieux. Tout est réuni pour faire une bonne série. A suivre.
    7/10.

    philippe_grenier Le 08/06/2006 à 05:51:18

    Le mois de mai 2006 voit l'ajout d'une nouvelle série au sein de la collection Polyptyque avec la parution du premier tome de La Branche Lincoln. Tout comme c'est le cas avec les autres séries de cette collection géniale de chez Le Lombard, le lecteur sait dès le départ dans quoi il s'embarque - pour utiliser une belle expression d'un copain - alors que les auteurs annoncent le nombre de tomes prévus pour compléter le cycle dès la publication du premier opus. Ainsi, il a été annoncé par les auteurs que cette nouvelle série comprendra encore trois autres tomes afin de compléter le quadruplet.

    La mois de mai 2006 voit aussi le baptême de deux nouveaux venus dans le monde de la bande dessinée franco-belge, alors que Piotrek Kowalski et Emmanuel Herzet livrent leur toute première réalisation en langue française, après une rencontre opportune organisée par l'éditeur en 2004. Ainsi, Piotrek Kowalski qui avait déjà publié quatre tomes (en langue polonaise) de la série de science-fiction Gail chez l'éditeur Egmont Polska, livre ici des planches ayant un trait réaliste et une mise en couleurs bien réussis sur un scénario intéressant. L'histoire garde le lecteur intéressé du début à fin, mais celui-ci terminera sa lecture avec une impression de n'avoir que très peu appris dans ce premier tome. On peut donc en conclure que les auteurs préfèrent conserver la majorité de leurs dévoilements pour les chapitres suivants!

    En bref, ce premier tome est prometteur et sa lecture fait naître un germe d'intérêt chez le lecteur qui donnera envie de poursuivre le récit à la parution du prochain chapitre.