Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

6666 2. Civis Pacem Parabellum

29/06/2006 13973 visiteurs 5.0/10 (1 note)

L a Terre a depuis longtemps oublié les guerres de l'apocalypse. Les humains ont colonisé le cosmos et de nouvelles civilisations sont apparues. Après de lourds combats, les colonies terriennes ont gagné leur indépendance, confinant la Terre à son système solaire.

Après avoir pansé ses plaies, la planète bleue repart à la conquête de son Empire et pour ce faire, l’Eglise n’hésite pas à cloner Carmody, le pape de l’apocalypse, afin qu’il prenne le commandement des armées terriennes. De son côté, le Reich galactique a réussi à ressusciter son ancienne ennemie Lilith. Rien ne pourra empêcher le plus grand affrontement de tous les temps, si ce n’est cette perturbation au fin fond de la galaxie…

La série mère (666) n’avait jamais été un exemple de finesse tant elle semblait servir de prétexte aux auteurs à lâcher sans honte des blagues du pire humour de régiment et à dessiner des succubes à faire damner le plus vertueux des papes. Malgré cela (ou pour cela ?), on se laissait facilement prendre au plaisir de mettre ses neurones en berne.

Avec 6666, les auteurs font le pari que s’ils reprennent les mêmes ingrédients, ils produiront une série du même acabit et susciteront donc ce même plaisir masochiste chez le lecteur. Cette nouvelle série reprend, en effet, le même humour potache, la même violence déjantée et les mêmes formes anatomiques, mmm…intéressantes. 6666 profite également d’une claire progression du trait de Tacito et de couleurs nettement plus enjôleuses, le dessinateur s’en donnant à cœur joie dans des dessins sur une ou deux pages.

Malgré tous ces bons points, la sauce a du mal à prendre notamment à cause du manque fondamental d’originalité par rapport à la première série. De plus, certaines planches de Tacito laissent à désirer, le manque de détails étant parfois à la limite de l'indigence. Les auteurs, en font-ils trop ou pas assez par rapport à la série mère ? Ou alors sont-ce les lecteurs qui ont évolué ? Ou plutôt, cette série ne sent-elle tout simplement pas le réchauffé ?

Un peu des trois certainement…

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

6666
2. Civis Pacem Parabellum

  • Currently 2.36/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (36 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    lillois Le 19/02/2015 à 11:04:13

    une suite dans la méme lignée que l'album précedent , Lillith nous reserve encore bien des surprises.....mais Carmody est la pour lutter contre les forces maléfiques...l'intrigue est bonne
    seule ombre au tableau une suite qui se fait attendre depuis trop longtemps ....il y a peu Tacito disait il y a peu sur un réseau social que les dessins ont prêts depuis plusieurs années , mais le scénariste se fait attendre pour remplir les "bulles" , ferait il sa "diva" ? , Tout vient a point a qui sait attendre disait l'autre , mais la , cela commence a être long....

    mcberto Le 05/06/2006 à 12:39:02

    Grafiquement, très décevant, cette suite sent le réchauffé, marketing en tout genre.
    666, était une série précurseur dans le genre, ce qui en faisiat l'originalité.
    6666, n'est qu'une suite, et le tome 2, est pire que tou. on a l'impression, que les dessins sont baclés, le scénariste nous ressucite tout les vieux persos de sa première série. Bof