Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Professeur Bell 5. L'Irlande à bicyclette

26/06/2006 8170 visiteurs 6.8/10 (4 notes)

D epuis des mois les nuits de Joseph Bell sont peuplées de cauchemars. La mort accidentelle de la fille d'Adam Worth dont il est à l’origine en est évidemment la cause. Manifestation d’une conscience qu’on croyait endormie à jamais ? Manipulation du père de la petite victime ? Aux portes de la folie (mais de quel côté de l’huis se trouve-t-il réellement ?), il est temps pour le Professeur de changer d’air. L’Irlande à bicyclette ? Pas certain que ce soit suffisant pour échapper à son destin.

Attention cette chronique dévoile en partie les ressorts de l’intrigue

Après le très bon Promenade des anglaises, Sfar, Tanquerelle et Walter reviennent aux affaires et reprennent les aventures du tératologue sur le même ton. L’entame de l’album est sombre et convaincante à souhait avec pour point d’orgue une case en pleine page où Bell assène des coups de cendrier à l’un de ses élèves nommé Conan Doyle. Un choc qui répondra aux attentes des plus exigeants amateurs. Mais un scénario signé Sfar n’a rien d’une route tranquille et celui-ci ménage encore quelques surprises.

Premier changement de cap avec cette balade irlandaise à vélo, en danseuse entre la comédie assise sur des dialogues drolatiques du trio Ossour-Eliphas-Joseph (tentons d’humaniser le personnage) et le genre fantastique peuplé de créatures de la nuit. C’est fantaisiste, plaisant, ça fonctionne. Et puis, l’ornière. Avec ce qui ressemble à un déraillement à l’occasion d’une nouvelle pleine page qui n’est pas sans rappeler l’univers de Fred cher, entre autres, au scénariste. Voici appelé à la rescousse l’oublié Pétrus Barbygère, l’elficologue, pour une scène flirtant avec le registre propre au Minuscule Mousquetaire. Déstabilisant. Au moins autant que l’approche du thème du rajeunissement subi annoncé depuis fort longtemps pour Grand/Petit Vampire mais qu’on ne s’attendait pas à trouver ici. Au point de se demander si l’auteur osera montrer un jour la métamorphose de Fernand et risquer ainsi la redite. Perturbant.

Une fois encore les personnages de la galerie sfarienne interagissent et le récit donne l’impression d’être morcelé. Difficile de s’y faire, surtout lorsque l’introduction laissait espérer cette fois un authentique monument. Rien à reprocher en revanche au travail de Walter, qui sait composer à merveille avec les variations de styles du dessin, ni à celui de Tanquerelle qui, est-il nécessaire de le rappeler, montre qu’il est définitivement imprégné de l’esprit de la série. A tel point que pour certaines cases, en particulier les plus obscures privilégiant les traits forts esquissés plutôt que les détails, la question de savoir s’il s‘agit de mimétisme ou d’écriture automatique se pose, tant on croit retrouver la patte si spécifique du créateur du Professeur. Pour un peu, de quoi voir du surnaturel partout…

Les personnages de Joann Sfar voyagent avec lui. Après cette escapade en Emeraude, il est probable que Bell soit amené à visiter l’Ecosse. Pourquoi pas ? Si seulement tout pouvait être tiré d’un même bloc.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Professeur Bell
5. L'Irlande à bicyclette

  • Currently 3.76/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (37 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 27/08/2015 à 15:08:43

    Un tome 5 à l'ambiance sombre et assez gore, dans un esprit très "film d'horreur". S'il n'atteint pas la qualité des précédents opus, cet épisode demeure tout de même très bon. C'est plein de zombies, de fantômes, de balades nocturnes à bicyclette sous la pluie, de lutins, de fées et de cimetierres lugubres ... bref le ton général de la série PROFESSEUR BELL est une nouvelle fois au rendez-vous et les dialogues sont de plus drolatiques à souhait. Encore un bon moment de lecture !