Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Hommes-rats (Les semi-aventures des) 1. Monsieur Laperche

11/05/2006 6315 visiteurs 4.5/10 (4 notes)

E n plein XVIIIè siècle, un peuple d’hommes-rats vit en bordure des villes, détestés et persécutés par les humains. Ces « Gigobs » survivent par des rapines ou des humiliations. Mais d’autres, plus malins tentent de s’intégrer à la population…

La rareté des dialogues dans un premier temps, conjuguée à un graphisme qui appuie le mouvement, laisse penser qu’il s’agit d’une œuvre comique, sans qu’on s’esclaffe vraiment et qu’on comprenne où l’auteur veut en venir. Et puis apparaît –un peu tard- le personnage de Laperche, Gigob qui se fait passer pour un humain. On bascule alors dans la métaphore assez classique d’une société qui rejette la différence et le cantonne dans la misère. Libre à chacun d’y voir le parallèle qu’il souhaite (immigrés, romanichels…), le propos demeure évasif et finalement assez peu appuyé : on hésite entre la critique sociale et l’histoire naissante d’un amour impossible entre le Gigob et une jeune fille, mais ni l‘un ni l’autre ne sont suffisamment approfondis pour qu’on se passionne.

L’auteur Wolfgang Placard (de son vrai nom Michel Gavin, spécialiste du dessin de presse) privilégie le travail sur l’ambiance pittoresque notamment par son style qui n’est pas sans évoquer certains auteurs travaillant pour la collection Poisson Pilote (impression d'ailleurs accentuée par les couleurs d’Audré Jardel qui a travaillé avec Sfar notamment). Ce graphisme typé (hachures, décors elliptiques…), satisfera probablement plus les amateurs du genre qu’une histoire peu consistante.

Rien de bien extraordinaire donc dans un album qui plus est assez court (44 planches constituées de grandes cases). On ne retiendra pas grand chose d’autre que la présentation du peuple Gigob, dont on espère qu’elle servira de tremplin à des aventures plus trépidantes par la suite.

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
4.5

Informations sur l'album

Hommes-rats (Les semi-aventures des)
1. Monsieur Laperche

  • Currently 2.45/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.5/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    6350frederic Le 11/06/2017 à 19:27:13

    Si le scenario est interessant , le dessin est vraiment decevant , trait grossier , couleur terne , dommage ,