Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Guerres civiles Épisode 1/9

24/04/2006 10874 visiteurs 7.1/10 (12 notes)

Q ue feriez-vous si d'un seul coup, la France se déchirait dans une guerre civile fratricide ? Non, non, concrètement… Imaginez : c'est le chaos, des chars sillonnent la ville, des coups de feu sont échangés d'un immeuble à l'autre. Et quand vous arrivez chez vous, tout a été vandalisé. Vos bouquins, auxquels vous êtes si attaché, sont à terre, piétinés, déchirés, saccagés. Et un abruti a pissé sur vos murs. Alors ? Vous réagissez comment ?

Les situations sont inventées, mais les personnages sont réels et les réactions doivent être les plus sincères possibles. Voici, sans trop en dire, le concept de Guerres civiles, une autofiction dessinée par Christophe Gaultier et co-scénarisée par Jean David Morvan et Sylvain Ricard, qui se mettent en scène avec leur entourage dans un contexte de violences urbaines.

Loin d'être une "mise en place", le premier épisode (sur neuf) démarre alors que les faits sont déjà accomplis, et sans aucune explication puisque les protagonistes eux-mêmes ne savent pas vraiment à quoi s'en tenir. Tout juste comprend-on que la situation est grave. Ou pire.
Malgré cela et des dialogues laconiques, les auteurs ont réussi à poser une atmosphère oppressante, qui doit beaucoup aux dessins de Christophe Gaultier. Ce dernier a choisi de ne pas les encrer pour y conserver toute l'authenticité des crayonnés.

En soi, le principe d'autofiction est intéressant. Ici, il est encore pimenté par le fait qu'il s'agit d'une co-écriture, où chacun des scénaristes s'ingénie à placer son équipier dans les circonstances les plus tordues possibles avant de lui passer le relais, pour voir comment il va s'en sortir. On peut donc s'attendre à une surenchère, et vu la situation initiale, cela promet des pages mémorables.

Ajoutez à cela une forme irréprochable (format généreux, couverture souple avec pelliculage mat, belle finition), un prix très modique (4,90 euros) et un rythme de parution annoncé comparable à celui des séries manga... Guerres Civiles est tout simplement LA saga à ne pas manquer en ce printemps 2006.


>> Interview Christophe Gaultier
>> Preview de l'épisode 1 sur BDGest
>> lire la chronique de Guerres Civiles tome 2

Par J. Briot
Moyenne des chroniqueurs
7.1

Informations sur l'album

Guerres civiles
Épisode 1/9

  • Currently 3.24/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (80 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    brekkie Le 14/11/2007 à 01:46:49

    Autant le dire d'emblée, le dessin est plus que moyen, mais tant pis. Le récit est vraiment prenant et frais, on se laisse entraîner par les personnages dans un récit de guerre civile urbaine et larvée. Cette bd décolle par la force du récit et des personnages et non par les aspects esthétiques auquel on est souvent habitué
    ( pour notre plus grand plaisir d'aillleurs ). On n'en redemande...