Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Après la guerre Épisode 1/15

20/04/2006 11157 visiteurs 7.1/10 (12 notes)

2038. Des vaisseaux extraterrestres foncent vers la Terre, et le Président décrète la mobilisation générale. Deux ans plus tard, dans un monde toujours gangréné par la misère, une jeune fille est retrouvée morte dans son bain, alors que l’eau est devenue un luxe.

On se croit à peine lancé dans un remake de la Guerre des Mondes, que l’histoire bascule soudainement dans le thriller avec l’étrange suicide d’une inconnue. Le lien ? Un enquêteur privé qui a semble-t-il des choses à se reprocher par rapport à la grande conscription qui a précédé la fameuse guerre… On le connaît bien, ce diable de Brunschwig, on a beau l’attendre au tournant, mais rien n’y fait, on replonge à chaque fois. En à peine 32 pages, il pose les jalons d’une histoire furieusement intéressante, et comble d’aise le lecteur déjà impatient de lire la suite avant même d’en avoir saisi le véritable sujet.

Il a deux complices dans cette affaire. Le premier est un trio, composé de Leroux au story-board, Martin au dessin, Froissard à la couleur. Etonnant et difficile d’accès de prime abord tant il est sombre, le résultat se révèle très efficace pour décrire ce monde envahi par la pauvreté et l’insécurité. Les cadrages originaux (plongée, contre-plongée, plans très serrés…) révèlent les influences cinématographiques de Martin, tandis que la palette de couleurs, presque exclusivement verdâtre, alimente une sensation de malaise provoquée par cette ambiance glauque. L’identité visuelle semble particulièrement importante pour cette série, ce qui laisse présager des événements peu reluisants dans les épisodes à venir.

Et l’autre coupable dans tout ça ? Futuropolis bien sûr, qui avec cette géniale initiative de ressusciter le concept de feuilleton, avec un prix attractif, un format original et qualitatif, compose le support idéal pour ce genre d’histoire. Le suspense va durer 15 épisodes à raison de 3 ou 4 par an et on salive d’avance !

>> Voir la preview d'Après la Guerre

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
7.1

Informations sur l'album

Après la guerre
Épisode 1/15

  • Currently 3.57/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (90 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    macluvboat Le 03/05/2008 à 22:16:58

    Quelle claque ! C'est un récit génial d'anticipation sur notre futur, mais tellement présent dans certains domaines (économiques, sociales,...)
    Les dessins sont splendides. Du très grand art et le scénario par l'auteur du 'Pouvoir des innocents' ne pouvait être qu'à la hauteur de son talent.
    A lire absolument et vivement la suite...

    Siegfried Le 12/07/2007 à 19:14:48

    J'ai tendance à détester les dessins qui se veulent "artistiques". J'aime avant tout le réalisme graphique et que le dessin serve l'histoire. Donc normalement je ne devrais pas aimer ce genre de dessin, bien loin des tintin de mon enfance. Mais, la claque graphique est là, ça me fait autant d'effet qu'un bon Lupus, avec encore une fois un scénario béton de Luc Brunschwig. J'attends la suite avec impatience !! Vite ! Vite !!!