Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Alim le tanneur 2. Le vent de l'exil

06/04/2006 11648 visiteurs 6.6/10 (12 notes)

D epuis qu’ils ont découvert une relique ayant pu appartenir à Jesameth la divinité locale, Alim, son beau-père et la petite Bul ont été contraints de quitter la cité. Cette trouvaille pourrait ruiner la crédibilité et l’autorité du pouvoir religieux en place. L’exil n’est pourtant pas un gage de paix et de sécurité, le terrible Torq Djihid étant désormais lancé à leurs trousses.

Le premier volet d’Alim le tanneur avait été une des révélations de l’année 2004 (un trophée symbolique de Meilleur « 1er album » de l’année au BDGest’Art récolté au passage). Le style de Virginie Augustin a de quoi charmer et les bouilles de Bul et de son pépé évoluant dans des décors exotiques et idylliques avaient, par exemple, séduit. Au point de reléguer à l’arrière-plan une intrigue dont on ne retenait pas nécessairement le potentiel et surtout l’aspect le plus sombre, pourtant clairement annoncé par la scène d’ouverture.

Dans ce domaine, Le vent de l’exil ne laisse planer aucune ambiguïté. Finies les ambiances de cocotiers, atténués les sourires amusés. Le danger prédomine, la violence explose. En témoigne cette séquence d’une incroyable sauvagerie révélant la personnalité de Torq Djihid face à la Maati. Etonnant. Et il y en a d’autres de ces épisodes sanglants qui cette fois marquent plus l’esprit que les épisodes champêtres ou les facéties d’une petite chipie toujours aussi adorable. La construction du récit joue habilement sur l’alternance de ce type de scènes jusqu’à la confrontation finale entre les personnages dont les routes se rejoignent. Les caractères des protagonistes sont radicalement opposés mais la caricature est soigneusement évitée : les méchants inquiètent réellement (Djihid est LA trouvaille de l'album et le sauve d'une facilité trop bon enfant), les gentils sont définitivement sympathiques, et c’est très bien comme ça. Le parcours suivi par Alim, qui relève plus de la fuite que d’une feuille de route, lui permet en outre d’enrichir la galerie de compagnons attachants à défaut d’être totalement surprenants.

Le durcissement du ton s’est accompagné d’un changement de décor. Le terrain est plus difficile, le climat plus rude, l’environnement en général plus hostile. Il y a de la vie, du mouvement. Les personnages ont du charisme (on a oublié l'héritage disneyen malgré les "emprunts" à Mulan que la neige met en exergue - Soubyr et ses airs de Chien-Po par exemple), les cadres naturels et les architectures sont soignés. Plutôt qu’une sensation de juxtaposition disgracieuse, la cohabitation entre traits fins et crayonnés encore visibles pour certains éléments apportent un cachet certain avec lequel les couleurs, elles aussi réussies, ont su composer.

A n’en pas douter, la série a pris un virage qui lui donne une autre dimension. Le scénario joue très habilement avec des ingrédients que l’auteur maîtrise et qui donnent au lecteur la sensation d’être en terrain familier sans pour autant crier au déjà-vu. La suite est désormais attendue autant pour son histoire, dont on espère qu’elle va nous conduire vers un nouvel ailleurs très différent, que pour son style graphique qui a passé avec succès l’épreuve de la confirmation.

>>> Chronique du tome 1 "Le Secret des Eaux"
>>> Coup de Projecteur sur "Alim le tanneur" avec interview des auteurs

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.6

Informations sur l'album

Alim le tanneur
2. Le vent de l'exil

  • Currently 4.31/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (278 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 14/03/2015 à 15:39:22

    La poésie du premier tome a laissé place à plus d'action, avec une histoire quand même plus violente. Mais ce n'est pas un reproche tant la lecture de cet album est réjouissante : un univers fascinant, des rebondissements, des grosses bagarres spectaculaires, et malgré tout toujours pas mal d'humour (le personnage de Bul est irrésistible). Et les dessins sont superbes. Un tome vraiment excellent donc.

    BIBI37 Le 21/03/2010 à 10:17:28

    L'histoire au premier degré est réjouissante sans plus mais une lecture plus approfondie est nécessaire et là c'est l'histoire du monde et des religions qui apparaît.
    Les dessins ont du style.
    Et l'album termine par un coup de théatre.
    Du tout bon.
    9/10.

    Christophe C. Le 08/03/2008 à 19:26:41

    Très bon album avec un scénario intéressant qui malgré une élipse qui peu surprendre au premier abord, se développe dans une nouvelle ambiance plus froide que celle du premier tome. L'intrigue évolue de manière satisfaisante et l'utilisation de l'élipse permet de se concentre sur l'intrigue à proprement dite en supprimant les scènes de voyages (et les aventures qui en découlent) en ne gardant que l'essentiel pour la compréhention. Bref on passe un très bon moment avec des personnages toujours aussi attachants.

    sauterellle Le 05/04/2007 à 21:15:17

    Un beau dessin, de belles couleurs. De l'action qui s'appuie sur un bon scénar. Des personnages attachants en fuite. J'ai lu les deux premiers volumes avec grand plaisir. J'attends la suite... et j'attends de savoir si les élèments a priori surnaturels auront une explication matérielle ou mystique...

    madlosa Le 20/09/2006 à 14:08:04

    Paysages et personnages nous font rêver. Le tome 2 est à l'image du premier, superbe ! vivement la suite...

    lacale Le 04/07/2006 à 16:22:58

    c'est tout bon , trés bonne suite, encore, encore

    mcberto Le 18/04/2006 à 11:38:06

    Le tome deux, suit parfaitement la ligne tracée par le tome un. On a là une histoire intérressante, un graphisme epoustouflant, et des couleurs splendides.
    C'est une série qu'il faut avoir absolument.

    safedreams Le 09/04/2006 à 14:44:29

    C'est avec un immense plaisir qu'on découvre la suite de cette série démarrée sur la chapeau de roue avec un tome 1 magnifique. Le second tome est "presque" tout aussi bon. Presque, car le mode de narration en flash back peut toute fois être contestable car il éventre le suspens concernant le sort du grand père dans ce tome. De plus, ça n'apporte strictement rien au récit. Les couleurs réalisées par informatique sont aussi contestables à certains moments par leurs choix et la clarté d'ensemble. Cependant, l'intrigue reste très bonne notamment avec un scénario qui prend des tournures imprévues car plus compliquées que prévues. De nombreux parrallèles avec l'obscurantisme religieux actuel peuvent être établis. Une série à suivre avec bonheur, vivement la suite évidemment.

    grimm Le 07/04/2006 à 22:25:40

    Excellente suite au 1er tome d'Alim le tanneur. Exilé de l'empire fanatique où il vivait, Alim, accompagné de pépé et de Bul arrive dans une autre région très typée tibétaine, où il redécouvre une vie paisible, mais ses poursuivants ne sont pas loins et ne tardent pas à le retrouver...

    le scénario est excellent et le dessin est toujours aussi réussi. C'est décidément une série à ne pas manquer !

    mattheo Le 23/03/2006 à 16:27:23

    Tres bonne suite que cet album, les personnages que sont Alim, Bul et Pépé nous embarquent au gré de leur "quête".
    Ce tome 2 opere un changement radical, on quitte le plateau oriental pour les neiges rudes tibétaines. Le récit du premier qui se voulait "tendre" laisse place à un second tres noire, tres sanglant, même les traits d'Augustin et les couleurs ont durcis.
    Le scénario quant à lui reste parfaitement maitrisé.

    J'espere que l'on ne perdra pas de vu ce qui avait fait le charme du premier, c'est la remise en question de Jésameth.

    Alim le tanneur est , à tout ce qui connaisse pas encore une des meilleures séries du moment.

    scalp Le 22/03/2006 à 10:45:02

    Un second encore meilleur que le premier, l'action s'est deplacé et la transition entre le côté "oriental" et l'atmosphére plus "tibétaine" de cet album est parfaitement réussie, ce changement de contexte nous montre toute l'etendue des talents de Augustin. On retrouve donc avec plaisir la petite Bul et sa famille qui vont faire de nouvelle rencontre, on decouvre surtout le gros mechant de l'histoire : Torq Djihid un mercenaire sanguinaire à la solde du tyran. Ce tome 2 est beaucoup plus vivant que le premier mais beaucoup plus sombre aussi avec une violence surprenante avec une fin triste et surprenante. Une histoire vraiment excellente servit par de magnifique dessins, que demandé de plus.

    pajan Le 22/03/2006 à 09:28:35

    Ce deuxième album est excellent. Le dessin est toujours aussi beau et précis. Les couleurs servent magnifiquement bien les différentes ambiances de l'album.
    La transition entre le côté "oriental" et l'atmosphére plus "tibétaine" de cet album est parfaitement réussie donnant plus de profondeur au monde habité par Alim.
    L'histoire est de plus en plus cruelle et certaines scénes très violentes sont d'autant plus réussies que le lecteur est pris au dépourvu.
    La dénonciation de l'intolèrance et du fanatisme religieux sont aussi présentes que dans le 1er tome et le propos tout à fait salutaire.
    Vivement la suite.