[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Carnets de Joann Sfar 3. Parapluie
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Carnets de Joann Sfar 3. Parapluie

04/07/2003 8769 visiteurs 7.7/10 (3 notes)

V oici le troisième Carnet publié par Joann Sfar en seulement neuf mois. A l’Association, c’est son ami Lewis Trondheim qui avait ouvert la voie en réalisant trois carnets présentant des pages réalisées principalement à l’occasion de voyages, de festivals ou de vacances. L’idée de base est de présenter une somme de réflexions et d’observations "sans crayonnés, sans tippex, ni retouches orthographiques".

Trondheim nous avait offert trois recueils de 50-60 pages organisées autour de thèmes définis et d’évènements particuliers. Sfar, qui de son propre aveu ne peut pas se passer de dessiner, a déjà livré 770 pages qui abordent pêle-mêle tous les sujets qui lui sont chers.

S’agit-il pour autant d’une tentative autobiographique ? Pas vraiment, même si on met nécessairement beaucoup de soi lorsque l’on expose ses joies, ses doutes, ses convictions et que l’on parle de ceux qu’on aime. Ces carnets sont simplement truffés d’anecdotes et de souvenirs qui coulent au fil des pages et du temps qui passe.
Les thèmes abordés ? L’apprentissage de la musique sert de prétexte au départ (vous en apprendrez probablement plus que vous n’osiez jamais l’espérer sur l’Harmonica et le Ukulele). L’amitié, ce qui vaut au lecteur de « croiser » nombre d’auteurs dont bien sûr ceux appartenant à l’Association. La boulimie et les affres de la création qui souvent co-existent. Les joies et les (douces) angoisses de la paternité. La religion (thème souvent abordé dans d’autres albums de Sfar). Des techniques et des leçons de dessin. Des hommages. L’absence de la mère, le rôle du grand père et de la famille en général. Mais aussi : les estivants de la côte d’Azur, les juifs originaires d’Afrique du Nord, les singes Alpha et Beta, le pays niçois, les chiens, les chats, la critique, des tablatures, des croquis a gogo et bien d’autres choses encore.

Est-ce ou non de la BD ? Peu importe en fait car le plaisir est là. Le lecteur-confident, gourmet et gourmand à la fois, se régalera toujours de ce genre de livre que l’on aime lire à petites gorgées. Ceux que l’on repose de temps à autres pour en garder un passage en bouche / en tête. Ceux que l’on se dépêche de reprendre dès que l’occasion se présente, les yeux brillants et le sourire aux lèvres. Ceux d'où les saveurs et les parfums s'échappent et se mélangent. Ainsi, on sursaute (enfin, c’est mon cas) lorsqu’en de rares occasions le langage devient très cru et que certains thèmes sont abordés. Mais dès la page suivante, on est ému par une de ces confidences, nombreuses, qui sont autant de pépites pudiquement noyées au milieu d’anecdotes anodines ou drôles. Vous savez une de ces confidences réprimées dont on pensait qu'elle n'appartenait qu'à nous et qu'on est surpris de voir révélée par la plume d'un autre.

Un pur bonheur de poésie, de pudeur, d’intelligence, de tendresse même s’il n’oublie pas de donner quelques coups de griffes ici et là. Bref, un livre vivant.

Note : Parapluie est le dernier sorti et donc celui qui colle à l'actualité mais cette chronique parle nécessairement des deux autres tomes parus. Impossible de les dissocier. Et Piano, le 4ème carnet, est déjà annoncé pour les prochaines semaines : http://www.pastis.org/joann/

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.