Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Caroline Baldwin 12. Le Roi du Nord

23/03/2006 7255 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

A près la tentative d’assaut des forces spéciales de la police sur le pont de chemin de fer, l’incendie qui a suivi a déclenché une complète pagaille. Les indiens rebelles ont profité du cafouillage pour fuir par le fleuve à la nage. Caroline et Gary sont sceptiques devant ces événements et sentent le coup fourré. Alors que la jeune enquêtrice tente de faire son rapport à Nohad Yared au sujet de la recherche du père de celle-ci, Gary part pour Montréal pour essayer d’en savoir plus auprès de ses confrères canadiens.

Le Roi du Nord clôt ce mini-cycle québécois des investigations de Caroline Baldwin. Après la fin haletante du précédent tome, l’histoire se pose un peu et on assiste à une mise au point : ce qu’on pouvait supposer à la lecture de Etat de siège, se confirme ici lorsqu’on fait la connaissance des véritables acteurs de ce sac de nœud. Pourtant, dès le deuxième tiers de l’album, l’action reprend de plus belle. Le rythme soutenu est dû aux nombreux rebondissements, aux échanges téléphoniques des protagonistes des deux camps, mais aussi à la double enquête menée par Caroline.

En définitive la question indienne est de nouveau peu abordée, on entend à peine parler à la radio de soulèvement des réserves. Il est étonnant que malgré le fait que son héroïne soit de sang indien, André Taymans ne se penche pas plus sur les problèmes de son peuple. On peut probablement l’expliquer par la volonté de l’auteur d’être efficace. Et on peut dire qu’il l’est dans le traitement de cette série policière tout à fait actuelle : pas d’anachronisme ni d’incohérence, des décors réalistes et discrets, des personnages assez originaux aux personnalités suffisamment mystérieuses pour être captivantes puis enfin, une intrigue tracée au cordeau.

L’auteur livre de nouveau un excellent album, dévoilant encore un aspect de la personnalité de la jeune femme, écartelée entre la passion de son métier, sa condition de métisse et sa relation sentimentale assez floue avec Gary. On est loin de la Caroline qui se soûlait au whisky et qui rencontrait ses partenaires dans les bars !

Par J. Léger
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Caroline Baldwin
12. Le Roi du Nord

  • Currently 3.37/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (38 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    cachou Le 12/02/2011 à 14:39:01

    Suite et fin de l'album précédent, Caroline est toujours en train de rechercher son neveu Jérémie.
    Une fin plutot heureuse pour tout le monde qui s'en sort bien.

    voltaire Le 04/02/2008 à 18:54:32

    Suite et fin de l'épisode précédent. Encore une fois, c'est Gary Scott qui finira par remettre les choses d'aplomb.
    Là encore, ce qui plaît dans la série ne réside pas dans le caractère uniquement policier mais encore et surtout par le caractère humain qui s'en dégage.
    Ainsi l'exemple de cette jeune femme qui tient à se venger de son père mais craque au moment final, ainsi Gary Scott qui n'hésite jamais à franchir la ligne jaune par amour pour Caroline.
    Une très gentille série avec quelques très hauts et jamais de bas.