Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Nathaniel 1. Bienvenue dans l'humain

20/03/2006 5477 visiteurs 3.0/10 (2 notes)

I l est le seul (enfin presque, il en existe un sur cent millions aux dernières nouvelles) à pouvoir les voir, ces créatures à formes humaines qui se consument lorsqu'elles meurent. Tout lycéen qu'il soit, il va devoir les combattre. Mais qu'est donc cette sorte de phasme qu'il dégurgite ?

Encore un album qui fait vivre une drôle d'expérience à celui qui ne serait pas préparé. Entre la consternation et l'éclat de rire, il cherchera probablement une place où se réfugier. En lisant les quelques lignes du résumé concocté à chaud après la découverte de ce nouveau titre, pas de doute possible : Nathaniel est le fils caché de David Vincent et de John Nada d'Invasion Los Angeles, la chemise de bucheron de ce dernier en moins. Eux aussi, ils les avaient vus. Et le rejeton a dû manger un truc pas frais en visionnant The hidden et ses parasites intestinaux. Même si l'on peut penser parfois que tout a déjà été inventé, il existe des talents qui savent accomoder les restes dans les vieux pots. Pas ici.

Ah ce sont des lycéens qui sont au coeur de cette histoire ? Oui et alors ? C'est du ciblage marketing pour favoriser l'identification de consommateurs vierges de références ? Certains d'entre eux lisent des mangas et doivent connaître la série Parasite de Hitoshi Iwaaki. C'est suffisant pour justifier la naïveté de l'intrigue et des dialogues ? De mémoire, il y a des Club des cinq ou des Six compagnons qui sont mille fois plus palpitants que ce triste synopsis ultra-prévisible qui se traîne. Là, l'environnement estudiantin vaut tout de même un savoureux "Mais pour éviter de ralentir le cours du programme (vous savez comme il est chargé !) - sic - (...)ces messieurs de la police vous interrogeront pendant que je continuerai mon cours..." qui restera dans les annales. Criant de réalisme ! Si l'on ajoute la redoutable impression que le lettrage a été fait au Rotring en tirant la langue, c'est assimilable à une invitation à s'évader, avec une pointe de nostalgie, dans des souvenirs d'un temps révolu (y compris pour l'auteur si l'on en croit sa bio). La couverture donne le ton en terme de graphisme.

Si ce tome 1/1 du Cycle 1 de Nathaniel ne peut pas postuler au titre disputé d' "Aubaine de la décade", il devrait rester comme un des albums remarqués de l'année dans sa catégorie.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

Nathaniel
1. Bienvenue dans l'humain

  • Currently 2.53/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.5/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 28/11/2020 à 18:33:19

    Moi, j'ai plutôt bien accroché avec ce titre. Le dessin bien que correct ne sera pas le point fort de cette bd. C'est plutôt l'intrigue qui est accrocheuse. Nous avons un garçon qui est capable de repérer dans la rue les êtres malfaisants qui se cachent derrière certains individus possédés. Il y en aurait un sur 100 millions dans le monde capable d'une telle prouesse. En l'occurrence, il s'agit de Nathaniel un jeune étudiant de 19 ans. Il se trouve que l'un de ses meilleurs amis s'est transformé en cette chose démoniaque qui habite le corps. Cela tombe bien pour la suite de ce récit que je ne dévoilerai pas.

    Bref, cela fait un peu cinéma d'épouvante pour jeunes teenagers. Oui, je l'avoue ! Mais bon, c'est plutôt très sympa à la lecture car on passe un agréable moment de détente. Quand vient la fin, on regrette qu'il n'y ait pas eu de suite. En effet, tous les mystères n'ont pas été résolus sur ce que sont réellement ces espèces de parasites : est-ce démoniaque ou extra-terrestres ? A quand un second tome pour nous l'expliquer ?