Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Péma Ling 2. Les guerriers de l'éveil

16/03/2006 6238 visiteurs 7.3/10 (4 notes)

L es jours passent, et Péma Ling continue d'assister en cachette à l'entraînement des jeunes moines au Sengeï Ngaro, jusqu'au jour où elle est surprise par le maître. Mais au lieu de s'excuser d'avoir espionné les cours, elle se met à faire les enchaînements de positions qu'elle a appris pendant ces mois d'observation. Et son exécution est parfaite. Le vieux maître décide de la prendre comme élève, mais saura-t-elle s'affranchir de son envie de vengance, et oublier la haine qui l'habite, pour devenir un "guerrier de l'éveil" ?

Après un premier tome d'exposition où énormément d'évènements se déroulaient en un temps très réduit, ce deuxième tome de Péma Ling s'étire sur les nombreuses années d'apprentissage de l'héroïne. Il acquiert une dimension presque anthropologique dans son étude du mode de vie et de subsistance des moines tibétains, tout en ajoutant un aspect politique dans les interventions des chinois, mal conseillés et pleins de dédain. Cependant, l'histoire en elle-même avance peu, et montre plus d'ouvertures que de réponses. On sent que quelque chose se prépare derrière les vengeances des moines et moinillons, mais l'essentiel du mystère est loin d'être encore révélé.

Graphiquement, ce tome est probablement plus abouti encore que le précédent. Les visages particulièrement sont superbes, pleins de vie et d'expressions, surtout ceux des vieux hommes. Georges Bess prend soin de donner à son héroïne un visage parfaitement androgyne, dans un univers où tous les personnages sont fortement différenciés : aux hommes les rides et la dureté des expressions, aux femmes les visages lisses et les sourires doux. Les couleurs, en accord parfait avec le dessins, savent utiliser tout l'éventail des nuances pour recréer en un clin d'oeil une ambiance, ou faire comprendre un changement dans la chronologie de l'histoire.

Ce nouvel épisode emmène le lecteur vers le tome 3, qui permettra probablement aux Guerriers de l'éveil de montrer tout le talent de raconteur d'histoires de Georges Bess. Politique sans être revendicatrice, Péma Ling, même si elle ne montre du Tibet que ce que l'on a réellement l'habitude de voir, est une série à suivre de près. Que la suite de l'histoire va-t-elle réserver à notre petite héroïne ? Quel traitement de la vengeance l'auteur adoptera-t-il ?

Par Léga
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Péma Ling
2. Les guerriers de l'éveil

  • Currently 4.39/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (46 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    madlosa Le 04/10/2009 à 12:43:22

    Ce deuxième volume tient toutes les promesses entraperçues dans le premier épisode. L'apprentissage de Tilien alias Péma est long et semé d'embûches. Le scénario est adroitement construit et les talents de conteur de l'auteur trouvent ici toute leur force. Pas d'action inutile, pas de verbiage, tout est à sa place dans une fausse immobilité tranquille et implacable. Péma poursuit son destin et confrontée à ses propres démons, va faire la rencontre bouleversante avec Asa La sorcière ermite dont le regard lumineux la transperce. La fin lève un voile surprenant qui donne une dimension supplémentaire au récit. Du grand art !!!

    voltaire Le 16/05/2008 à 09:02:22

    Péma Ling poursuit son éducation tant philosophique que guerrière. Mais la mort du grand lama va mettre à bas, le fragile équilibre qui existait dans le monastère. Jeté en prison, l'intendant s'enfuit et va chercher du secours auprès du "grand frère" chinois. Le gouverneur de la frontière, pour s'attirer les bonnes grâces de l'empereur rassemble une armée.
    Da

    philippe_grenier Le 07/04/2006 à 18:02:17

    Après un excellent départ avec un premier tome riche en événements et en bouleversements, voici que Georges Bess présente la suite de l'histoire de Pema Ling, une jeune fille déguisée en garçon qui vit secrètement sous le prénom masculin Tilén parmi les moines tibétains, et qui bénéficie extraordinairement de l'enseignement d'un art de combat qui leur est réservé.

    Malgré plusieurs années passées dans cet havre de paix et de méditation, le coeur courroucé de Péma Ling n'a toujours pas trouvé de paix intérieure, mais démontre plutôt un état de haine renfermée et ainsi, un désir de vengeance y loge, inébranlable. Cet état d'esprit l'amènera à commettre un acte irréfléchi aux conséquences malheureuses dont elle devra prendre responsabilité, et quitter le monastère en quête de plantes médicinales afin de tenter de racheter son geste gratuit.

    En résumé, ce deuxième tome de la récente addition aux catalogue de la collection Repérages de Dupuis offre un moment de lecture sérieuse aux lecteurs préférant les séries aux scénarios historiques remplis de finesse. Le dessin de l'auteur est toujours aussi prenant et convient pertinemment au cadre de l'histoire.