Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Dragonseed 1. De cendres et de sang

13/03/2006 9072 visiteurs 5.0/10 (1 note)

A dam Serre d’Ombre est un fils du pacte, c’est à dire un rejeton d’humaine et de dragon. Il peut encore empêcher la guerre sur le monde de Krath, et doit pour cela ramener une larme de dragon. Mais son père n’a pleuré qu’une seule fois, et on lui a dérobé la larme.

Dans un emballage on ne peut plus classique d’Heroïc Fantasy, avec la quête, le héros valeureux, la belle, les trahisons politiques etc… cette étrange idée d’hybrides mi-humain mi-dragon apporte une touche d’originalité qui parvient à captiver dès le départ. Peut-être une once de curiosité scientifique qui pousse à vouloir en savoir davantage sur cet accouplement qui sort de l'ordinaire ? Ce premier tome, essentiellement consacré à la mise en place de l’histoire et des personnages, n’ira pas jusque là. Dommage d’ailleurs, car l’intrigue se révèle assez convenue, et la trame souffre d’une certaine confusion qui oblige à des retours en arrière désagréables. Clung, dont c’est le premier scénario, se rattrape néanmoins en maintenant un rythme soutenu jusqu’à la dernière case.

Graphiquement, on a droit à l’habituelle panoplie du genre : jolies filles à taille de guêpe, héros chevelus à la mâchoire carrée, combats frénétiques joyeusement réhaussés d’explosions ou de jets d’acides (car les dragons ne crachent pas que du feu !). On sent Guerrero très appliqué dans la mise en scène pour sa première réalisation, un peu timide aussi, sauf dans les scènes avec le dragon, incontestablement réussies. Pas de bonne surprise en revanche côté couleurs, c’est encore et toujours l’ordinateur qui s’y colle et qui donne l’impression que 90% des albums sortent du même moule.

On jettera sans doute un coup d’œil à la suite, surtout parce que cette idée de métissage humain-dragon est sympathique, et qu’on sent bien qu’elle n’a pas été exploitée à fond. En espérant aussi quelques progrès du côté de l’histoire…

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Dragonseed
1. De cendres et de sang

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    philippe_grenier Le 30/05/2006 à 22:59:13

    Voici la première parution directement en langue française pour cette équipe d'artistes qui avaient connu leurs débuts avec la publication de comics chez la société Image Comics, alors qu'ils réalisèrent les quelques derniers épisodes de la série Warlands: The Age of Ice, ainsi que le numéro spécial One-Shot intulé Warlands: Dark Tide Rising. Pour ce nouvel album, ils font équipe avec l'éditeur de journaux professionnels dans les domaines du jeu et scénariste à mi-temps Kurt McClung, qui écrit cette fable de demi-dragons après avoir été inspiré, lors de son dernier congé aux États-Unis, par l'atmosphère des politiques hégémoniques de l'actuel président.

    En lisant cette bande dessinée, plutôt que d'avoir droit à une critique de la société américaine, - si l'on s'en tient aux sources inspiratrices de l'auteur - le lecteur pourra plutôt profiter d'une atmosphère qui s'apparenterait avec celle du monde de Donjons et Dragons. En effet, les protagonistes de l'histoire étant mi-hommes, mi-dragons, agrémentés de la présence d'elfes et d'ogres à travers le récit, le résultat du monde imaginé par Kurt McClung possède énormément d'éléments fantaisistes de l'univers bien connus pour ses jeux de rôle et ses adaptations électroniques. Ainsi, avec cet ensemble de personnages variés, acteurs d'un scénario captivant, le scénariste réussit à séduire son lectorat dès son premier scénario.

    Associés à l'auteur dans cette aventure créatrice, les dessinateurs Mateo Guerrero et Aure Jimenez semblent bien confortables dans ce monde de créatures et de monstres divers, car leur interprétation de ces êtres donne un rendu tout à fait splendide, spécialement pour le dragon et les humains hybrides qui sont tout à fait réussis. Ainsi, avec les couleurs de Jose Maria Reyes Parra, le résultat final offert aux lecteurs est très invitant, et attise l'intérêt qui semble diminuer pour premiers tomes de séries nouvelles.

    En bref, ce premier tome, qui demandera à être relu avant de pouvoir attaquer la suite, permet un moment de lecture agréable, et charmera sans aucun doute les amateurs des mondes de D&D.

    scalp Le 01/03/2006 à 09:10:52

    Tome 1 plutot sympa, les dessins sont assez soigné avec des personnnages detaillé et un dragon tres réussi ( bon pas autant que ceux de Turner quand même ), par contre j'ai trouvé le decoupage un peu trop sage, aucun effet pour mettre en valeur les scenes d'actions qui du coup reste tres classique et un brin statique mais c'est pas genant. Niveau histoire j'ai trouvé sa un peu fouilli et j'ai d'ailleurs eu du mal à tout comprendre, une deuxieme lecture s'impose. Enfin l'essentiel c'est qu'on s'embete pas une seconde en effet l'histoire est tres rythmé et interressante.