Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le photographe 3. Tome 3

02/02/2006 13240 visiteurs 8.9/10 (12 notes)

Odyssée afghane

En 1986, le reporter-photographe Didier Lefèvre accompagne une équipe de Médecins Sans Frontières en Afghanistan, alors que le pays traverse une guerre qui oppose l'armée soviétique aux résistants Moudjahedins. La mission humanitaire touchant à sa fin, le photographe apprend que l'équipe MSF a prévu un détour qui devrait rallonger le trajet retour d'une bonne semaine. Fatigué d'être ballotté et soucieux de reprendre en main sa destinée, il décide de repartir seul au Pakistan. Ce troisième et dernier volume est le récit de ce voyage.
Pas plus chanceux qu'Ulysse à son retour de la guerre de Troie, Didier Lefèvre raconte sa calamiteuse odyssée afghane. Escorté par quatre paysans récalcitrants qui bientôt l'abandonnent à son sort, il connaîtra le découragement, la maladie, le froid, et la certitude d'une fin proche. Puis découvrira qu'effectivement l'enfer, c'est les autres.

Quel que soit l'angle sous lequel on aborde Le Photographe, on arrive à cette même sensation : celle de tenir en mains un monument de la bande dessinée. Tout est parfait. Le récit est poignant et rythmé, magnifiquement écrit et dessiné par Emmanuel Guibert, auteur prodige à l'aise dans tous les registres. Le fait qu'on le sache authentique ne fait qu'amplifier la puissance du témoignage. Mais l'intérêt de ce triptyque ne s'arrête pas là.

Dans la forme, ce livre-reportage innove par sa façon très habile de mêler la narration en bande dessinée avec de nombreuses photographies. Ces dernières ont plusieurs fonctions : redondantes parfois avec les images dessinées, elles enracinent l'histoire dans le réel. Ailleurs, elles se substituent aux dessins pour continuer le récit, sans que l'oeil soit choqué par le passage du dessin à la photo. Au contraire, cela donne lieu à des ellipses porteuses de sens.
Et par-dessus tout, la présence et le nombre des photographies rappellent qu'elles sont la seule moisson de ce chercheur de trésor si particulier, ce photographe venu collecter des images, qui continue inlassablement sa récolte y compris dans les moments les plus critiques.

Le récit atteint une sorte de paroxysme dans les pages 48 à 63, lors de l'ascension solitaire par Didier Lefèvre d'un col de haute montagne. A mesure que le jour décline, l'angoisse du photographe se développe. La neige s'ajoutant à l'obscurité, il finit par se perdre lui-même, n'étant plus qu'une ombre noire sur un fond cendré, avant le noir intégral et la résignation à mourir. Les photos présentées à ce moment, isolées, seraient juste étranges. Au sein du récit, elles sont bouleversantes.

La conception de ce livre est à la hauteur de son propos. En post-face, un dossier complet tire les portraits de nombreuses figures aperçues au cours du récit, et fournit quelques détails sur ce qu'ils ou elles sont devenues. Des cartes géographiques permettent de situer le parcours. Enfin, cerise inattendue sur le gâteau, un DVD inséré dans le livre propose le documentaire filmé par Juliette Fournot, qui raconte cette même mission MSF, vue sous un autre angle. Les visages sont familiers, mais on est presque surpris de les redécouvrir filmés en couleurs… et d'entendre les voix.

Le Photographe propose donc une expérience de reportage multimédia très intense, où se croisent BD, photo et film.

-------------
Pour en savoir plus : site officiel

Par J. Briot
Moyenne des chroniqueurs
8.9

Informations sur l'album

Le photographe
3. Tome 3

  • Currently 4.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (134 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    voltaire Le 22/06/2008 à 19:30:59

    Cet album clot magnifiquement une série tout à fait unique. Didier a fait le choix de rentrer plus tôt que l'équipe de MSF. Mais ses guides ne sont pas fiables et il va lui arriver les pires avanies.
    En soi ce voyage de retour est un peu moins passionnant mais les pages supplémentaires qui expliquent ce que sont devenus les uns et les autres depuis rajoutent une touche d'humanité supplémentaire (pour un livre qui en était déjà rempli). Qui plus est le film réalisé par Juliette, autre héroïne de la série, s'avère un contrepont formidable.
    Superbe !!!

    Guyomar Le 17/12/2006 à 23:03:51

    Pffff, epoustouflé, je suis !! C'est mon tome préféré ! Ce 3ème volet m'a vraiment scotché de bout en bout. En plus des éléments déjà présents dans les 2 premiers, vient s'ajouter une touche de suspense et de drame lié au personnage central lui même. Un bijou de BD !

    chtifchtif Le 19/11/2006 à 11:40:21

    Bon, ben ça y est, après avoir vaincu mes réticences, je me suis enquillé les trois tomes très rapidement (seul "le sommet des Dieux" avait créé un tel manque auparavant) : c'est une grande, très grande histoire, poignante, utile.

    Après coup, je trouve que le dessin a priori très simple sert admirablement bien le récit et puis certaines photos sont très réussies : le plus intéressant à ce niveau est d'ailleurs la démarche "progressive" du photographe, on est à ses côtés en train de chercher une bonne photo, et de réfléchir sur son sens. Cela rajoute un niveau de lecture supplémentaire, un peu comme le narrateur de Maus qui s'interroge sur son propre récit, et son souci d'objectivité.

    Bon, pour résumer, j'ai adoré, et "le photographe" rejoint d'emblée mon panthéon BD (un cercle très fermé).

    un mot sur le dvd : très intéressant, douloureux, mais trop court !!

    foretdambre Le 23/04/2006 à 17:15:46

    Ce 3ème album raconte le retour du "photographe" suite à son aventure en Afghanistan. Il est aussi passionnant que les 2 premiers albums.

    Emmanuel Guilbert a su mettre parfaitement en musique l'histoire de Didier Lefevre même quand celui-ci n'avait plus la force de faire des photos ...

    yvantilleuil Le 04/02/2006 à 20:58:31

    En 1986 Didier Lefèvre décide d'associer sa passion pour la photographie à la noble cause de Médecins Sans Frontières pour une aventure humaine incroyable en Afghanistan. Plus qu'une invitation au voyage, c'est une leçon de générosité et un témoignage d'humanité que nous fait partager Didier Lefèvre tout au long de cette équipée.

    La mission humanitaire touchant à sa fin, dans ce troisième tome il nous décrit son retour périlleux et en solitaire, de l'Afghanistan vers la France en passant par le Pakistan. Abandonné par ses guides, c'est sans parler la langue du pays qu'il devra faire face à la maladie, la fatigue et l'incertitude de s'en sortir vivant. Racketté et pris en otage, le calvaire de Didier Lefèvre est poignant et parfaitement exposé par Emmanuel Guibert.

    Les photos en noir et blanc, mélangées de façon habile au dessin, imbibent l'histoire et le lecteur de cette réalité Afghane. Un lecteur qui va partager les émotions de Didier tout au long de ce récit. Certaines photos, comme celle qu'il prend de son cheval au moment où il croit ne plus jamais revoir le jour ou celle assis avec un âne sur un rocher (tome 1), font partager des moments qu'il serait impossible de dessiner ou de narrer.

    Cet album compte non seulement 20 pages de plus que les précédents, mais contient même un DVD bonus avec un reportage prenant de 40 minutes, tourné par Juliette Fournot au cours de la mission MSF. En annexe on retrouve également un aperçu des héros de ce récit et des informations concernant ce qu'ils sont devenus.

    Au milieu des paparazzis et des photographes de mariages il y a LE photographe, celui qui partage des paysages incroyable, qui nous rapporte des images lointaines, des impressions, des histoires et qui nous montre l'envers du décor, parfois au péril de sa vie. Des aventuriers qui n'ont qu'un but : vivre leur passion et partager leur aventure. Des aventuriers dont Niépce et Daguerre seraient fier.

    Merci Didier, Juliette, Régis, Robert, John, Mahmad et les autres pour ce témoignage. Merci d'avoir montré aux Afghans une autre image de l'Europe et de nous montrer une autre image de l'Afghanistan.

    Merci pour cette leçon de vie et bravo !