Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Q u'il est dur d'être choyé par sa mère, veuve de son état depuis peu, lorsque l'on est célibataire, que l'on travaille dans l'entreprise familiale et que l'on a peu de succès auprès des femmes. Lorsque la pression maternelle devient trop forte, on est prêt à tout pour s'échapper et se lancer dans l'aventure… d'une croisière pour cœurs solitaires ! L'âme sœur sera-t-elle au rendez-vous ?

Pour son premier album en tant qu'auteur complet, Cyril Pedrosa (Ring Circus , Shaolin Mousska ) reprend un thème maintes fois développé : la solitude amoureuse. Qu'à cela ne tienne, il sait y mettre les formes (souvent avantageuses en ce qui concerne certains personnages féminins) comme ces petits détails qui font la différence et permettent au récit de sortir de l'ordinaire du "déjà vu". Tels cette mère que l'on espère unique au monde, ce "professeur" de management plus vrai que nature ou cette croisière aussi spéciale qu'authentique, hélas. Comment ne pas éprouver de l'affection pour Jean-Paul, archétype de l'étouffé maternel, qui ose enfin rompre le lien ombilical après de trop longues années passées à se morfondre dans cette solitude que dépeint si habilement Pedrosa. L'humour n'étant jamais totalement absent, il permet d'éviter le pathos tout en contant le mal vivre. Belle performance.

Toute la finesse du trait de Pedrosa fait merveille pour représenter aussi bien ces femmes gracieuses que ces hommes, attachants à défaut d'être beaux. Il a su se détacher totalement de l'animation (les studios Disney pour lesquels il a travaillé) pour trouver son style énergique et précis. Déjà bien adapté à l'univers de Ring Circus, le dessin se marie très bien à ce récit contemporain. Les couleurs de Walter donnent du relief aux ambiances si changeantes qui entourent l'humeur pesante de Jean-Paul et apportent un éclairage supplémentaire sur ce qu'il traverse.

Ce beau one shot trouvera sans problème sa place au milieu de la toujours aussi efficace collection Expresso.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.9

Informations sur l'album

Les cœurs solitaires

  • Currently 4.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (56 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Au Fil des Plumes Le 10/06/2017 à 15:51:58

    Jean- Paul n'en peut plus. Jean- Paul est fatigué. Jean- Paul s'ennuie. Alors Jean- Paul prends la décision de tout plaquer et de laisser derrière lui toute sa vie pour entamer un nouveau chapitre.

    Le scénario est magnifique. C'est un véritable morceau de vie que nous livre Pedrosa. On ne s'ennuie pas tout au long de la lecture et la fin finit de façon poétique. D'ailleurs, moi qui ne suis pas une adepte des fins ouvertes, j'ai aimé l'idée que je pouvais imaginer à ma guise toutes les perspectives qui s'ouvraient au personnage de Jean- Paul.

    Jean- Paul est l'élément central de cette BD. C'est un personnage attachant, fragile et introverti. J'ai aimé le voir se mettre un bon coup de pied aux fesses pour que son existence change. Il est très émouvant et avec lui tout est das le non dit et les attitudes. Au début, il se tient courbé comme accablé. Mais tout le long du récit il se redresse peu à peu.

    L'esthétique est colorée. J'aime la dynamique donnée aux silhouettes des personnages. Le dessin des visages est très marqué par pleins de détails insignifiants qui donnent vie au papier. L'ambiance qui se dégage de cette BD est une grande bouffée d'air frais.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Itomi Bhaa Le 05/07/2014 à 15:03:01

    Ammateur de Pedrosa, je n'avais lu que de bons avis sur ce livre, de bonnes références et j'avais hate de lire cette histoire. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché. Lisez lutot un bon Gregory Mardon.

    godot Le 24/09/2008 à 09:56:24

    Une aventure à lire et à relire pour comprendre, ressentir la solitude de Jean-Paul et ses envies de changements.

    Jean-Pierre travaille dans l'entreprise familiale, il vit encore sous l'influence d'une mère très possessive et envahissante. C'est un grand sentimental qui s'imagine vivre une aventure avec une belle demoiselle qu'il croise brièvement le matin lorsqu'il fait son jogging. Sa solitude le pèse, il vit dans un cadre qui reste inchangé et sans rien dire il abandonne tout son univers oppressant pour vivre une aventure. Il s'inscrit pour une croisière pour célibataire un genre de RV arrangé entre personnes seules désireuses de trouver l'amour.
    Désolant de le voir uniquement draguer l'organisatrice et uniquement parce qu'elle s'est montrée agréable avec lui. Normal c'est l'organisatrice.

    Intéressant de voir qu'il décidera d'abandonner son monde et sa mère en particulier pour vivre sa vie. Il va descendre du bateau dans port.

    Le pathos n'est pas exagéré. Le mal de vivre, l'ennui, le désire de vivre une vie amoureuse est bien abordé. C'est prenant sans toutefois devenir excessif.

    zaaor Le 21/02/2008 à 18:59:36

    Une chronique de vie où le protaganiste jour très bien le rôle du loser sans fin.
    Sous l'emprise de sa chère maman, il décide de prenne le large...en partant faire
    une croisière.

    Ce n'est pas méchant mais ça ne m'a pas interpellée au niveau émotif. Certaines
    idées semblent avoir été mises pêle-mêle sans qu'on ne comprenne trop
    pourquoi.

    Sans rebondissement.

    okilebo Le 22/04/2006 à 13:29:19

    La première chose que je constate c'est que la collection Expresso n'est vraiment pas à négliger. Un ton et une couleur artistique sont bien présent, ici et ce n'est pas cet album qui me démentira.

    Cyril Pedrosa nous offre un récit tout en douceur où se mélange poésie, intelligence et subtilité.
    L'auteur nous conte les mésaventures de Jean-Paul, un célibataire qui, étant étouffé par sa mère et ses amis, décide de prendre le large.
    J'ai été très touché par cette histoire. Le personnage principal est vraiment attachant et Pedrosa réussi parfaitement à nous faire ressentir la solitude et les doutes de notre héros. En plus de cela, nous avons droit à une galerie de personnages haut en couleur.
    Les Coeurs Solitaires est un one shot où réalisme et justesse ne sont pas des moindres mots mais aussi où l'humour n'est pas oublié.

    Le graphisme de l'auteur est vraiment réussi, j'aime beaucoup son coup de crayon qui met bien en valeur les moments de déprimes ainsi que les notes positives du récit.
    Ce savoir-faire donne beaucoup de crédibilité à cette histoire, ce qui n'est pas pour me déplaire.

    Cet album est un one-shot de toute beauté et c'est bien évidement à conseiller de toute urgence !

    Mon coup de coeur du moment !

    philippe_grenier Le 21/03/2006 à 18:24:20

    Les Coeurs solitaires est un roman graphique mettant en vedette Jean-Paul, un homme âgé entre la fin de la vingtaine et le début de la trentaine qui ressent une profonde tristesse due à l'absence d'une conjointe dans sa vie. D'une inéluctable gêne et d'une réserve légendaire, il s'éprend d'inconnues qu'il croise hebdomadairement au jogging et n'arrive pas à enchaîner deux mots en présence des jolies demoiselles. Il est monsieur tout-le-monde, le voisin d'en haut ou le copain d'enfance. Il est une personne au coeur solitaire...

    Entre deux Shaolin Moussaka, Cyril Pedrosa prend le temps d'écrire et d'illustrer ce One-Shot rempli d'émotions avec beaucoup de tendresse et d'objectivité. Son dessin expressif rend les personnages attachants et la mise en couleurs talentueuse de Walter Pezzali complète remarquablement les traits de l'artiste.

    En résumé, cette parution est une oeuvre touchante et réalisée avec énormément de soin. Une lecture pour un public mature qui sort incontestablement de l'ordinaire.