Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Blues 46 2. Allegro Furioso !

26/01/2006 7221 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

L e « Piqueux », toujours à l’affût, se rend avec son patron et un sbire non moins nuisible, chez une certaine Diane Steiner, à laquelle le Lotois aurait téléphoné à plusieurs reprises. Il va bien sûr tenter d’en savoir plus sur l’endroit où celui-ci aurait dissimulé son magot. Pendant ce temps, Guéric et « Alain », avec l’aide de son parrain, ont trouvé refuge à bord d’une péniche, et ils en profitent tous ensemble pour élaborer un plan qui les aidera à sortir de ce bourbier.

Sans réel rebondissement mais sans non plus bâcler l’intrigue finale, Allegro Furioso clôt de belle manière ce polar à la française et aux dialogues souvent savoureux. Malgré une histoire assez classique, les auteurs ont bien su mener leur barque jusqu’au bout et ont ainsi maintenu l’attention du lecteur à son comble. On ne pourra que regretter une chute assez embrouillée, comme lors de la scène de l’assaut final.

En revanche, Eric Stalner livre ici un second tome encore supérieur au précédent. Son dessin en couleurs directes est absolument surprenant. La transformation de Alain en Aline s’accompagne de décors splendides, la région lotoise y est sublimée, à l’image de le première planche où est représenté le pont Valentré à Cahors. Même si les décors paraissent parfois trop épurés, les feuillages étant souvent représentés par des touches de couleurs, la douceur de l’aquarelle permet d’augmenter le contraste avec la violence de certaines scènes. Les visages sont quant à eux toujours aussi expressifs, ce qui permet d’affirmer la personnalité si caractéristique des personnages.

Blues 46 constitue ainsi un bon polar, trouvant sa place dans la collection Long Courrier de Dargaud et dont la lecture agréable n’est pas sans rappeler les Ailes de Plomb.

>> Chronique de Blues 46 tome 1

Par J. Léger
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Blues 46
2. Allegro Furioso !

  • Currently 3.26/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (53 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Hugui Le 22/02/2008 à 13:04:17

    Alain Aline se retrouve pris au piège des bandes rivales qui veulent récupérer le magot de son père.
    Pas déçu par les dessins qui sont de véritables tableaux, même moins précis que le premier tome, c'est vraiment magnifique et raccord avec la beauté du Lot.
    Le scénario m'a moins convaincu, le premier tome avait un charme particulier avec ce gamin gamine frondeur, fonceur. Tout ça disparait dans le deuxième tome au profit d'une intrigue policière classique très noire et un final un peu bizarre.
    Globalement cela reste une bonne série que je relirai avec plaisir surtout pour l'ambiance graphique.