Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les pestaculaires 1. Âge tendre

06/05/2024 1059 visiteurs 6.0/10 (1 note)

P étronille, Évariste, Eustache et Félix sont les Pestaculaires. Vous voulez dire Spectaculaires? Non non, Pestaculaires.

L'action se situe à Paris, en 1888. Pétronille a six ans ; orpheline, elle est accueillie par Ignace et Fulberte. Des gens très bien assurent les bonnes sœurs qui l’ont élevée. La réalité apparaît différente puisque le couple force l’enfant à se glisser par les soupiraux pour cambrioler les nantis. Entre deux rapines, l’enfant est livrée à la rue. Elle y est fascinée par Évariste, Félix et Eustache. Sous la garde de Léontine, ils gagnent leur vie en présentant des numéros de cirque. Découvrant que des bandits projettent de voler et tuer le professeur Prosper Pipolet, la jeune fille demande l'aide de ses nouveaux amis pour s’interposer.

Le scénario de Régis Hautière raconte la genèse du quatuor. Déjà, les protagonistes affichent les traits de caractère qui les définiront. Avec son humour bon enfant, l'esprit se révèle similaire à celui de la série principale ; les clins d’œil à cette dernière se montrent d’ailleurs fréquents et l’amateur s’en réjouit.

Dans cet album, les bédéistes délaissent le public jeunesse pour cibler les marmots. La trame est assez classique ; dans un monde où les adultes sont souvent peu recommandables, les gamins s’affirment comme des modèles de probité. Pour un lectorat constitué de jeunes têtes blondes, il demeure toujours plaisant de voir les rôles inversés, quand les petits aux cœurs purs embobinent les grands.

Le style graphique d’Arnaud Poitevin reste sensiblement le même. Son trait caricatural donne beaucoup d’expressivité aux acteurs. Il faut reconnaître que l'artiste est doué pour figurer des bouilles incroyables, même les seconds rôles apparaissent rarement banals. Les décors dépeignent bien le Montmartre de la fin du XIXe siècle, mais semblent moins léchés que dans la série principale. Le dessin se distingue enfin par une colorisation reposant davantage sur les pastels.

Les Pestaculaires n’est pas dénué de qualités ; le lecteur regrette tout de même que ce rejeton n’ait pas été confié à d’autres auteurs, pour que le tandem puisse continuer à livrer une nouveauté des Spectaculaires presque tous les ans.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les pestaculaires
1. Âge tendre

  • Currently 3.43/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 21/03/2024 à 13:37:52

    Le scénario est un peu trop enfantin à mon goût mais on retrouve avec plaisir les personnages, l'univers, l'humour et le graphisme sympathique de la série LES SPECTACULAIRES. Même si connaître la série-mère reste un plus, cet album a l'avantage de pouvoir être lu sans pré-requis. Un album clairement axé "Jeunesse" mais qui devrait également plaire aux amateurs de la série d'origine. Perso, j'ai bien aimé.