Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Mr. Crook !

29/04/2024 1279 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

N ew York, années 1930. Le Mangaza, un diamant de grande valeur récemment trouvé au Botswana, sera vendu aux enchères. Chargé de protéger la pierre, l'inspecteur Jenny Holson semble nerveux. Il craint que son vieil ennemi, l'insaisissable Mr. Crook, tente de s'emparer de l’objet. Il aura fort à faire, car le cambrioleur est rusé et il a toujours un coup d'avance.

Le duel entre le délinquant et le représentant des forces de l’ordre fait mouche. Le plaisir du lecteur n’est pas tant de savoir lequel l’emportera, mais plutôt de comprendre comment le héros s’y prendra pour mystifier son antagoniste.

Dans ce premier tome, Jérôme Tillard affiche sa maîtrise du scénario. Par exemple, lorsqu’il filme une série de rapines servant à dépeindre le protagoniste, un as du déguisement, cabotin, brillant et détestablement sympathique. Loin d’être anecdotiques, ces épisodes dévoilent comment le fraudeur s’y prend pour tisser sa toile et tendre un piège aux richissimes hommes d’affaires qui convoitent le caillou.

Le ton se veut bon enfant et l’humour omniprésent ; la logorrhée et le culot de l’escroc lui permettent de mettre en boite absolument tout le monde et le bédéphile s’en réjouit.

Romain Blais propose un dessin caricatural de belle qualité. Ses acteurs démontrent beaucoup de caractère ; leur jeu, physique, rappelle le cinéma muet. Le chenapan est affublé d’un visage prognathe, un trait le rendant facilement identifiable… alors que personne ne le reconnaît, ce qui ajoute à la drôlerie des situations. Les décors apparaissent pour leur part généreux, il est intéressant de les scruter pour découvrir de petites scènes de la vie quotidienne ou lire la métropole à travers les panneaux publicitaires, la une des journaux ou la tenue vestimentaire des figurants. La colorisation repose en bonne partie sur des teintes chaudes, les ocres se mariant agréablement au trait charbonneux du bédéiste.

Le tandem de jeunes auteurs convainc avec un premier projet très abouti. Il est à souhaiter qu'ils reprennent crayons et pinceaux pour raconter une deuxième tranche de vie d’un personnage présentant beaucoup de potentiel.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Mr. Crook !

  • Currently 3.62/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Corentin ROBIN Le 28/04/2024 à 01:09:07

    Voila une bien plaisante lecture, a consommer accompagnee d'un whisky et d'un morceau de jazz. Le graphisme est bluffant. Romain Blais a une grande carriere devant lui. L'ouvrage est agreable a regarder, dynamique et aux couleurs chatoyantes. Le scenario, aussi, est bien ficele. Un personnage en apparence infect de malhonnetete affronte un policier un peu trop fier autour d'un diamant a tres grande valeur. Plusieurs autres protagonistes gravitent autour du magot qui se fait attendre et chaque nouvelle rencontre de Mr Crook est interessante et amusante - car notre larron ne manque pas d'humour - jusqu'a un denouement a la hauteur de l'album.
    Trois etoiles, ca n'est pas cher paye. Mais cette note reflete aussi et surtout la marge de progression que l'on laisse a la suite, car ce genre d'album suscite un desir de numero 2.
    Voila un achat que je ne regrette absolument pas.

    SimonTemplar Le 20/04/2024 à 21:58:42

    J'ai dévoré "Mr Crook" d'un traite, puis j'ai relu l'album par gourmandise tranquillement vignette après vignette. Ce jeune dessinateur/coloriste ne manque pas de talent ! Une première aventure prometteuse, vivement la suite !

    Syngonic Le 26/02/2024 à 16:59:31

    Comme souvent, je commence mes vacances par un petit tour chez le libraire... Et décidément, qu'est-ce qu'il me connaît bien ! Ce nouvel achat à l'aveugle s'est révélé une excellente surprise pour moi !
    Je ne me serais probablement pas tourné spontanément vers cette bande dessinée dans la mesure où je ne trouve pas la couverture particulièrement remarquable (malgré une idée de mise en scène amusante) et surtout dans la mesure où je ne connais aucun de ces deux auteurs. Et pourtant, voilà une sortie qui mérite qu'on en parle. Il n'y a rien, en soi, d'absolument exceptionnel dans Mr. Crook !. On a déjà vu ce genre de récit ailleurs, avec plus ou moins de réussite, mais force est de reconnaître qu'on est ici dans le haut du panier.

    Tillard et Blais mettent donc en scène ce Mr. Crook, sorte de gentleman cambrioleur qui ne serait ni vraiment gentleman, ni vraiment cambrioleur. Et pourtant, il est évident qu'on ne peut que penser à Arsène Lupin devant cet escroc qui ne recule devant aucun danger pour aller au bout de son crime. C'est délicieux d'amoralité assumée, encore qu'on a du mal à avoir beaucoup de regret pour les victimes de cet escroc, vu leur profil, et les auteurs manient admirablement les codes du genre. Les changements d'identité sont hilarants, les dialogues qui en découlent ne le sont pas moins, les différentes rencontres ne manquent jamais de sel, et quant aux larcins insolents de cet artiste de l'escroquerie, on les goûte avec une gourmandise qu'il nous est impossible de feindre.
    Il y a du Maurice Leblanc, mais aussi du Chaplin, du Hawks et du Audiard. Une sorte de mélange des genres détonnant qui allie au meilleur de la screwball comedy (sans l'aspect "comédie de mœurs") la verve de la comédie française à son âge d'or.

    Du côté du dessin, il y aurait peut-être un aspect un peu Disney. Les décors sont sublimes, magnifiquement colorisés (par Blais lui-même) et d'une rigueur graphique plus que satisfaisante. Les personnages, eux, sont tout en rondeur, d'un trait caricatural extrêmement maîtrisé. Cela rend le trait souple et incroyablement dynamique, à l'image de son (anti-?)héros insaisissable. C'est exactement la tonalité graphique qu'il fallait pour cet univers.

    Bref, pour ma part, une très belle expérience, qui rentre parfaitement dans la catégorie de ce que j'aime. Le récit est bondissant, joyeux, entraînant, et nous réserve quelques surprises qui, sans nous faire tomber de notre siège, nous offrent un final à la hauteur du récit.
    Et sans tomber dans le piège du cliffhanger racoleur, la fin nous laisse quand même entendre qu'on devrait potentiellement retrouver Mr. Crook dans de nouvelles aventures. Disons-le tout net : il faudrait être fou pour ne pas aller se laisser escroquer une seconde fois !

    Johnny Fletcher Le 19/02/2024 à 14:00:38

    C'est enlevé et vif. Ca rappelle les comédies classiques du cinéma américain aussi bien que le cinéma français des années 60 d'Audiard, Simonin et Grangier avec Le gentleman d'Epsom.
    L'action de cet album se situe à New York en 1928, à la veille de la grande dépression. On suit un escroc jamais à cours d'idées pour abuser des biens de son prochain ni de répliques pleines d'esprit et d'à propos pour se sortir de toutes les situations. Le récit de cette escroquerie de grande envergure se suit avec délectation. Il y a beaucoup de dialogues amusants et bien ciselés.
    Le dessin est une réussite avec sa mise en couleur qui donne beaucoup de relief aux personnages et aux décors par ses jeux de modelé et de lumière. Les personnages sont tout sauf statiques, ils sont très dynamiques graphiquement. Les expressions des personnages sont travaillées et bien rendues.
    Bref, je ne regrette pas du tout mon achat car ce fut une lecture très plaisante. J'espère que les auteurs donneront une suite à ce Mr. Crook!