Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Révolutionnaires ! 3. Le roi est mort, vive la république !

08/04/2024 1455 visiteurs 7.0/10 (1 note)

F rance, 1793. Le pays s’enfonce dans la désorganisation. C’est dans ce climat délétère que Sélénie se réfugie chez les gamins des rues de Nantes où elle se met à l’abri de son oncle, le marquis de Valoire, qui l’a spoliée de son héritage. Avec ses compagnons d’infortune, elle cherche à récupérer son bien.

Le roi est mort, vive la République ! constitue le troisième tome de Révolutionnaires ! Le titre se révèle presque trompeur. En Loire-Atlantique, l’annonce de la décapitation de Louis XVI s’entend comme un fait divers ; Robespierre et Danton ne sont même pas évoqués. En fait, Régis Hautière braque les projecteurs sur une époque et sur une société. Dans ce microcosme, un noble n’hésite pas à comploter contre sa nièce, les bourgeois font l’apologie du commerce triangulaire et les brigands volent leur prochain. Tous ont un point en commun : la cupidité. La police est pour sa part facile à corrompre et le clergé ferme les yeux. Pour tout dire, les gavroches se présentent comme la véritable incarnation de l’idéal de liberté, d’égalité et de fraternité.

Le propos est engagé : dénonciation de la traite des esclaves, promotion des droits des femmes et lutte des classes. Sans être lourd, le message social semble prendre le dessus sur les démêlés de l’héritière. Dans ce troisième volet, l’orpheline tend du reste à s’effacer devant son cousin Enguerrand.

Un dossier de sept pages soutient l’ambition pédagogique de la série. L’enfant y trouve des explications simples sur les événements et les concepts évoqués dans l’album, par exemple le procès du roi, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ou le calendrier républicain.

Le trait semi-caricatural de Xavier Fourquemin se montre à la hauteur du projet. Les jeunes acteurs ont des bouilles sympathiques et expressives, qui tranchent avec celles des adultes souvent plus rébarbatives. Généreux, l’artiste ne lésine pas sur les décors. Bien que de nombreuses planches soient découpées en cinq bandes, le dessin n’y apparaît jamais à l’étroit. L’illustrateur en profite plutôt pour capter les comédiens de très près ou pour élargir la vignette et offrir au bédéphile de spectaculaires plans panoramiques.

Une série intelligente, destinée aux filles et garçons curieux, ceux ayant apprécié La guerre des Lulus et Les enfants de la Résistance.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Révolutionnaires !
3. Le roi est mort, vive la république !

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.