Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

La véritable histoire du Far West 5. Chef Joseph

04/03/2024 1597 visiteurs 7.0/10 (1 note)

D epuis des temps immémoriaux, la tribu des Nez-Percés vit dans la Wallowa, vallée luxuriante et giboyeuse de l’Oregon. Une coexistence pacifique se met en place avec l’arrivée des premiers colons, peu nombreux et discrets. Mais dans la seconde moitié du 19ème siècle, la conquête de l’Ouest bat son plein. Les exilés européens sont avides de nouveaux territoires à dominer et exercent une importante pression sur le gouvernement, jusqu’au président Grant. À cette soif d’expansion s’ajoute une rumeur tenace faisant état de filons aurifères, promesse de fortune facile et rapide. Le consensus est unanime et sans appel : les Indiens doivent laisser la place. En septembre 1877, dans le Montana, le 7ème de Cavalerie, le régiment qui a été défait par les Sioux à Little Big Horn l’année précédente, tend un piège aux Nez-Percés, plusieurs centaines d’individus forcés à un exode incertain. Deux éclaireurs sont retrouvés criblés de flèches. Les tuniques bleues sont confiantes : le nombre est pour elles et ce ne sont que des sauvages. Mais ceux-ci connaissent la nature et l’environnement. Ils disparaissent comme par magie et réapparaissent là où on ne les attend pas. Cependant, leur principale force est d’être menés par chef Joseph, rusé, pacifiste, cherchant davantage l’esquive que l’affrontement. L’impatience et l’agacement des autorités sont à leur comble. La mécanique de conflit est enclenchée.

Chef Joseph est le cinquième volume de la collection La véritable histoire du Far-West. Écrit par François Corteggiani (De Silence et de sang, La Jeunesse de Blueberry), dessiné par Gabriel Andrade (Aliens, Les Enquêtes de Machiavel) l’album retrace un des épisodes les plus fameux de la culture indienne et dresse le portrait d’un chef atypique. Élevé par des Presbytériens, d’où son patronyme, chef Joseph a toujours prôné la diplomatie face à la violence, a pratiqué davantage la ruse que l’offensive. Tiraillé entre ses convictions, la parole donnée à son père de ne jamais laisser leur terre nourricière et la fougue des jeunes braves, il incarne l’indécision et la solitude dont sont constitués les leaders. Le récit, très dialogué, met également bien en valeur comment les rouages du casus belli se mettent en branle, presqu’insensiblement. Enfin, il met le doigt sur une problématique qui alimente encore de nos jours l’actualité américaine, à savoir l’absence de remise en cause des blancs, persuadés d’être dans leur droit, que ce sont les Indiens qui veulent se battre. Pétris de mauvaise foi, de suprémacisme et de rhétorique spécieuse, ils étalent leur arrogance sans vergogne.

Faisant immanquablement penser à celui de Jean Giraud, le graphisme de Gabriel Andrade fait la part belle aux grands espaces, aux pentes forestières et aux escarpements impraticables. Il n’en oublie pas pour autant le réalisme des champs de bataille ou la poésie des visages. Œuvre engagée, Chef Joseph est un coup de projecteur sur un morceau d’histoire méconnu de ce côté de l’Atlantique. Élaborée avec rigueur, mise en image avec force, elle peut pécher par excès d’académisme et de didactique, justifié et excusé par un devoir de mémoire nécessaire.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La véritable histoire du Far West
5. Chef Joseph

  • Currently 4.38/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.