Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

#DRCL Midnight Children 1. Tome 1

26/02/2024 1885 visiteurs 7.0/10 (1 note)

F in du 19ème siècle, le bateau Russe Demeter embarque des caisses pour l'Angleterre : des plantes, du terreau. Au cours de la traversée, des évènements inquiétants s'enchainent : des disparitions, une étrange silhouette longue et mince qui apparait et disparait, une odeur pestilentielle qui se répand et des morts violentes peu orthodoxes… Le navire parvient tout de même à destination cependant, il s’échoue et aucun membre n'a survécu, enfin… Pendant ce temps-là, le quotidien suit son cours au sein de la prestigieuse école Whitby, réservée à l'élite estudiantine

Comme à son habitude, Shin’Ichi Sakamoto (Ascension, Innocent…) offre une œuvre d'une beauté graphique indéniable avec son trait fin, précis, au rendu hyper-détaillé et léché. Une forte personnalité se dégage par le biais de ses mises en scène de grande ampleur, avec des découpages astucieux qui convoquent volontiers de gros plans cinématographiques alternant avec des compositions plus classiques, ceci afin de maximiser les effets. L’expressivité des personnages et le réalisme des décors rajoutent au plaisir des yeux. L’auteur fait ressentir le potentiel horrifique dès les premières pages avec, tour à tour, des séquences gores et des planches poétiques lumineuses. Le fan retrouve les métaphores visuelles fascinantes - la patte de l'artiste - qui fait un énorme travail d'ambiance angoissante avec des éléments qui font penser à du Lovecraft. Les épisodes de danse sont, quant à eux, notamment inspirés des performances de Sergueï Polounine et les costumes soignés s'appuient sur le film de Coppola. Enfin, il est à noter également l'attention portée aux jeu d'ombre et de lumière.

Côté scénario, le lecteur découvre plusieurs protagonistes, mais c'est Mina qui capte l'attention : une rouquine impétueuse à nattes qui, avec son caractère très marqué, son goût pour le catch et sa détermination à ne pas se laisser faire renvoie une image d'adolescente forte et désireuse de s'émanciper (cf. Marie-Josèphe d'Innocent Rouge). Elle est d'autant plus intéressante à suivre qu'elle doit, inévitablement, faire face à sa condition de fille et d'enfant de la classe ouvrière. Seul bémol de l'histoire, la chronologie n'est pas aussi limpide que dans les séries précédentes. Au final, ce premier volume de Midnight children est aussi déroutant que captivant. Loin de se contenter d’être une énième relecture classique du mythe de Dracula, les codes habituels vus et revus trouvent ici un écho singulier car c'est l'évocation de sujets très actuels.

Vous pensiez avoir fait le tour des aventures du plus célèbre des vampires… Et si Dracula avait des enfants ? C’est de cette question qu’est née #DRCL, interprétation personnelle résolument moderne et originale d'un mangaka dont le talent n'est plus à démontrer. Ce début démontre la promesse d'un manga ambitieux.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

#DRCL Midnight Children
1. Tome 1

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.