Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

U ne rue comme il en existe des milliers, un bel après-midi et un corps, un poignard dans la poitrine. La police est déjà sur les lieux et l’inspecteur est formel : « Cet homme n’est pas mort de façon naturelle.» « Les indices sont plutôt maigres », lui répond son commissaire. Une sale affaire.

Après une première et décevante parodie de genre (Une bonne comédie romantique française, Delcourt, 2022), Yann Rambaud, associé à l’occasion de ce nouveau projet à Lorrain Oiseau pour ce qui est du scénario, s’attaque au polar de cinéma ou de série télé avec L’énorme enquête. La recette et les influences (Fabcaro dans chaque case, Kad et Olivier pour l’esprit général) demeurent les mêmes, le résultat aussi, malheureusement. Décalage permanent, absurde et références à gogo, le récit se résume à un interminable égrenage de clins d’œil, aussi bien visuels que thématiques. Évidemment, ce qui est amusant sur quelques cases devient rapidement fatigant et artificiel sur la longueur. Se moquer et détourner les stéréotypes sont des objectifs intéressants, mais encore faut-il que la démarche repose sur quelque chose de concret ou apporte, ne serait-ce, qu’un soupçon de vision critique pertinente. Ce n’est absolument pas le cas, les auteurs se limitent simplement à aligner les situations les plus ubuesques, sans avoir quoi que ce soit de tangible ou d’innovant à raconter.

Deux-trois sourires perdus dans un découpage et une mise en image déjà vieillots, le constat peut paraître sévère pour cette Énorme enquête. L’humour est exigeant et ne tolère aucun à-peu-près et aucune facilité. Telle est l’unique loi de l’umour et de la bandedessinée.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

L'énorme enquête

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.