Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le champ des possibles (Barnabé) Le champ des possibles

20/02/2024 1530 visiteurs 5.0/10 (1 note)

P eut-on aimer plusieurs personnes à la fois avec une égale sincérité et ce dans des réalités parallèles ?

De telles questions existentielles sont aujourd’hui à reconsidérer au regard de l’évolution des mœurs comme de l’avènement de l’informatique et de la physique quantique ! Avec Le champ des possibles, Véronique Cazot et Anaïs Bernabé ouvrent, entre Real Life et Virtual Reality, de nouvelles voies algorithmiques à la polyamorie…

Traiter de tels sujets implique de travailler à la fois la tangibilité oxymorique de la réalité virtuelle et des considérations plus terre à terre aux frontières de la psychanalyse, de la philosophie comme de la médecine ! À l’évidence, les chemins à explorer sont nombreux et, pour ce faire, les deux autrices se sont donné de l’espace avec plus de cent-vingt-six planches. Toutefois, le parti-pris scénaristique de Véronique Cazot est sujet à discussions car il y avait matière à aller rôder du côté obscur du metaverse et tutoyer ses limites plutôt que de s’en tenir à un propos par trop feel good et empreint d’une naïveté un rien militante. Il reste que cet album est l’occasion de retrouver Anaïs Bernabé dans un registre graphique différent de celui de Sasmira où prime un dessin, certes, moins réaliste, mais plus dense et surtout très coloré. Cependant, ce dernier n’égale pas, dans la virtualité, le brio d’Anna Mill sur Square Eyes ou de Léa Murawiec avec Le grand Vide.

Finalement, Le champ des possibles satisfera probablement les tenants des amours multidimensionnels standardisés par une nouvelle bien-pensance ; pour les autres, cela sera plus compliqué.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Le champ des possibles (Barnabé)
Le champ des possibles

  • Currently 3.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Au Fil des Plumes Le 21/02/2024 à 15:22:56

    Marsu est une architecte de talent qui va découvrir le monde de la réalité virtuelle grâce à son ami Thom. Cette découverte va littéralement bouleverser sa vie.
    Le scénario nous montre comment la technologie peut envahir nos vies et y prendre une place majeure. Il raconte aussi une magnifique histoire d'amour et de tolérance.
    J'ai tout simplement adoré cette histoire qui a su me séduire du début à la fin. J'ai dévoré cette BD d'une traite complètement happée dans ce tourbillon qu'est Le Champ des possibles.
    Le personnage de Marsu est d'une véritable force. Son caractère et son histoire portent une grande partie de l'histoire. Ses amours avec Harry et Thom donnent une dimension particulière à la lecture.
    Le scénario oscille entre moments dans notre monde et dans le monde virtuel. Les deux univers se cognent et se confrontent.
    L'esprit graphique met à l'honneur les deux univers. Le monde réel opte pour une esthétique plutôt classique alors que le monde virtuel regorge de couleurs éclatantes. J'ai vraiment adoré la façon dont les corps étaient croqués et le mouvement qui s'en dégage.
    Le Champ des Possibles m'a tout simplement envoûté, c'est un vrai coup de cœur.