Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Brigantus 1. Banni

29/01/2024 2080 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A n quatre-vingt-quatre, au nord de la Calédonie, future Écossecosse. Une troupe de centurions s'avance en terre picte dans le but de faire de nouvelles conquêtes. Parmi eux, une recrue se distingue par sa force et sa détermination : Melonius Brigantus. Pourtant, il est loin d'être apprécié de ses compagnons d'armes. Fils d'une prostituée et d'un soldat romain, il est considéré comme un bâtard par tous. À l'approche des combats, ces hommes devront néanmoins se serrer les coudes…

Yves H. a posé un défi à son père qui avoue "n'avoir jamais été tenté par le genre historique". Aussi faut-il voir Brigantus comme un western selon lui, un western brutal et sans concession : l'auteur a préféré montrer la laideur de l'humanité et son coté bestial. Bien loin du péplum, presque un huis clos tellement c'est oppressant, l'animosité est quasi palpable. L'ambiance poisseuse est très bien retranscrite et le lecteur est rapidement happé par cette intrigue certes très simple, mais le climat, les tensions et le personnage principal mystérieux à eux seuls valent le détour. Pourtant, de la lumière, il y en a : elle se trouve au cœur du héros. Différent, il est rejeté et haï. Pourtant, par conviction ou par devoir, il reste droit, juste et surtout fidèle à lui-même. L'histoire ne s'encombre pas d'informations superflues. C'est âpre et ramène à la simple lutte entre sauvagerie et civilisation, à l'exclusion de cet homme contraint de survivre dans un environnement hostile, coûte que coûte. Le conteur illustre ainsi son abnégation et sa volonté de survivre malgré le contexte hautement défavorable.

Après les derniers épisodes de Jérémiah à l'intérêt en chute libre - les avis sont largement majoritaires en ce sens -, le fan de Hermann respire de nouveau devant ce début de diptyque. Finalement, plutôt qu'une dégradation du style de l'artiste de quatre-vingt-cinq ans, il vaudrait mieux voir, ici, une évolution : le trait est lâché, rugueux et brut, les militaires ont des gueules avec des caractéristiques (pommettes, mâchoires) accentuées donnant un rendu "brut". Tout cela participe à l'instauration de cette atmosphère pesante, d'attente et de méfiance qui monte crescendo ; le danger rôde et cela se sent. Le gris du décor contraste impeccablement avec le rouge des uniformes et le bleu du maquillage ennemi.

Un soulagement pour le lecteur de constater que Papa Hermann en a encore sous les doigts. Ce premier tome (sur deux) se révèle une réussite : violent, frontal et brumeux.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Brigantus
1. Banni

  • Currently 2.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (19 votes)

  • Hermann
  • Hermann
  • 01/2024 (Parution le 10/01/2024)
  • Le Lombard
  • 9782808212878
  • 54

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Armand Bruthiaux Le 07/03/2024 à 10:18:02

    Un bel album sobre et épuré aussi bien du point de vue du scénario de Yves H. que des dessins d’Hermann. Le père et le fils allient leurs talents respectifs afin de nous offrir un péplum sombre et violent.
    Dans ce premier tome du diptyque consacré à un légionnaire barbare, seul contre tous, la violence est esthétisée par les somptueux dessins d’Hermann. Davantage habitué à l’univers du western, il excelle dans ce péplum où le rouge agressif des vêtements romains et du sang tranche avec la grisaille des paysages.
    Le scénario est efficace, le lecteur suit avec intensité le parcours de quatre survivants au cœur d’une contrée inhospitalière. Yves H. s’inspire de l’expédition militaire de Julius Agricola de 82 à 84 en Calédonie qui, selon Tacite, se soldera par la victoire du Mont Graupius.
    Le deuxième album est d’ores et déjà très attendu !

    Armand Bruthiaux

    BudGuy Le 11/02/2024 à 13:48:01

    Après le western crépusculaire, Hermann revient pour une nouvelle série en collaboration avec son fils. Il sera question de la Rome antique et plus précisément des tentatives romaines de conquérir et contrôler les terres écossaises face aux féroces autochtones, les Pictes.

    Dans cet album, pas de place pour la légèreté ou l'humour, le ton est donné d'emblée: c'est sérieux et violent. L'ambiance est encore résolument sombre et peu reluisante comme sur les derniers 'Jeremiah' via des brumes et autres brouillards. Cela est d'autant plus logique vu qu'il s'agit du climat caractéristique des régions du nord de l'Angleterre, de plus, cela accentue le côté cauchemardesque de ces terres hostiles.

    L'histoire mêle différentes thématiques: la tentative d'intégration des sang-mêlés dans les cohortes, les exactions commises sur des civils par des troupes d'occupation, la déshumanisation des soldats… le tout servi par les dessins si particuliers et couleurs sombres d'Hermann père.

    Suite à la série 'Duke' qui a été terminée avec plus ou moins de succès, et celle consacrée à 'Jeremiah' qui est définitivement perdue, ce premier tome de 'Brigantus' apporte un peu de nouveauté pour le duo Hermann, en conséquence de quoi je me laisserai bien tenter par la suite.

    kergan666 Le 25/01/2024 à 11:13:13

    cette nouvelle série de Hermann et Yves H abandonne cette fois ci l'Ouest américain pour la Rome antique.
    comme d'habitude tout est noir sans aucunes traces d'humour u de gaité.
    il est vrai que le sujet ne s'y prête te pas vraiment.
    l'histoire se passe en au confins de l'Empire romain chez le pictes ancêtres des écossais.
    nous suivons une centurie romaine qui doit rejoindre un fort situé dans les profondeurs du monde picte.
    cette région a de tout temps été peuplée de tribus irréductibles et sauvages.
    les romains vont vites s'apercevoir d de cette réalité.
    les dessins sont bons et les couleurs parfaitement adaptées à l'ambiance brumeuse des lieux
    le scenario tient la route et éveille suffisamment la curiosité pour ne pas avoir envie d'arrêter la lecture.
    vivement la suite.