Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les 5 Terres 12. « La première à mourir »

04/12/2023 7123 visiteurs 8.0/10 (3 notes)

L a mort de Thori profite au rapprochement entre le Sistre et le Tillandsia. Tandis qu’Alissa est adoubée par ses nouvelles alliées, son frère Tashen se morfond dans le chagrin, indifférent à tout. Alysandra bruisse pourtant d’une rumeur d’importance : une délégation d’Angleon approche. Au palais, l’inquiétude sur les intentions de la reine des félins le dispute à la curiosité : que ressortira-t-il de la rencontre initiée par Keona ? De son côté, Shin Taki ronge son frein ; pris entre la nécessité d’assurer l’ordre et sa soif de justice, il ne peut régler l’affaire de la militaire assassinée. Une ouverture inespérée va l’y aider. Après un long trajet, Kauri parvient enfin dans la capitale, trainant à bout de bras Otsue dévorée par la fièvre.

Tomber vraiment avait laissé les lecteurs sur un cliffhanger des plus alléchants et propre à faire échafauder toutes sortes de théories sur la suite de l’aventure. En scénaristes chevronnés, les membres du trio Lewelyn ménagent leurs effets dans ce douzième tome – et dernier du second cycle.

L’ouverture paraît relativement tranquille, entre une scène muette montrant les murmureuses du Tillandsia à l’œuvre, et les discussions du Sistre en marge du dernier adieu à la pugiliste. Toutefois, une agitation sourde émerge, au diapason de la tension suscitée par l’arrivée imminente d’Astrelia et de ses navires, aussi bien au sommet du pouvoir – montré pleinement à l’œuvre - que dans les rues. Puis, tout s’enchaîne, faisant basculer les trames et précipitant les événements. Les auteurs placent leurs personnages devant des choix cornéliens, sans jamais les épargner. Confiance ou méfiance, prix à payer pour les options prises sont au cœur de cet opus qui rebat les cartes. À cet égard, la confrontation attendue entre les souveraines singe et lionne remplit toutes ses promesses et va même au-delà. Sans divulgâcher l’intrigue, elle rattache avec réussite le wagon au train de la géopolitique des Cinq Terres, ouvrant des perspectives prometteuses pour le cycle suivant. Les autres fils ne sont pas en reste et apportent chacun sa pierre à un édifice solide. Si certains ont une conclusion un peu amère, celle-ci n’en entre pas moins en résonance avec les nombreuses réflexions sous-tendant le récit.

La partition graphique de Jérôme Lereculey, mise en couleurs par Dimitris Martinos, réjouit l’œil. Parfaitement découpée, très lisible et dynamique, elle alterne des cases presque contemplatives, avec des scènes plus animées. Palais, quais, bas quartiers, fleuve et navires sont représentés avec talent et offrent d’explorer encore un peu plus la cité alysandrienne. Les atmosphères créées et la richesse des décors montrent encore une fois la qualité du travail fourni.

La première à mourir clôt avec brio cette deuxième partie des Cinq terres et confirme l’excellente tenue de cette saga.

Découvrir la preview.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les 5 Terres
12. « La première à mourir »

  • Currently 4.54/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (28 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kingtoof Le 28/04/2024 à 10:29:43

    Je me joins à l'ensemble des autres avis pour louer la qualité de cette série, qui est pour moi, une des meilleures actuellement.
    Le scénario est un travail d'orfèvre, et nous voyons poindre les prémices des futurs rebondissements scénaristiques, à la fin de ce tome 12.

    Corentin ROBIN Le 07/04/2024 à 04:01:57

    Bon, forcement, au terme de ce second cycle vient l'heure des bilans.
    Premier bilan: celui de ce numero 12, pour moi le meilleur de la serie. Foisonnement de conversations diplomatiques et geopolitiques, nouvelles alliances et trahisons, fluidite de la plume, precision du pinceau, surprises (dont le destin d'Alyssa que personne n'a prevu dans les commentaires precedents) et meme une scene de guerre navale.
    Axe d'amelioration eventuel: la bataille. Certes les auteurs ont deja precise que les 5 terres n'est pas une serie d'action a proprement parle. Neanmoins pourquoi se priver d'epique alors que la scene de bataille navale a ete decidee? Pourquoi l'expedier en une page et demie? Pourquoi ne pas faire durer la resistance de Goromio et d'un dernier carre a la Cambronne " la garde meurt mais ne se rend pas! " D'autant plus que la" surprise" astrelia n'en aurait ete que plus grande...
    Bilan de la serie: nous, les lecteurs -acheteurs aimont pinailler. Et au vu du prix des BD d'aujourdhui nous en avons le plus strict droit. Neanmoins force est de constater que cette serie est pour l'instant une grande reussite, d'autant plus evaluee a la rapidite du rythme
    des parutions. Je serais, au moins, du troisieme cycle. Bravo aux (nombreux) auteurs!

    thorntrop Le 28/12/2023 à 22:04:33

    Il n'y a pas à dire... les scénaristes de cette série savent nous surprendre... Comme tout au long du premier cycle, on attaque la lecture de ce tome 12 en ce doutant qu'il va s'achever sur des rebondissements inattendus... Et on est servi! Certaines intrigues secondaires restent un peu non résolues (la quête des "archéologues"), certains relations n'ont pas de réel dénouement (Entre Alissa et Seema, par exemple... j'attendais mieux)... mais je gage qu'elles auront des développements dans les cycles à venir... Bravo aux auteurs : Quelle claque dans la face des ribambelles de BD au scénario convenu qui sortent à un rythme effréné... Ne changez rien, on en redemande

    Yovo Le 28/12/2023 à 19:43:03

    Quand je lis l’avis de celui qui prétendait deviner la fin du cycle, tant l’histoire était soi-disant prévisible, je rigole !

    C’est justement ce qu’il y a de formidable avec ce scénario : il est impossible d’en voir les ressorts. Pourtant, aucune fausse piste n’est mise en place pour mystifier le lecteur et lui faire croire à une pseudo complexité comme on le voit souvent ailleurs. Tous les personnages sans exception ont un rôle à jouer. Parfois anecdotique, parfois déterminant, mais tous suivent leurs voies. Et ce faisant, apportent leur pierre à l’édifice.

    Et quel édifice ! La série entière est appelée à devenir culte si cette qualité se maintient, ce dont je ne doute pas. Car le récit a beau être dense et les arcs narratifs multiples, il sait rester fluide. Fatalement, certains passages peuvent ne pas se comprendre sur le coup, mais l’on n’est jamais perdu. Mieux, on a l’impression de vivre les évènements en direct sans que les situations ne paraissent prédéterminées. C’est le cas de cette conclusion dantesque, même si elle se projette directement dans le monde des Ours sans clore pour autant le chapitre des Primates.

    Et s’il est vrai qu’on y parle beaucoup de politique, point de prise de tête. Ces longs dialogues souvent très bien écrits et chargés de tactiques en tous genres permettent de comprendre les mentalités des différents protagonistes mais également les spécificités des peuples des 5 Terres. Si l’on rajoute les petites annexes en fin d’albums qui étendent l’univers, l’ensemble est parfaitement cohérent, immersif, intelligent et redoutablement efficace.

    Je comprends qu’on puisse ne pas aimer, mais tout un chacun ne peut qu’admettre que c’est objectivement bien ficelé et éminemment bien dessiné. Un pur plaisir de lecture !

    Mikelman Le 25/12/2023 à 16:43:15

    je ne suis pas fan en général des BD "animalières" mais celle ci est tellement fouillée au niveau scénaristique et les décors et persos sont tellement magnifiques et travaillés que je suis tombé sous le charmes. J'ai dévoré les 12 premiers tomes au rythme ahurissant des parutions et j'attends avec impatience la suite. Cette œuvre restera ds l'histoire de la BD française. Bravo aux auteurs et éditeur.

    philjimmy Le 14/12/2023 à 15:50:54

    Avis pour le cycle deux.
    Si le premier cycle était plus axé sur la politique, le second est lui plus tourné sur la gestion mafieuse de la ville.
    J'ai eu un peu plus de mal à entrer dans ce cycle de Lys. Beaucoup de personnages, beaucoup d'intrigues différentes qui se succèdent .
    Certaines, d'ailleurs, n'auront pas de conclusion ( pour l'instant).
    Mais une fois qu'on a compris comment ça fonctionne, c'est impossible de lâcher avant la fin.
    Un univers très cohérent, dominé par les '' femelles''. Ce sont les femelles qui donnent les ordres, qui protègent les mâles, font bouillir la marmite.
    Même les règles de la grammaire sont chamboulées : c'est le féminin qui l'emporte.
    Ceci étant dit , ce sexe fort est tout aussi violent que dans notre réalité. Le clan du Sistre, avec à sa tête une Alissa effrayante d’implacabilité est l'élément central de ces six tomes.
    Une parfaite réussite après deux cycles fabuleux scénaristiquement et graphiquement. Vivement le troisième.

    minot Le 08/12/2023 à 12:39:27

    Fin du second cycle. Un album une nouvelle fois magistral, tant graphiquement que scénaristiquement. Ce dernier opus du "cycle des Primates" ménage un très bon suspense et réserve quelques révélations et retournements de situations assez bluffants, qui font que l'on se régale à la lecture. Evidemment, la fin est une surprise que je n'avais pas du tout vu venir et qui me satisfait pleinement. Un (léger) bémol toutefois : la non-résolution de certaines intrigues secondaires. J'imagine / j'espère que l'on en saura plus dans les prochains cycles à paraître.
    Et maintenant, la suite, vite !

    Erik67 Le 08/12/2023 à 08:34:56

    On arrive à la fin du second cycle consacré au royaume des singes dans une spectaculaire conclusion. Ils vont recevoir la flotte de la reine qui dirige désormais Angléon à savoir Astrélia que nous retrouvons avec le plus grand plaisir. Ce dernier tome promet pas mal de rebondissement notamment politique pour l'univers des 5 terres.

    Alissa a gagné sa bataille sur les autres clans ennemis afin de garder la suprématie sur la ville mais ce fut au prix de beaucoup trop de sacrifices. On croit qu'elle a la maîtrise de tout mais tout ces combats ont laissé beaucoup trop de traces et de souffrances. Evidemment, cela va se retourner contre elle à la faveur du commissaire examinateur qui a des principes concernant la justice.

    On regrette que certaines des intrigues se terminent un peu en queue de poisson comme celle de l'archéologue en herbe Otsue qui revient en ville avec le jeune Kauri. J'aurais bien aimé savoir ce que la découverte archéologique a pu bien apporté à cette civilisation.

    Le tome va se concentrer sur l'aspect politique alors qu'il a été absent pendant presque toute la durée du cycle à l'exception d'une lettre envoyée par Kéona, la fille de la reine qui a été libérée justement par Astrélia. Il y aura une surprise de taille qu'on n'avait pas vu vraiment venir en fin d'album malgré des indices évidents laissés sur le passage. Oui, c'est assez magistral et surprenant comme fin de cycle.

    On se demande désormais quel sera le monde des 5 terres exploré dans le troisième cycle après Angléon et Lys. Il est probable que cela soit la belliqueuse Arnor. Évidemment, avec une telle qualité, on a envie de continuer l'aventure. Certes, les séries à rallonge ne font plus recette mais celle-ci possède un découpage assez particulier et homogène qui s'inscrive dans une certaine logique. On est prêt pour la suite !