Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

L'alibi

09/11/2023 4859 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

Q ui dit crime parfait dit alibi solide. Les éditions Philéas savent bien de quelle manière les bas-fonds et la justice fonctionnent et, après un premier album collectif mettant en scène des meurtriers habiles, elles reviennent avec un complément sur la meilleure façon d’éviter de se retrouver en prison.

Même formule, mais maîtres d’œuvre renouvelés, L’alibi présente huit nouvelles ayant comme sujet commun les excuses ou les manœuvres imaginées par des présumés coupables pour confondre les enquêteurs. Évidemment, tous les plans ne se déroulent pas toujours exactement comme prévus et, parfois, le dindon de la farce se retrouve gros jean comme devant (et inversement). La version KKK anthropomorphique du Petit Chaperon Rouge de Richard Guérineau décape. Olivier Berlion offre une touchante relecture de «l’ami-avec-qui-on-a-passé-la-soirée» et le duo Springer/Lambour invente l’omerta passive plus ou moins involontaire, suivant les témoins interrogés. Classiques, décalées ou téléphonées, les différentes intrigues s’avèrent bien construites et visuellement frappantes (Thierry Robin et Richard Guérineau se démarquent particulièrement). Quant aux mobiles, vengeance, mesquinerie, problèmes de voisinage ou crise existentielle radicale, ce sont toujours un peu les mêmes. Depuis Raymond Chandler et Georges Simenon, au pays du polar, tout n’est que jeu de miroirs et écrans de fumée.

Anthologie noire d’excellente tenue, L’alibi offre un joli éventail de situations variées impeccablement mises en images. Une lecture recommandée à tous les amateurs de faits divers sanglants et de morale à géométrie variable.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Pierrot de la lune Le 09/11/2023 à 22:16:17

    "Le crime parfait" avait été une découverte fruit du hasard et un très bon moment de lecture. L'exercice est pour le moins original mais les contraintes de style (respect du thème et histoires courtes) donnent une rigueur d'ensemble. C'est un album de qualité. Décliner un thème de cette manière est pour le moins inhabituel mais je suis agréablement surpris par le résultat. Le crime parfait est réussi car l'alibi est au rendez-vous !