Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le convoyeur 4. La saison des spores

09/11/2023 4867 visiteurs 7.0/10 (1 note)

C omme beaucoup d’autres avant lui, Kivan avait ingéré le mystérieux œuf proposé par le Convoyeur pour prix de chacune des missions qu’il accepte. Il avait alors muté et était devenu l’un d’eux, un convoyeur parmi tant d’autres, un énième clone au service de la Tisseuse. Lorsqu’il avait retrouvé son amour de toujours, Minerva, cette dernière lui avait administré le sérum qu’elle avait mis au point et repris son aspect physique d’antan. Mais il demeure irrémédiablement lié à tous ses frères et, entre deux doses du remède qu’il s’injecte à intervalles réguliers, lutte avec vigueur pour ne pas rejoindre à nouveau la « toile ». Minerva le sait : pour mettre un point final à tout cela, elle doit détruire le mal à sa source…

Au printemps 2020, la France vient de connaître un confinement de près de deux mois lié à l’épidémie de Covid-19. C’est à ce moment que débarque dans les bacs le premier volet d’une nouvelle (encore une) série post-apocalyptique. Dire que ses auteurs ont eu une intuition serait sans doute exagéré, mais leur idée de départ entre nécessairement en résonance avec l’actualité d’alors : une bactérie, appelée rouille, s’est développée partout et détruit le fer. Les immeubles s’effondrent et le monde est plongé dans une forme de Moyen-âge technologique tandis que les humains, dont le sang est également rapidement contaminé, deviennent difformes.

Quatre opus plus tard, la série s’achève en ayant su conserver tout son intérêt et un soupçon suffisant d’originalité. Pas de grandes réflexions existentielles au programme… Que venaient, cependant, chercher les bédéphiles séduits par cette couverture mettant en scène un intrigant cavalier aux yeux rouges ? Sans doute un divertissement grand public, bien construit et mis en image de belle manière. De ce point de vue, Le Convoyeur a pleinement rempli son office. Dans cet ultime épisode, Tristan Roulot prend soin de conclure ses différents arcs narratifs. De manière un peu rapide, peut-être, et sans grande surprise ni twist final, mais avec une réelle efficacité et en ne laissant que peu de questions totalement sans réponse.

L’histoire a fait la part belle à des personnages charismatiques et à une multitude de créatures. Si Dimitri Armand a pu puiser quelques inspirations de costumes ou de paysages dans ses précédents travaux en western (Texas Jack, Sykes), il a fait preuve d’une remarquable inventivité pour croquer les physiques monstrueux ou encore les végétaux dégénérés. Constant et proposant un découpage percutant rythmant parfaitement les nombreuses scènes d’action, le dessinateur a aussi trouvé, dans ce dernier tome, l’occasion de quelques magnifiques pleines pages.

Bonne conclusion pour une bonne série, La saison des spores a tous les atouts pour contenter les lecteurs, qui auraient dès lors bien tort de bouder leur plaisir.

Lire la chronique du tome 1.
Lire la chronique du tome 2.

Par D. Kebdani
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le convoyeur
4. La saison des spores

  • Currently 3.87/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (31 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kergan666 Le 24/03/2024 à 14:31:19

    bizarrement j'ai mieux compris cet album que les précedents
    comme pour les autres tout est noir et laid.
    heureusement qu'il n'y a pas d'autres tomes car je pense que je n'aurais pas suivi
    cette série est typiquement de celle qui ne laisse pas indiférent.
    pour ma part, je n'ai pas aimé mais il y a bien pire.

    Yovo Le 03/02/2024 à 18:43:33

    Malgré le léger sursaut que l’épisode précédent avait amorcé, ce dernier tome raté confirme sans surprise ce que j’en pensais depuis le début (voir mes autres avis) : ce scenario abscons n’a jamais décollé. Il avait pourtant du potentiel mais Tristan Roulot n’a pas su mettre en place des enjeux clairs, ou ne serait-ce qu’une intrigue fluide. Encore moins des acteurs forts auxquels s’identifier et pour lesquels on ressent de l’empathie, tout simplement.

    En bande dessinée, les personnages ont toujours été la clé d’un bon récit me semble-t-il. Or ici, tout est cryptique, poussif, inintéressant, sans consistance. Rien ne m’a jamais semblé crédible. Comment le serait-ce avec des ressorts narratifs aussi distendus et des protagonistes à ce point antipathiques, déshumanisés, désincarnés ?
    Comment s’attacher à ces mutants tous plus malsains les uns que les autres ? On ne sait jamais d’où ils sortent, ils ne servent pas à grand-chose voire à rien du tout et, in fine, leur sort ne nous importe pas le moins du monde.

    C’est d’autant plus dommage que Dimitri Armand aura rendu une excellente copie. Son dessin aurait presque pu sauver la série à lui tout seul. L’espace de quelques cases magnifiques, il nous aura laissé entrevoir tout ce qui ne s’est pas passé dans l’histoire. A savoir de la maitrise, de la cohérence, du souffle, de l’intensité. Mais c’est malheureusement loin d’être suffisant.

    Tant mieux si d’autres lecteurs plus indulgents que moi ont apprécié cette série. J’ai vraiment essayé d’y croire mais « Le convoyeur » aura été à ce jour l’une de mes plus grosses déceptions. J’avais pris ce tome 4 dans le seul but de posséder la série complète.
    En vain. Ces albums feront partie des très rares que je ne garderai pas.

    Halage Le 01/02/2024 à 11:12:10

    J'ai été très surpris par le scénario bâclé de 4e tome absolument inintéressant et qui du coup met le doute sur les 3 premiers.
    Et hop direction Rakuten sans hésiter !

    Eotran Le 29/12/2023 à 17:52:17

    J'ai pris le temps de relire les trois premiers tomes pour être sûr de bien me remettre les enjeux de cette série en tête. Et je dois bien avouer, que le scénario général est remarquablement écrit et armé d'une cohérence qui force le respect.

    Avec le recul, je trouve aussi que les graphismes ne sont pas si qualitativement réguliers, mais ça ne gâche rien à la serie.

    Parlons un peu de ce tome ultime de cette série qui mérite sa place dans toutes bédéthèques qui se respectent.
    S'il reste encore quelques zones d'ombres sur ce monde post-apocalyptique au début de cet épisode, les auteurs nous réservent quelques revirement de situations et une fin qui est somme toute très satisfaisante.

    On regrettera de devoir abandonner ce monde passionnant qui avait encore tellement à nous raconter sur la nature humaine.

    kingtoof Le 09/12/2023 à 08:39:17

    J'avais mis 4 etoiles pour le 1er tome de cette serie qui était tres prometteuse et je me retrouve à mettre seulement 2 étoiles à cet album final : comme souvent le scénario est devenu confus et moins intéressant au fur et à mesure des 4 épisodes.
    Dommage encore une série qui a fait Pschitt !

    Touriste-amateur Le 19/11/2023 à 14:14:42

    Avec le tome3 je me suis éloigné de cette série mais comme c'était le dernier, j'ai succombé!
    Mal m'en a pris car je n'ai pas aimé du tout, les auteurs nous entrainant dans un univers totalement science-fiction post-apocalypse dont je ne suis pas fan en BD.
    Le scénario est bâclé, on se perd et les dessins n'apportent pas de valeur ajoutée ni n'aident à comprendre ce qui se passe, tant par moments ils sont sombres et on a du mal à comprendre de qui ça parle et qui se bat contre qui.