Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Bellatrix 1. Épisode 1

16/10/2023 3319 visiteurs 4.0/10 (2 notes)

A près un détour dans la banlieue proche (cf. Neptune), Kim et Manon reprennent le large et se retrouvent à cavaler (littéralement) sur GJ 1347-4, une planète terra-like aux allures d’Ouest américain de la fin du XIXe siècle. Leur mission ? Tenter d’éviter que la planète ne tombe sous la coupe de dirigeants obscurantistes et réactionnaires. Pas de chance pour elles : «Une succession inattendue d’évènements malheureux vient compliquer leur tâche» (dixit leur chef).

Bellatrix est le septième cycle des Mondes d’Aldébaran. Heureusement, le titre de la série est rappelé sur la couverture, car force est de constater qu’il ne reste vraiment plus grand-chose de l’esprit initial de l’entreprise. Certes, la patte de Léo et ses préoccupations habituelles sont toujours là. Par contre, pour ce qui est de l’intrigue et de l’action, le résultat ressemble plus à un épisode lambda de Star Trek qu’à autre chose. Les héroïnes travaillent désormais en duo et incognito pour ne pas perturber la société en place, tout en s’octroyant le droit de «corriger» les dérives potentielles de celle-ci. Bye-bye, éthique, problèmes de couple et gestions de crise sentimentale, le changement de direction du scénario a été radical.

Que les anxieux se rassurent, il y a néanmoins des choses qui ne changent pas dans le Leo-universe. Les méchants sont évidemment laids et en veulent aux droits des femmes, tandis que les gentils font preuve de courage et d’abnégation. Afin de donner un parfum de mystère, d’autres protagonistes inconnus se glissent furtivement à l’arrière-plan. Au niveau emballage, le trait est toujours aussi raide et figé. Ah oui, le temps d’une petite case, nos deux gracieuses agentes spatio-pas-temporelles prennent un bain (pas ensemble, dans des baignoires séparées, c’est une bande dessinée sérieuse). Le lecteur de longue date pourra donc se raccrocher à quelques ficelles connues, ouf.

Plus proche d’un reboot que d’une énième itération de formules devenues fatiguées, Bellatrix aurait pu être intéressant ou tout du moins surprenant. Ce n’est pas le cas, entre un canevas éculé et des péripéties téléphonées, le résultat déçoit, malgré une mise en image soignée et le style unique (la faune !) de son auteur.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Bellatrix
1. Épisode 1

  • Currently 2.84/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    bdtop Le 03/01/2024 à 10:18:57

    Mais qu'est ce que c'est que cette imposture ?
    On ne retrouve strictement rien de ce qui faisait l'intérêt des précédents albums. Non seulement le scénario est insipide, mais les dessins sont totalement statiques.
    Quel dommage de n'avoir pas su s'arrêter après "Neptune". Il n'y avait rien à rajouter. Tout était dit.

    BudGuy Le 17/11/2023 à 17:08:49

    Cela fait un moment que je me lasse des œuvres signées Léo, en raison de ses sempiternels défauts et de l'inutile étirement en longueur de ses sagas mythiques. Je tombe sur ce nouveau cycle d'Aldébaran et là, c'est le drame ! Ce nouvel opus est sans doute le pire de tous.
    - Le dessin de Léo est toujours aussi figé et est beaucoup moins rempli de détails en arrière plan sur pas mal de cases.

    - Le scénario du présent volet est un copier-coller du premier cycle en terme de dénonciation du fanatisme religieux caricaturé à l'extrême.

    - L'aspect critique politique est davantage accentué sans aucune subtilité avec une multitude de dialogues bien moralisateurs. Tout est fait pour démontrer que les idées conservatrices sont dangereuses et que le progressisme, c'est bien.

    - Où est passé le bestiaire inédit aux nombreuses espèces ? Où sont passés le frisson, l'exotisme, l'aventure et le dépaysement ? Il n'en reste que des bribes.

    - Où est passé le danger de mort bien réel pour les personnages ?
    En effet, sur les premiers albums, il y avait constamment ce risque que les personnages meurent face à une faune et flore hostile. Kim et Manon sont devenues intouchables au fil des albums et peu importe ce qu'il leur arrivera, elles s'en sortiront toujours. Les autres personnages secondaires peuvent bien mourir, on s'en moque pas mal au final.

    Un album décevant au fort relent de wokisme fétide, trop caricatural, très manichéen et compilant tous les défauts habituels de son auteur. A trop tirer sur la corde, cette dernière s'est cassée, il n'y a plus grand chose à raconter/présenter sauf refaire la même chose en moins bien. Les personnages déjà en place n'évoluent plus ou quasiment plus et cela s'éternise trop en de nouvelles intrigues sur généralement deux/trois albums parfaitement dispensables et oubliables.

    Me concernant, "Les mondes d'Aldébaran" s'achèvent définitivement avec le "Retour sur Aldébaran".

    Mikeztarp Le 16/11/2023 à 23:14:11

    Un scénario absurde et raconté dans un désordre déroutant, une planète absurde qui est essentiellement les Etats-Unis au 19e siècle, des antagonistes caricaturaux... LEO n'a jamais été parfait, mais d'habitude il se rachète avec des mystères intéressants, de jolis paysages, et surtout un bestiaire créatif. Dans Bellatrix, non.

    Bedelisse Le 28/10/2023 à 09:53:44

    Plutôt très moyen. Une sorte de remake d'Aldébaran qui tourne autour du même thème déjà abordé, c-a-d d'une religion de fanatiques rétrogrades. Très Bof bof, car c'est du déjà vu.
    J'arrête cette série.

    spray Le 13/10/2023 à 12:45:05

    D'accord avec les autres commentaires qui déplorent le manque de renouveau. Je trouve assez frustrant aussi le manque d'évolution de Leo pour dessiner des visages... On dira "c'est son style", mouais... Les personnages, très fugés, ont quasi tous la même bobine, femmes et hommes, à par les cheveux. Mais les images sont belles, bien colorisées, et les textes sont sympa. Je commence tout de même à décrocher de Leo... J'ai lu 27 albums dans la série Aldébaran, cela suffit, désolé. Trop c'est trop !

    milig22 Le 30/09/2023 à 16:08:55

    Eh oui!
    Comme Uderzo a fait ' le ciel lui est tombé sur la tête', Léo, seul, veut revisiter .
    Pour le moment pas d'émerveillement dans l'album

    docteur fil Le 27/09/2023 à 11:13:07

    Il est temps que Léo change de cap.
    C'est album reprend des poncifs très à la mode en ce début de XXIe siècle, sans grande originalité à part le bestiaire bien connu.

    MICHEL-34170 Le 27/09/2023 à 00:58:30

    la veine de Leo se tarit petit à petit, nous voilà au far west chez les amish avec tout un aréopage de nouveaux peuples extra terrestres, tous plus évolués les uns que les autres, il n'y a même plus la magie des images, j'ai acheté le 1, pas sur que la suite m'intéresse, "à trop en faire Leo se perd " (proverbe tsaltérien), bref Leo court trop de liévres à la fois et là on s'ennuie

    DimVanJack Le 26/09/2023 à 22:57:15

    Le nouveau cycle démarre de manière classique je trouve. Comme vous, je trouve qu'il y a à boire et à manger dedans, mais ce n'est pas mauvais pour autant. Le nouvel environnement est intéressant, en tout cas il change des précédents et ce que j'aime beaucoup c'est qu'il semble proche du nôtre, mais que par bribes, par d'infimes détails, reste différents et puis bon un western cosmique, c'est chouette, surtout quand il est à la sauce Leo. L'artiste réutilise ses thèmes de prédilections et même si on est en terrain connu, ça fonctionne bien, selon moi. Maintenant, avec cette lecture, même si j'ai l'impression de retrouver les premiers cycles, il y a moins de surprises et c'est dommage. Que ce soit dans les thématiques, dans les particularités biologiques/science-fictionnel des nouvelles espèces ou même dans les réactions de nos héros, ça fait redite. Après c'est un tome introductif et je pense qu'il y a moyen d'avoir des surprises avec les autres créatures et que comme le précédent cycle, on sortira satisfait de cette lecture, mais bon pour le moment c'est seulement gentillet et on ressent comme un manque. ^^

    kergan666 Le 24/09/2023 à 18:12:48

    c'est la première fois que je laisse une telle note pour un album de Léo mais honnêtement je me suis particulièrement ennuyé et je suis très poli.
    les dessins sont comme d'habitude de grandes qualités malgré les visages toujours aussi inexpressifs.
    mais question scénario rien ne colle.
    j'ai l'impression d'être tombé sur une brochure du parfait woke avec les méchants complétement rétrogrades très proches de ce que l'on trouve aux USA actuellement et ailleurs dans le monde.
    ils sont un mélange improbable des adeptes de QAnon et des Talibans.
    les héros sont très peu genrés (le terme genre étant cité à un moment)
    la présidente de l'ONU est parait il une femme mais sans le lire c'est difficile à deviner.
    tout est très manichéen et improbable.
    je veux bien que la SF laisse la lace à l'imagination mais ce que j'accepte avec plaisir pour Stars Wars ne passe pas pour moi dans cette histoire.
    heureusement il y a une petite part de mystère mais trop petite pour moi.
    franchement je ne sais pas si j'achèterai la suite.
    je l'a lirai avant mais si elle est du même acabit je passerai mon chemin.

    Erik67 Le 24/09/2023 à 10:59:55

    Cap sur la planète habitable Bellatrix située à 240 années-lumières de notre soleil. Les habitants ressemblent aux hommes de la Terre ce qui conduit les extra-terrestres à confier à nous deux héroïnes Kim et Manon une mission d'infiltration de la plus haute importance.

    Il s'agit d'influer sur une élection présidentielle en cours comme l'ont fait par exemple les russes pour permettre celle de Donald Trump dans la mise en place d'une politique rétrograde vis à vis des femmes notamment en matière d'avortement. Bref, la servante écarlate n'est pas très loin.

    Je dois quand même avouer que le pitch ne semble pas très convaincant à savoir qu'un gouvernement peut déclencher la fin d'une civilisation par des idées rétrogrades. Généralement, ce type de gouvernement est balayé dans des élections ultérieures à moins de se vouer dans une féroce dictature.

    C'est sans doute l'aventure des mondes d'Aldebaran la plus politisée pour voir comment une civilisation peut basculer dans la haine et l'exclusion, en l'occurrence en s'attaquant aux femmes. On observera la patience de Kim contre une certaine forme d'abandon de la part de Manon en ce qui concerne l'ouverture d'esprit d'un jeune de 17 ans recueilli au cours de leur périple.

    Une autre scène montrera un avion en feu au motif que si Dieu avait voulu que les hommes volent, ils auraient eu des ailes comme les oiseaux alors inutile de le défier avec de la mécanique. Bref, c'est assez poussé dans le paroxysme...

    Pour le reste, les ingrédients sont toujours les mêmes et c'est toujours mené avec autant de talent par Léo au niveau du scénario qui réserve bien des surprises sur fond de mystère. Moi, j'adore et je crois que je ne me lasserais jamais. Il faut dire que Bellatrix inaugure le 7ème cycle des mondes d'Aldebaran après 26 albums parus. Bref, l'aventure continue avec le même plaisir de suivre ces perosnnages qui se battent pour un monde plus juste.