Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Nephilims 1. Sur la piste des anciens

18/09/2023 3348 visiteurs 6.0/10 (1 note)

W ashington, 1864. Les conservateurs du Smithsonian Institute viennent de mettre la main sur un document indiquant que des géants auraient vécu dans la région des monts Ozarks, en Arkansas. Le scientifique M. Taylor monte une expédition à laquelle se joignent la trappeuse Lawrence Beckwing et quelques soldats noirs, dirigés par le capitaine Jackson. Faisant fi des tuniques bleues et grises qui s’affrontent dans ce coin des États-Unis, ils partent à la recherche des créatures.

Au scénario de ce premier tome de la série Nephilims, le prolifique Sylvain Runberg s’associe à un nouveau-venu, David Dusa. Le duo apporte un éclairage nouveau sur la Guerre de Sécession. Au-delà des vérités indéniables (le Sud est esclavagiste), il rappelle que le mobile d’Abraham Lincoln n’est pas seulement altruiste, son objectif premier étant de faire obstacle à la volonté de sécession d’une partie du pays. Certes, le Nord se veut abolitionniste, mais la discrimination y demeure et les Afro-Américains y sont à peine tolérés. Dans l’armée, ils sont des militaires de seconde zone. Cette remise à l’heure des pendules se révèle intéressante.

Noyé sous ces considérations sociopolitiques, l’élément déclencheur, à savoir la motivation scientifique, n’apparaît qu’à la fin du premier quart de l’album. À cet enjeu s’ajoutent les droits des femmes et la question amérindienne. L’homosexualité de deux personnages est également brièvement évoquée. Bref, le tandem défend tant de nobles causes que la quête finit par sembler secondaire.

Stéphane et Juliette Créty réalisent un bon travail avec des illustrations aux accents expressionnistes. Le jeu de leurs comédiens se montre particulièrement convaincant. Les décors montagneux sont pour leur part très réussis. La colorisation d’Elvire de Cock est à la hauteur, notamment celle des séquences nocturnes.

Au final, Sur la piste des anciens présente un problème de rythme : longue introduction, déroulement plutôt lent, puis brusque accélération vers une conclusion tout de même intrigante.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Nephilims
1. Sur la piste des anciens

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (21 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 24/01/2024 à 08:12:15

    C'est un western assez spécial qui semble mélanger deux genres bien distincts pour lui donner une couleur plutôt originale.

    Il s'agit de suivre un bataillon de soldats nordistes de couleur pendant la guerre de Sécession en plein milieu d'un territoire peuplé d'indiens alliés au sudistes. On verra les tristes conditions de ces soldats qui se battent pour un idéal de liberté mais qui sont plutôt mal traités par le système malgré de beaux faits d'armes. On sait que la ségrégation raciale aux USA a été et reste encore un gros problème.

    Alors que c'est déjà difficile pour eux d'évoluer dans un tel milieu hostile, voilà qu'on leur donne pour mission d'épauler un groupe de scientifiques de type archéologues qui souhaitent démontrer l'existence d'une trace de géants. On navigue alors dans le fantastique car de telles créatures n'ont jamais existé que dans les histoires qu'on raconte aux enfants pour leur faire peur.

    Je dois décerner une mention spéciale pour le dessin qui est magnifiquement réalisé. On le voit déjà sur une très belle couverture assez évocative. Cela se confirme à l'intérieur avec de très beaux paysages et une précision du trait absolument parfaite. J'ai adoré car cela en met plein la vue.

    C'est plutôt au niveau du récit qu'il y a des lacunes. On n'arrive pas à s'attacher aux personnages car aucun ne semble être le héros. C'est assez difficile d'avoir de l'empathie.
    On sent que c'est juste un tome d'introduction car c'est à la fin que cela commence à être plus intéressant.

    Je me suis également posé la question de savoir ce qu'était un néphélim. Visiblement, d'après la Bible, il s’agit d’une race de géants qui ont commis des actes d’une grande méchanceté. Leur grande taille et leur puissance venaient probablement du mélange d’ADN démoniaque à leurs gènes humains. On les voit comme des anges déchus.

    Bon, c'est une série à suivre car elle s'annonce assez surprenante avec une qualité graphique au rendez-vous.

    kingtoof Le 30/10/2023 à 16:59:03

    Un bon western durant la guerre de sécession.
    L'album met en lumière la conditions des soldats noirs dans l'armée nordiste puis glisse progressivement vers le fantastique.
    J'attends la suite pour affiner mon avis.

    Lakazdelonclepol Le 04/09/2023 à 10:24:03

    Il est un peu tôt pour se prononcer au sujet du scénario, ce premier tome met les acteurs et les décors en place.
    En revanche j'ai été séduit par la qualité du dessin et de la mise en couleurs, aspects indispensables au genre. Le découpage et la mise en scènes sont parfaitement maîtrisés, les personnages bien campés avec des expressions de visages particulièrement soignées.
    Je pense poursuivre l'aventure, l'introduction de héros actifs noirs dans le western, inaugurée par Quentin Tarantino, rétablit certaines vérités historiques et apporte un nouveau souffle à cette mythologie très tendancieuse.

    BudGuy Le 26/08/2023 à 17:56:26

    Un bien étrange western que voilà.

    Le prolifique S. Runberg revient avec ce premier opus d'une nouvelle série s'inscrivant durant la guerre de Sécession en 1864. Nous y suivons le Capitaine Jackson et son régiment composé d'afro-américains chargés d'escorter des scientifiques sur des terres sacrées appartenant aux Choctaws, amérindiens locaux. Ils devront faire face à des Confédérés revanchards, aux belliqueux Choctaws, à des créatures étranges et au racisme de tout le monde.

    Ce premier opus peut se diviser en deux parties: présentation des forces en jeu/installation du postulat de départ et le cheminement de Jackson et ses hommes en territoire hostile vers une sinistre destination.
    Autant je suis satisfait des décors, de l'ambiance et des couleurs, autant je suis très circonspect vis à vis de certains éléments:
    - Ici tout le monde est raciste envers les Noirs et le fait savoir soit par les actes (on tue ou on tabasse) soit par les paroles (le mot "nègre" utilisé à tort et à travers). C'est matraqué plus d'une fois et de façon lourde (on a bien compris à la 6e fois !)
    - Les dessins m'ont rappelé les (piètres) séries 'Conquêtes' et autres 'I.S.S Snipers' et ce n'est sûrement pas un hasard puisqu'il s'agit des mêmes dessinateurs qui ont officié sur certains albums des deux précédentes séries suscitées
    - Le langage fleuri des intervenants est trop exagéré et trop moderne par instant
    - Enfin ce mélange bizarre entre western et géants sanguinaires qui semblent tout droit sortis du manga 'L'attaque des titans'

    Cela reste efficacement bien mené et on ne perd pas de temps dans le déroulé. Néanmoins, je ne suis pas sûr de vouloir m'imposer la suite.