Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

B-Side 1. Tome 1

15/09/2023 2348 visiteurs 6.0/10 (1 note)

I ssus d’une lignée de musiciens, Rui et son grand frère Yugo ont des instruments et des partitions entrent leurs mains depuis leur petite enfance. Tandis que l’aîné joue du piano, le cadet l’accompagne au violon et, surtout, il couche sur le papier des mélodies qu’il est le seul à entendre. Ces compositions, rassemblées sous le nom de « Projet B », doivent cependant rester secrètes, car elles vont à rebours des exigences de la mère et du grand-père des garçons. Lors d’une énième séance de remontrances, Yugo se révolte et quitte le foyer. Resté seul, Rui s’abandonne toujours davantage aux sons et à la voix qui emplissent ses oreilles. Qui est ce mentor invisible ? Et l’adolescent parviendra-t-il à transcrire toutes les notes de l’air qui l’habite ?

Dessinatrice sur Sous un ciel nouveau et Les temps retrouvés, scénarisé par Kei Fujii, Cocoro Hirai signe sa première œuvre comme autrice complète avec B-Side. Pour la sortie du tome initial de cette création originale, les éditions Ki-oon ont mis le paquet puisque le pianiste et compositeur en vogue Sofiane Pamart signe la préface… ainsi que la bande sonore exclusive du trailer que les lecteurs et/ou mélomanes se hâteront de découvrir en « flashant » un QR code sur le bandeau promotionnel. Le soin apporté au dossier « Interlude » en fin de volume souligne également l’intention de présenter un produit qualitatif, en informant sur le personnage-phare de cette saga naissante et en mettant en avant les intentions de la mangaka grâce à une interview.

Mais le récit s’avère-t-il aussi efficace que l’artillerie déployée pour attirer le mangaphile ? Dans l’ensemble, oui. Car, le postulat émis par Cocoro Hirai fonctionne plutôt bien : Tombé dans l’oubli et ses œuvres étant restées inconnues, le fantôme de Beethoven vient hanter un héros en quête de liberté pour que ce dernier l’aide à composer une symphonie. Entraperçu brièvement dans la scène d’ouverture, le père de l’Ode à la joie n’intervient d’abord que sous la forme d’une ombre et d’une voix, avant de prendre davantage de place dans le quatrième chapitre. Entre-temps, l’autrice développe la figure de Rui, en s’attachant à montrer à la fois sa solitude, son désir de faire ses preuves et les entraves imposées par ses parents. La relation entre les frères, les destinées et aspirations de chacun d’eux, ainsi que l’esprit de compétition nourrissent le propos, tandis que le déroulé des événements maintient un bon rythme et que les questions, multiples, aiguisent la curiosité. La partition graphique se révèle également plaisante. Le rendu des séquences musicales et des conseils de Beethoven est bien trouvé : arabesques tout en fluidité pour les lignes instrumentales et bulles noires pour la voix du compositeur allemand. L’intensité des expressions et des attitudes est également au rendez-vous. La variété des cadrages, ainsi que le soin apporté à l’agencement des planches font le reste. Seuls bémols : de rares perspectives anatomiques moins heureuses et un léger goût de surenchère dans la survenue des drames.

Doté d’une belle orchestration, B-Side s’ouvre de façon satisfaisante. Une bonne impression à confirmer avec la suite prévue pour décembre 2023.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

B-Side
1. Tome 1

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.