Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Rosi­gny Zoo

28/08/2023 4335 visiteurs 5.0/10 (1 note)

R osigny-sur-Seine, aujourd’hui. Pour Gaby, Okmé, Suzanna et Will, cette banlieue parisienne un peu anonyme, c’est d’où ils viennent, leur origine. Avec les Jeux olympiques qui arrivent, la région est en mutation et la mairie regorge d’idées afin de moderniser ses installations et de participer à la fête. Cette fièvre est synonyme de changement et de réaménagement urbain. La première victime est le vieux bâtiment du patronage qui servait de QG à l’association Cœur 2 cités. Résultat, les jeunes perdent leur point de ralliement et sont désormais obligés de squatter un terrain vague ou l’arrière-salle d’un restaurant. C’est d’autant plus grave pour Okmé qui se voit privé de son local d’entraînement. Talentueux athlète, il a été repéré par la fédération et est sur le point de se qualifier pour les épreuves de hip-hop à venir…

Classique fable initiatique sur fond de beats et de samples, Rosigny Zoo suit le passage à la vie d’adulte de quatre grands ados. Les rêves et les avis tranchés se trouvent confrontées aux réalités contradictoires de la société. Choisir un camp, est-ce trahir ? Accepter des compromis est-il compatible avec ses valeurs ? Ce quatuor va devoir apprendre que dans le jeu des sommes égales, il y a des gagnants et des perdants et qu’il vaut mieux être du bon côté de l’équation afin de pouvoir limiter la casse.

Ancrée dans un quotidien sentant bon le vécu, Chloé Wary (Saison de roses, prix du public du festival d'Angoulême 2020) anime une distribution XXL avec intensité et le souci de n’oublier personne. Les jeunes, évidemment, mais aussi toute une population (autorités, commerçants, simples citoyens, etc.) forment une photographie à la fois générale et précise de l’instant présent. Une image instantanée, alors que les choses changent et ne prennent pas le temps d’attendre ceux qui hésitent ou qui seraient déjà distancés. C’est bien là que le bât blesse pour les héros. Ce qu’ils connaissent et chérissent est en train d’être bouleversé. Leur monde s’écroule et ce qui est proposé est flou, inconnu. Comment se positionner ? Auront-ils une place ? Sont-ils écoutés ? Quelles sont les règles ? Les portraits qu’en tire la scénariste regorgent de rêves brisés et de larmes. Réactions et émotions sont à fleur de peau et chaque décision ou discussion se transforme en moments hautement dramatiques. Et oui, ce n’est pas facile de grandir.

Trait à la limite du naïf, découpage bien posé et couleurs sans concession, la dessinatrice rend une copie solide. Également à relever, le contexte général (la préparation des J.O en premier lieu, mais aussi les problèmes de boulot, la pauvreté, les relations parents-enfants, etc.) nourrit et enrichit judicieusement le récit. À tout seigneur, tout honneur, le hip-hop, le lien unissant la bande de potes, est célébré dans de nombreuses scènes de danse ultra-rythmées.

Grâce à un propos romanesque, visité et revisité depuis que la littérature existe, parfaitement intégré à l’époque actuelle, à des personnages vivants dotés de vraies personnalités et à une mise en images forte, Rosigny Zoo devrait séduire les amateurs d’histoire contemporaine, d’urbanisme et de justice sociale.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Rosi­gny Zoo

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.