Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Chinaman 8. Les pendus

05/12/2005 7905 visiteurs 6.0/10 (4 notes)

S 'intégrer, se fondre dans la population dans l'ouest sauvage des USA quand on est chinois est une gageure insensée. Par le passé, la vie s'est chargée de l'enseigner durement à John Chinaman. C'est pourquoi désormais il vit sans attaches, convoyant des chariots de ravitaillement, sans cesse en mouvement. Mais nul n'échappe à son destin. En choisissant de libérer Zed, un jeune tricheur professionnel pendu par les pieds, puis, plus tard, de sauver un homme sur le point de se suicider par pendaison, John va remettre son destin en marche !

Depuis 1997 Chinaman poursuit son chemin et commence à s'imposer parmi les grandes séries de Western. Sans avoir la puissance d'un Blueberry, cette série n'en est justement pas moins originale. Originale par le propos avec ce héros, ancien garde du corps, condamné à l'exil dans l'Ouest américain et confronté à la bêtise et la cruauté des hommes. Originale de par les valeurs de tolérance et de fraternité qui imprègnent les aventures de John Chinaman, valeurs pas si souvent associées au genre. Car si Le Tendre connaît parfaitement les gammes du Western, c'est pour mieux jouer sa partition en virtuose.

Plus peut-être que dans les autres albums de la série, Les Pendus est truffé de références. On retrouve donc des clins d'oeil à la cultissime trilogie des dollars de Sergio Leone avec son "Blondin", ses pendus qui ne le restent jamais bien longtemps et son justicier solitaire. Le personnage de Wild Catty, lui, fera inévitablement penser à ces maîtresses femmes qui ont émaillé la si masculine histoire de l'Ouest telles que Calamity Jane ou encore Belle Starr. Gun-fights, saloons, poursuites dans le désert sont aussi de la partie, habilement mises en scène par TaDuc.

La série prend un tournant ici, puisque l'histoire est à suivre dans un prochain tome. Ce récit n'est d'ailleurs pas centré uniquement sur le personnage de Chinaman, comme si les auteurs avaient voulu que l'on s'attarde sur les autres personnages de cet improbable nouveau trio. Est-il destiné à durer plus loin que Tucano, prochaine étape et prochain épisode ? La matière est là en tout cas.

Quoiqu'il en soit, la case finale, avec ses héros chevauchants dans un magnifique soleil couchant, donne une irrépressible envie d'entonner un "I'm a poor lonesome cowboy, I've a long long way from home..."

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Chinaman
8. Les pendus

  • Currently 2.74/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (92 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kurdy1207 Le 09/05/2020 à 17:38:59

    Chinaman poursuit sa vie en solitaire loin de Ada. Il a été embauché comme convoyeur par Mr Byrne qui l’apprécie contrairement à certains employés toujours méfiants envers les chinois. Il va rencontrer Zed Ashes un joueur de poker professionnel quelque peu loufoque mais surtout ne sachant jamais s’arrêter quant il le faut, se mettant ainsi dans des situations peu enviables. Heureusement pour lui, Chinaman va le prendre sous son aile.

    Son patron le charge de convoyer un chargement de Sel jusqu’à la ville de Tucano. Chemin faisant, en compagnie de Zed, ils vont sauver la vie d’un homme, Curry, qui tentait de se pendre. Celui-ci à participer à l’attaque d’une banque avec la bande de Wild Catty. Pendant celle-ci un enfant a été tué, il s'agit de l’enfant d'un certain Crawford qui va se muer en tueur implacable de tous les membres de la bande.

    Voilà nos trois gaillards en route pour Tucano. Chinaman pour livrer son sel, Curry voulant expier ses erreurs et Zed rêvant de l’argent volé à la banque.

    Encore un scénario parfait avec de multiples acteurs dont les chemins vont forcément se croiser dans l’album suivant. C’est prenant et captivant mais surtout graphiquement très réussi comme toujours avec TaDuc.

    minot Le 12/12/2018 à 14:47:18

    Désormais convoyeur de marchandises, CHINAMAN va croiser sur sa route deux étranges hurluberlus : Zed, jeune fanfaron, joueur de poker et tricheur invétéré, et Horace, ex-despérado traqué par son ancienne bande, et qui plus est enclin au suicide. Inutile de dire que la fin des ennuis pour notre héros n'est pas pour tout de suite.

    Un tome globalement moins prenant que les précédents. Si la qualité du dessin n'est pas à remettre en cause (le trait est toujours aussi soigné), le scénario est en revanche moins surprenant. En effet, on est dans un western assez classique, sans grande originalité. La faute à pas mal de petits détails horripilants: l'absence de la communauté chinoise dans cette histoire, une mise en retrait du personnage de CHINAMAN (presque relégué au rôle de témoin dans cette histoire, plutôt que vrai protagoniste), des personnages secondaires un peu ridicules (Zed, Horace ou Wild Catty, dont le côté humoristique s'intègre assez mal dans l'univers de CHINAMAN je trouve) ou encore l'absence de bagarres spectaculaires. En outre, l'album (qui forme un diptyque avec le suivant) se termine au beau milieu de l'histoire, ce qui est très frustrant.
    Bref, l'album est sympa bien sûr, mais reste en retrait du reste de la série.

    -chris- Le 13/01/2015 à 01:07:53

    Ce huitième tome est à mon goût synonyme d'une baisse de niveau dans la série, peut-être principalement parce que j'ai de la peine avec le passage des précédents à celui-ci. D'habitude, les albums de "Chinaman" proposaient toujours une fin. C'est donc ici la première fois que les auteurs optent pour une aventure prolongée en diptyque, et ce changement de rythme se fait sentir. J'ai trouvé le contenu bien plus pauvre que dans les tomes précédents. D'autant que Chinaman est moins présent dans cette histoire, il est un peu relégué au rôle de témoin, ce qui est dommage puisqu'il s'agit d'un vrai bel héros de bande dessinée qu'on a plaisir à voir évoluer. Ici, il est éclipsé par des personnages à caractère plutôt humoristique, comme Zed et Wild Catty, qui provoquent un changement de ton assez surprenant au sein de la série... Peut-être les auteurs avaient-ils besoin de passer à quelque chose de moins dramatique après les terribles et sanglants "Affrontements à Blue Hill". On notera d'ailleurs qu'outre Chinaman, les personnages chinois sont totalement évacués des "Pendus", ce qui ramène l'album à un genre de western bien plus classique. Pas sûr que ces changements soient faits pour me plaire.
    Ce qui ne change heureusement pas, c'est le très beau travail de dessin et de couleur, comme on le voit par exemple avec la double page 14-15. Qu'on ne s'y trompe pas : malgré ma légère déception à la lecture de cet album, je reste un amateur de la série.

    mrpitoff Le 22/11/2009 à 07:21:51

    Excellente bd. Cet album est de transition et je vais me précipiter pour acheter le second volet.

    Taduc a une très bonne maitrise graphique et une bon rythme dans la bd. C'est très ressemblant à Giraud mais avec une touche plus moderne.Ce que j'aime, c'est le fait que les couleurs, l'ambiance en généraln nous transporte dans cet univers que l'on imagine être le far west. Univers fait de poussière, de grands espaces, de couleurs ocres, de saloon en toile....

    Super vraiment.

    philippe_grenier Le 06/12/2005 à 04:18:55

    Après un an et demie d'absence, Serge LeTendre, Chantal Ta, TaDuc et Nadine Voillat sont de retour pour le plus grand plaisir des lecteurs afin de nous offrir le huitième tome de la grande saga de John Chinaman, un personnage d'origine chinoise qui évolue aux États-Unis du XIXe siècle, dans un cadre de western à saveur asiatique.

    Nous retrouvons, en effet, Chinaman après plusieurs mois et plusieurs kilomètres de chevauchée, suite à son départ du village de Blue Hill, dans ce qui s'annonce être un nouveau cycle d'aventures avec de nouveaux personnages de soutien qui toujours le même point en commun: ils en sont à un stade où une aide fortuite leur serait tout à fait la bienvenue!

    Le dessin de TaDuc, toujours aussi agréable à regarder, soutient encore une fois de façon excellente la trame de l'histoire scénarisée par Serge LeTendre et Chantal Ta. À suivre dans le prochain tome, cet album permet aux passionnés de séries telles que Comanche et Blueberry d'assouvir leur soif de bonnes séries western tout en découvrant une nouvelle façon de percevoir l'amérique de 1850.

    À lire, à savourer et à prendre son mal en patience pour l'attente du 9e tome!

    nmolinie Le 13/11/2005 à 19:51:24

    Il est bien dommage que cette histoire soit en deux tome, le contenu du premier tome (celui ci en l'occurence)est un peu frustre et pauvre.