Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Rendez-vous à Bagdad 1. Première partie

05/06/2023 2581 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L ondres, 1950. Victoria Jones, une secrétaire un peu fantasque, perd son emploi. Dans un parc, elle croise brièvement un homme ; elle ne sait rien de lui, sinon son prénom et qu’il s’apprête à se rendre à Bagdad. Sur un coup de tête, elle décide de l’y rejoindre, même si elle n’a pas un sou vaillant. Découvrant la ville à la façon d'une touriste, elle ne voit pas que ses rues sont le théâtre de l’affrontement d’espions, jusqu’à ce qu’un inconnu vienne mourir dans sa chambre d’hôtel.

Avec Rendez-vous à Bagdad, les éditions Paquet poursuivent leur présentation en bande dessinée de l’œuvre d’Agatha Christie. Frédéric Brémaud réalise un bon travail d’adaptation d’un récit s’articulant autour d’un quintette de protagonistes. Ce premier tome du diptyque pose beaucoup de questions et offre peu de réponses. Après tout, comme il se doit dans un roman d’espionnage, chacun n’est pas nécessairement celui qu’il prétend être et il revient au lecteur de faire les déductions nécessaires.

Le scénariste déploie une amusante astuce ; son narrateur est omniprésent, mais, curieusement, son ton est modulé en fonction de la personne au cœur de la séquence : il se montre léger et rigolo pour décrire la Londonienne, clinique lorsqu’il présente Anna Scheele, une employée de banque américaine, et introspectif pour dépeindre l’agent britannique Henri Carmichael. Aussi, chacun se voit attribuer une couleur de cartouche, laquelle est immuable tout au long de l’album. Cette stratégie chromatique permet du reste de déterminer quels personnages sont significatifs et ceux qui, a priori, le sont moins.

Alberto Zénon transpose le texte en images à l’aide d’un dessin réaliste de belle tenue. Multipliant les plans, sa caméra semble tourner autour des comédiens, injectant du coup une belle dose de dynamisme au propos. Si les jeunes femmes et hommes exposent une beauté plastique, les acteurs plus âgés affichent des visages anguleux qui, par moments, évoquent le trait d’un Frédéric Bézian. Enfin, de l’Europe à l’Orient en passant par l’Amérique, les décors sont toujours soignés, à l’exception de l’incrustation de publicités et d’affiches commerciales un tantinet détonantes.

Un roman habilement transposé dans l’univers des cases et des bulles. Un livre qui pourrait étonner les râleurs convaincus que les intrigues de la reine du crime sentent la poussière.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Rendez-vous à Bagdad
1. Première partie

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.